OLYMPUS DIGITAL CAMERA

BILAN DE NOTRE 1ER SEJOUR du 1er septembre au 7 décembre

 

Nous avons débarqué le 1er septembre et nous reprenons l’avion demain 8 décembre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons fait presque 16000 km dont 25% de piste en ripio ou en terre. Il nous a fallu 4065 litres de gaz oil et oui, Thanasinh est gourmand surtout sur les pistes où sa consommation peut grimper de 20 à 25% de plus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce que nous avons aimé : la gentillesse et l’hospitalité des sud-américains, Iguazu, le Pantanal pour sa faune et forcément Valdes et la côte, la cordilière des Andes pour ses paysages grandioses,  les T-bones tendres et succulents mais toute la viande de bœuf est délicieuse. Le comportement du camion sur les pistes. Le climat : nous avons bien anticipé le climat selon la période et la région et nous avons eu très peu de mauvais temps.

Et surtout, nous vous remercions de votre fidélité : plus de 7000 visiteurs du 1er septembre au 8 décembre sur le blog.  Merci pour ceux qui nous ont laissé des messages, nous aussi on aime.

dsc_9472_dsc1597

Ce que nous n’avons pas aimé : les distances trop longues avec des lignes droites interminables, les paysages monotones de la pampa et de certaines régions de Patagonie, de ne pas trouver de poissons frais : toute la pêche part en exportation et quand on trouve une poissonnerie ce ne sont que des congélateurs …. La nuisance sonore. Le réseau internet peu fiable hors des grandes villes et surtout très lent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA


Les incidents mécaniques

: 2 lames de ressort,  1 croisillon de l’arbre de transmission, 1 démarreur, 1 éclatement de pneu. Le tout réparé immédiatement. A chaque fois, nous avons eu la chance d’être à proximité de garages ou de personnes serviables qui nous ont aidées.

Réparation croisillon arbre de transmission

 

Bilan : trop de kilomètres les 45 premiers jours mais dû à de mauvaises informations sur Valdès. Partout il est dit que les baleines ne sont à Valdès que jusque fin octobre, c’est faux elles sont là jusqu’à mi-décembre et nous aurions pu rester plus longtemps sur le Pantanal et descendre plus lentement

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

BUENOS AIRES du 1er au 5 décembre 2016

 

Nous voici bientôt au terme de notre 1er séjour en Amérique du  Sud et nous terminons notre périple par Buenos Aires.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Buenos Aires capitale de l’Argentine avec 15 millions d’habitants (y compris sa périphérie) soit 1/3 de la population d’Argentine est une mégalopole mais combien agréable. Nous arrivons par l’autoroute qui comporte 5 voies. On roule sans trop de problème, l’autoroute est chargée mais sans plus.

Nous avions lu dans de précédent blog que l’endroit idéal pour séjourner dans Buenos Aires avec un camping-car, c’était Puerto Madero. Merci Maps.me, nous y arrivons vers 20h. La conduite des argentins, ici à Buenos Aires, est beaucoup plus agressive et Gérard a quelques sueurs froides mais nous arrivons à bon port.

Nous allons sur la Costanera Sul et nous stationnerons les 4 jours ici le long de la lagune et du parc. C’est la croisette des sportifs la journée, des familles vers 21h et des fêtards, la nuit. Nous sommes à 10mn de la Plaza de Mayo.

notre bivouac sur la Costanera Sul

notre bivouac sur la Costanera Sul

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jeudi matin, nous partons à la découverte de Buenos Aires. 1ère impression :  Buenos Aires n’est pas l’Argentine et ne ressemble en rien au reste du pays. C’est une ville gigantesque, on a toujours la tête en  l’air, les immeubles sont démentiels : 30, 40 étages ou plus. Pas loin de nous, l’immeuble en construction en a …50 mais c’est une ville pleine de charme surtout parce qu’il y a beaucoup d’espaces verts et d’espace. Paradoxale pour cette ville toute en hauteur !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme nous sommes à Puerto Madero, nous partons en direction de la « fragata  Sarmentio », le voilier bateau-école de la marine argentine. Il aurait fait 40 fois le tour du monde et formé plus de 23000 officiers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puerto Madero a été complètement rénové : ancien port devenu trop petit, les docks ont été transformés en lofts haut de gamme et restaurants branchés. Le tout est très réussi et il est très agréable de se promener le long des quais car il fait très chaud.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous laissons les quais pour arriver sur la Plazza de Mayo. Un grand bâtiment rose appelée la Casa Rosasa domine la place, ce sont les bureaux de la présidence.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Face à la Casa Rosada, la banque nationale et la place Mayo toute en longueur avec en son milieu une colonne qui célèbre le 1er anniversaire de l’indépendance de l’Argentine. Sur le côté, la cathédrale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

la cathedrale

la cathedrale

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous continuons notre route et arrivons à la station du bus vision. Nous décidons de l’emprunter cela nous permet de voir la ville dans son ensemble puis de choisir les quartiers les plus intéressants  à visiter.  Nous réservons aussi pour le soir une soirée « tango ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Palacio del Congreso

Palacio del Congreso

quelques beaux immeubles du début XXèS

quelques beaux immeubles du début XXèS

Avec le bus, nous visiterons les quartiers les plus importants de BA : le micro-center que nous avions déjà fait à pied, San Telmo quartier plein de charme, La Boca quartier des immigrants et du foot, Palermo avec ses parcs et Belgrano.

Nous nous arrêtons à La Boca qui est le quartier de B.A le plus emblématique de B.A. On ne peut pas venir à BA sans venir à La Boca. Déjà, les joueurs de foot du monde entier connaissent La Boca pour son club car Maradona a commencé à jouer à La Boca…..et il n’y en a que pour le foot et Maradona mais aussi …Messi .

le stade de la Boca

le stade de la Boca

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais La Boca, c’est aussi l’ancien quartier des immigrants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les italiens, les espagnols qui arrivaient à B.A. débarquaient à La Boca. C’était le quartier ouvrier fait de pic et de broc. Les maisons étaient construites en matériaux de récup’ et l’on voit encore les maisons en tôle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Elles sont peintes de toutes les couleurs car là aussi, on récupérait les pots de peinture des fins de chantiers.

 

 

rue Caminito

rue Caminito

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis, c’est devenu le quartier touristique surtout le petite rue de Caminito. Les restaurants, les marchands de souvenirs se disputent ce quartier. Malgré tout, à 18h, tout ferme : magasins, restaurant car le quartier est chaud et loin d’être sûr. D’ailleurs, il est recommandé aux touristes de ne pas traîner dans les rues adjacentes et de ne pas rester dans le quartier après 18h. Nous mangeons au restaurant qui comme tous les autres du quartier proposent un spectacle de tango. Un vrai attrape-touriste : on y mange mal, c’est cher, très cher.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous rentrons au camping-car vers 19h mais nous avons RDV à 20h pour notre diner-spectacle aussi après une douche vite fait bien fait , nous voici parti à l’hôtel Hilton, notre point de RDV. Nous voyons un camping-car français garé un peu plus loin. Nous leur laissons une carte.

Nous allons à l’Esquina Homero Manzi, sorte de restaurant-cabaret. Nous avons eu droit à un magnifique spectacle de tango avec un très bon orchestre et 2 excellents chanteurs. Nous avons adoré.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

dsc_3887dsc_3908

Vendredi, nous reprenons le bus vision : nous avions pris un pass pour 2 jours car on peut monter et descendre comme on veut ce qui nous permet de voir la ville et les monuments sans prendre les transports en commun surchargés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Place San Martin

Place San Martin

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Visite du Palais des Congrès où siègent les chambres , du théâtre colon (immense) situé sur l’avenue 9 de Julio qui est aussi la rue la plus large du monde : 140 m avec 16 voies de circulation. Qui dit mieux ?

Théâtre Colon

Théâtre Colon

avenue 9 de Julio

avenue 9 de Julio

Visite  brève des Galerias Pacifio, fleuron de la consommation argentine et de ses rues adjacentes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

c'est Noel mais avec 35° on a du mal à y croire

c’est Noel mais avec 35° on a du mal à y croire

On rentre au camion sur les rotules. Nous avons des nouvelles du camping-car français, nous aurons leur visite demain.

Samedi, nous prenons un taxi pour retourner vers La Boca. Les taxis à B.A. ne sont pas chers du tout et il y en a des milliers et pour une petite centaine de pesos (6 à 8€)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a des statues partout dans Buenos Aires

Avec Fangio et sa Mercedes

Avec Fangio et sa Mercedes

que des grand-mères !

que des grand-mères !

mais aussi avec des jeunes hommes...

mais aussi avec des jeunes hommes…

Lundi matin, nous partons par le buquebus pour Colonia. Nous nous évitons 400km de route au lieu de 2h de bateau. Le camion rentre juste et nous ne pouvons prendre que ce bateau, les autres sont trop bas. Nous arrivons à Colonia Del Sacremento à 13h. Dédouanement du camion par les Urugayens  qui, au passage nous vide le frigo (heureusement il ne restait pas grand-chose) soit disant pour le contrôle sanitaire.

ca rentre tout juste

ca rentre tout juste

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mardi, nous décidons de partir visiter un peu l’arrière pays mais nous crevons ou plutôt nous éclatons le pneu arrière.  On cherchait justement l’adresse de Sandra qui doit garder notre camion durant notre absence et l’on tombe sur son mari. Nous sommes vite dépanner mais  ça déclenche une crise de coliques néfrétiques à Gérard et l’on retourne sur Colonia. Nous y resterons jusqu’à jeudi matin pour que Gérard puisse se reposer et prendre d’avion .

Au revoir Buenos Aires

Au revoir Buenos Aires

Pneu éclaté

Pneu éclaté

c'est juste avant la crise de calculs !

c’est juste avant la crise de calculs !