IMG_2534

LA COSTA VERDE ET LA PRAIA DAS CATEDRAIS

LA COSTA VERDE

 

Nous partons de Cobreces sur la côte Cantabrique et nous longeons l’océan. A quelques kilomètres, Comillas puis San Vincent de la Barquera, petits villages touristiques à taille humaine : pas d’immeubles disgracieux et même s’il y a beaucoup de touristes (mais nous sommes dimanche) ces villages ont gardé leur âme. En arrière-plan, on aperçoit «les Picos de Europa» qui sont les sommets les plus hauts de la cordillière cantabrique. C’est devenu un parc protégé et nous irons au retour le visiter.IMG_5930IMG_2455IMG_5941IMG_2466IMG_2463

 

Nous quittons la province de Cantabrie pour les Asturies et sommes sur la « costa verde » qui tire son nom de la couleur de l’océan.  Nous prenons la A8, une 2×2 voies. Arrêt au Cabo Vidio : vues magnifiques sur les falaises avec une plage en contre bas. Tout petit parking, on ne peut pas rester longtemps.IMG_2471IMG_2472IMG_2470IMG_2469IMG_2468

 

Nous nous arrêtons plage de San Pedro pour déguster des calamars et des chipirons frits. Il est pourtant plus de 14h mais nous sommes encore les tous premiers à déjeuner !

Nous voulons dormir au Phare de Coana mais l’aire de camping-cars n’existe plus, nous irons 2km plus loin sur la plage de Foxos. Beaucoup de pêcheurs, le coin doit être propice !IMG_5961

Gérard sort sa ligne mais les poissons sont plus malins, il faut dire que l’eau est translucide et on les aperçoit donc eux aussi.

 

LA PRAIA DAS CATEDRAIS

La veille, nous avons fait par internet une demande pour un permis de visite de la plage des cathédrales pour 15h (horaire de la marée basse). Dans la soirée, nous avons reçu par mail notre QRcode.

Nous sommes dans le Rias Atlas, c’est la côte nord de la Galice. Montagnes qui tombent dans l’océan donnent une côte très découpée et nous parcourons une belle route dans une forêt de pins et d’eucalyptus. Un orage dans la nuit à détraquer le temps et ce matin , il fait gris.

Nous nous garons près du restaurant de la plage, il faut attendre marée basse pour y descendre. Nous parcourons le chemin côtier mais on ne voit pas grand-chose.IMG_2495 IMG_2496 IMG_2498 (1) IMG_2499 IMG_2512 (1)

Nous déjeunons au restaurant d’un menu à 15€ vin et eau compris : moules à la provençale, joue de porc en ragoût (spécialité du coin) et d’une tarte.

IMG_2512 (1)14h30, on passe le check-point et nous descendons.

Succession de falaises sculptées et de grottes, le site est impressionnant. Sur plus de 600m la roche est taillée dans la montagne.

On a fait des dizaines et dizaines de photos, le lieu est superbe.IMG_2696IMG_2678

IMG_5973 IMG_5982 IMG_5992 IMG_5996 IMG_5998 IMG_6008 IMG_6011 IMG_6016 IMG_6025 IMG_6029

4800 personnes seulement, par marée, peuvent accéder au site afin d’éviter trop d’affluence.IMG_2653 IMG_2648 IMG_2645 IMG_2639 IMG_2618 IMG_2598 IMG_2590 IMG_2580 IMG_2568 IMG_2546 IMG_2520 IMG_2671

 

Nous arrivons en fin d’après-midi sur le port de Foz et nous y dormons. Mardi, c’est jour de marché à Foz. On fera le plein de fruits, on rachètera jambon et pancetta.

 

Nous passons Viveiro qui ne nous a pas enthousiasmé et partons vers le phare de Bares. C’est la pointe la plus septentrionale de l’Espagne. Nous redescendons vers la praia de Bares, parait-il l’une des plus belles de la Galice mais oui, elle est belle, mais on a vu mieux ! On y a quand même dormi et nous étions seul au monde.