Vendredi 4 mai : Evora – Algavre 292 km

Dernières photos d’Evora : ses remparts et son acqueduc
Départ pour l’algrave sous la pluie en passant par Beja : champs, vignobles, plantations de chêne liège et quelques oliveraies. Le tout sous la pluie. Arrivée dans l’Algrave avec le soleil mais + de 10 ans sont passés et nous retrouvons une urbanisation galopante et plus les belles plages de nos souvenirs. Après beaucoup d’efforts, nous avons trouvé peut-être l’une des dernières criques sauvages. Nous y avons passé la nuit et c’était superbe
Juste pur vous faire rêver quelques photos…….en attendant les résultats de dimanche soir. Nous aussi nous serons devant le petit écran avec de la grenadine ou du Champ …. car si c’est Ségolène on ne rentre plus !


Partons sans regret du Portugal où nous avons trouvé un pays en plein développement (merci l’Europe), une urbanisation à outrance (des grues partout) toujours pas très bien maitrisée.
Pour ceux qui ont envie d’investir au Portugal et dans l’Algavre en particulier, le prix du T3 : 150 000 euros pour un appartement et 300 000 euros pour villa avec piscine et 1000 m2 de terrain par contre on ne sait pas renseigné pour les impôts ….Les investisseurs sont anglais, allemands et un peu de hollandais. Samedi 5 mai/ Etape de liaison entre Burgau (Algavre) et Séville en Espagne par l’autoroute (gratuite pour une fois). Arrivée sur Séville à 20h30, nous avons changé d’heure. Sommes dans un camping dans une orangeraie. Demain matin pour le petit déjeuner nous n’aurons pas trop loin à aller pour chercher les oranges.