Archives pour la catégorie Espagne

IMG_6255

ILE D’AROUSA ET CAMBADOS, RÉGION des RIAS BAJA

 

Nous sommes sur l’île d’Arousa. Un pont de plus de 2km relie l’île au continent.

Une partie de l’île est réserve naturelle et on n’a pas droit de faire la pêche à pied par contre en faisant le tour en vélo on a pu voir des ostréiculteurs et oui, il y a des huitres en Espagne !


IMG_2958 IMG_2959 IMG_2960 IMG_2965 IMG_2966
IMG_2969 IMG_2970 IMG_2971

Nous avons l’impression d’être dans les côtes d’Armor !

Cambados est de l’autre côté du pont. C’est la ville viticole et le cépage cultivé dans la région est l’Albarinos. Nous sommes dimanche mais on voit des vendangeurs. On s’arrête, on discute avec eux, ils nous offrent du raisin et nous invitent à le goûter Plaza Fefinans.IMG_6256 IMG_6255 IMG_6252

Après la visite des ruines de l’église Santa Maria,IMG_6249 IMG_6247 IMG_6245 IMG_6240

nous partons vers la place FefinansIMG_3008 IMG_3007 IMG_3005IMG_3004

La cave viticole est en pleine effervescence. Les vendangeurs amènent le raisin qui est testé pour voir le degré de sucre, pesé, équeuté.IMG_3025IMG_3022IMG_3019

IMG_3013IMG_6262

Nous allons au restaurant nous régaler de fruits de mer, Cambados est non seulement connu pour son vin mais aussi pour ses fruits de mer.IMG_3023IMG_3023

Au menu : araignée et crevettes, risotto aux fruits de mer le tout accompagné de …vin blanc Albarinos !IMG_3030 IMG_3029 IMG_3028

 

 

 

 

 

IMG_2939

SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE

 

Vendredi 17 : ce matin, le temps est gris, limite pluie. Nous ne sommes pas téméraires au point de prendre les vélos. Ce sera le bus.

A peine arrivés à Saint Jacques, il se met à pleuvoir et bien pleuvoir.

 

Saint Jacques de Compostelle est la 3ème ville sainte après Jérusalem et Rome. Nous avons déjà visiter Jérusalem et Rome mais jamais Saint Jacques.

Le bus nous dépose dans la ville nouvelle et nous prenons les rues piétonnes de la vieille ville pour aller à la cathédrale.IMG_6179IMG_6154 IMG_6155

Pour visiter la cathédrale, une queue de 100m mais tout compte fait, ça va assez vite. La cathédrale est somptueuse.IMG_2792

La cathédrale a été reconstruite du XI au XII ème Siècle sur une basilique bâtie sur la tombe de l’apôtre car en 997, la basilique a été détruite par le raid des Maures.IMG_2939IMG_2788

C’est Maitre Matéo qui a édifié cette nouvelle cathédrale et c’est profusion de sculptures. Un travail d’orfèvre ! Nous visiterons le musée de la cathédrale et nous pourrons voir une exposition des œuvres de Matéo.IMG_6196

Au 1er étage du musée, on peut voir les trésors de la cathédrale, la bibliothèque et une collection de tapisseriesIMG_2912IMG_2916 IMG_2917

La cathédrale a été bâti en suivant un plan en croix et elle est immense. Accolé, le cloitre est actuellement en travaux. Sous la cathédrale, la crypte qui date du IXèmeS (reste de l’ancienne basilique) abrite les tombeaux de l’apôtre et de 2 de ses disciples : Saint Théodore et Saint Athanase.IMG_2827

Revenons à la cathédrale, l’autel est somptueux.
IMG_2807IMG_6171IMG_6169 Le botafumeiro  (l’encensoir) trône dans la nef et pèse 150kg et c’est avec un système de courroie que l’on peut s’en servir. Deux orgues se font face.IMG_6167

Il est plus de 14h et nous cherchons dans les rues piétonnes un restaurant et nous y dégusterons une parrillada.IMG_2831IMG_2835 En ressortant, nous avons la surprise de revoir le soleil et nous décidons de retourner à la cathédrale pour refaire les photos. C’est quand même plus beau avec un ciel bleu ! donc, vous aurez les photos de l’après-midi !IMG_6219

C’est sur la grande place qu’arrivent les pèlerins
IMG_6190

IMG_6221 IMG_6220
IMG_2865IMG_6185IMG_6184IMG_6183Le cloitre IMG_6202 IMG_6199

 

 

 

IMG_6066

LA COSTA DA MORTE

 

A partir de A Coruna, nous sommes sur la Costa da Morte, la côte de la mort appelée comme ça en raison des nombreux naufrages sur cette côte découpée et rocheuse. Nous passons A Coruna, c’est une grande ville avec un port de pêche et sans grand intérêt. Nous ferons juste nos courses dans un supermarché pour acheter du poisson car c’est comme chez nous, on ne trouve plus de poissonniers. Nous achetons de la raie, des dorades, des sardines et des calamars. On nous confirme que le poisson est frais sauf le calamar qui est surgelé et qui vient de … Patagonie et lorsque nous étions en Patagonie, on n’arrivait pas à en acheter. Allez comprendre !

 

Nous ferons un arrêt à Camarinas, c’est la capitale de la dentelle espagnole. Le musée est fermé mais une boutique est ouverte et nous pouvons admirer les dentelles. Ce sont les mêmes points que la dentelle du Puy mais avec des fuseaux beaucoup plus gros que les nôtres et un carreau rectangulaire plus pour faire de la dentelle au Km. J’achète des fuseaux pour montrer à mes amies dentellières.IMG_6080 IMG_6079 IMG_6078 La ville par elle-même est quelconque et nous passons notre chemin pour aller à Muxia. On est sur une belle plage pas facile d’accès mais le soir, il y a du vent et les sky-surfs sont de sortie. Des camping-caristes espagnols nous expliquent que le camping sauvage est interdit en Espagne (ça, on le savait) mais toléré dans beaucoup de région mais qu’en Galice, la police est sévère sauf pour les étrangers. La nuit, elle vient photographier les plaques des camions et les propriétaires reçoivent la photo et l’amende !IMG_6116

On verra en rentrant, ce soir nous sommes 3 : 2 allemands et nous. Pour l’instant, on n’a jamais eu de soucis avec la police. Il est vrai que les campings sont souvent fermés à cette époque de l’année mais en revanche, il y a beaucoup de parkings ou aires de service et souvent gratuites.  Alors, lorsqu’il y en a une près de notre point de chute, nous y allons.IMG_6114 IMG_6113

Vues da Costa Morte

Jeudi 16 au matin, nous partons pour le cabo Fistera. Un peu trop touristique à notre goût mais la vue comme sur tous les caps est magnifique.IMG_2727 IMG_2729 IMG_2721

IMG_6094 IMG_6091
IMG_6088 IMG_6096

Le midi, on s’arrêtera déjeuner sur une petite plage où nous sommes seuls au monde.IMG_6068 IMG_6069

C’est aussi la route du chemin de CompostelleIMG_6089IMG_6103

Nous repartons pour Carnota. La plage est belle mais ce n’est pas pour la plage que nous y allons mais pour voir un horreo, l’un des plus grand de Galice. IMG_6136Dans cette région, chaque famille ou communauté avait son horreo qui est un grenier à blé. Ils sont en pierre et sur poteaux. Celui de Carnota fait 35m de long mais souvent ils font 3 ou 4m. Depuis quelques années, il est interdit de les détruire, ils font partis du patrimoine.IMG_6134IMG_6066 IMG_2741

Dernières photos de la Costa da Morte IMG_6114 IMG_6113IMG_6142 et nous prenons la route de Saint Jacques de Compostelle.

Les éoliennes sont omniprésentes sur toutes les montagnesIMG_6146IMG_6148

 

Nous dormons à 6km sur une aire de camping-cars à Milladoiro et nous rencontrons une famille française, tellement rare que nous sommes obligés de le souligner
IMG_2946

Nous sympathisons avec Christopher, Zehra et leurs 2 filles Victoire et Cassandre.

Gérard bave devant leur superbe 6 roues Man….
IMG_2946Ils partent sur les routes du monde pour une durée indéterminée et nous passons la soirée à parler voyages et bons plans. Nous décidons de partir demain à St Jacques en vélo tous ensemble.

 

IMG_2534

LA COSTA VERDE ET LA PRAIA DAS CATEDRAIS

LA COSTA VERDE

 

Nous partons de Cobreces sur la côte Cantabrique et nous longeons l’océan. A quelques kilomètres, Comillas puis San Vincent de la Barquera, petits villages touristiques à taille humaine : pas d’immeubles disgracieux et même s’il y a beaucoup de touristes (mais nous sommes dimanche) ces villages ont gardé leur âme. En arrière-plan, on aperçoit «les Picos de Europa» qui sont les sommets les plus hauts de la cordillière cantabrique. C’est devenu un parc protégé et nous irons au retour le visiter.IMG_5930IMG_2455IMG_5941IMG_2466IMG_2463

 

Nous quittons la province de Cantabrie pour les Asturies et sommes sur la « costa verde » qui tire son nom de la couleur de l’océan.  Nous prenons la A8, une 2×2 voies. Arrêt au Cabo Vidio : vues magnifiques sur les falaises avec une plage en contre bas. Tout petit parking, on ne peut pas rester longtemps.IMG_2471IMG_2472IMG_2470IMG_2469IMG_2468

 

Nous nous arrêtons plage de San Pedro pour déguster des calamars et des chipirons frits. Il est pourtant plus de 14h mais nous sommes encore les tous premiers à déjeuner !

Nous voulons dormir au Phare de Coana mais l’aire de camping-cars n’existe plus, nous irons 2km plus loin sur la plage de Foxos. Beaucoup de pêcheurs, le coin doit être propice !IMG_5961

Gérard sort sa ligne mais les poissons sont plus malins, il faut dire que l’eau est translucide et on les aperçoit donc eux aussi.

 

LA PRAIA DAS CATEDRAIS

La veille, nous avons fait par internet une demande pour un permis de visite de la plage des cathédrales pour 15h (horaire de la marée basse). Dans la soirée, nous avons reçu par mail notre QRcode.

Nous sommes dans le Rias Atlas, c’est la côte nord de la Galice. Montagnes qui tombent dans l’océan donnent une côte très découpée et nous parcourons une belle route dans une forêt de pins et d’eucalyptus. Un orage dans la nuit à détraquer le temps et ce matin , il fait gris.

Nous nous garons près du restaurant de la plage, il faut attendre marée basse pour y descendre. Nous parcourons le chemin côtier mais on ne voit pas grand-chose.IMG_2495 IMG_2496 IMG_2498 (1) IMG_2499 IMG_2512 (1)

Nous déjeunons au restaurant d’un menu à 15€ vin et eau compris : moules à la provençale, joue de porc en ragoût (spécialité du coin) et d’une tarte.

IMG_2512 (1)14h30, on passe le check-point et nous descendons.

Succession de falaises sculptées et de grottes, le site est impressionnant. Sur plus de 600m la roche est taillée dans la montagne.

On a fait des dizaines et dizaines de photos, le lieu est superbe.IMG_2696IMG_2678

IMG_5973 IMG_5982 IMG_5992 IMG_5996 IMG_5998 IMG_6008 IMG_6011 IMG_6016 IMG_6025 IMG_6029

4800 personnes seulement, par marée, peuvent accéder au site afin d’éviter trop d’affluence.IMG_2653 IMG_2648 IMG_2645 IMG_2639 IMG_2618 IMG_2598 IMG_2590 IMG_2580 IMG_2568 IMG_2546 IMG_2520 IMG_2671

 

Nous arrivons en fin d’après-midi sur le port de Foz et nous y dormons. Mardi, c’est jour de marché à Foz. On fera le plein de fruits, on rachètera jambon et pancetta.

 

Nous passons Viveiro qui ne nous a pas enthousiasmé et partons vers le phare de Bares. C’est la pointe la plus septentrionale de l’Espagne. Nous redescendons vers la praia de Bares, parait-il l’une des plus belles de la Galice mais oui, elle est belle, mais on a vu mieux ! On y a quand même dormi et nous étions seul au monde.

 

IMG_5908

VITORIA-GATEIZ, capitale basque espagnole

Vendredi 10 : VITORIA GATEIZ

Vitoria-Gatez est la capitale du Pays Basque espagnol, ville construite sur une colline. La vieille ville a reçu 3 fois le prix Europa Nostra pour la conservation et la préservation de son patrimoine médiéval.

Nous partons du parking camping-cars en vélo jusque la vieille ville, environ 3 km. Puis, à pied on déambule dans les rues.IMG_5910 IMG_5896IMG_5897
IMG_5899 La cathédrale Santa Maria est en pleine rénovation et on ne peut la visiter que sur RDV.IMG_5893

Nous partons vers la Plaza Espana de forme carrée avec des arcades sur ces 4 côtés IMG_5902puis on passe sous les arcades pour aller sur la plaza Virgen Blanca : la Vierge Blanche, sainte patronne de la ville. Au milieu, un monument à la victoire contre Napoléon.IMG_5908 IMG_5904

IMG_2422 IMG_2414IMG_2397Pour aller de la ville nouvelle à la ville médiévale, on a soit des ascenseurs, soit des escalators. Nos mollets sont préservés !

Il est 18h. Toutes les rues se remplissent, les bars installent tables et chaises.IMG_2399

On arrive au camion et Gérard s’aperçoit qu’il n’a plus son porte-feuille. Depuis quand ? mystère, la dernière fois il a fait le plein du camion. Je vous passe les détails, on fait arrêt sur la carte bancaire mais en vérifiant rien n’a été débité. Heureusement, j’ai la mienne, on peut continuer les vacances.

Samedi : départ pour la côte Cantabrique. On passe par l’arrière pays basque : de petites routes de montagne sympa mais on se traîne.IMG_5917 IMG_5916 On part de Vitoria-Gateiz avec du brouillard et même un peu de pluie mais on retrouve vite la chaleur et le soleil.

Nous laissons Bilbao pour le retour. Nous voulons manger en bord de mer et nous essaierons de nous arrêter à Laredo. Ville touristique avec des immeubles hideux en bord de plage et pas de parking bref, nous passons notre chemin. De loin nous verrons Santander, port de pêche de l’anchois et nous partons vers Santillana Del Mar. Nous trouverons un parking pour déjeuner.

Ce soir, nous somme à Cobreces, petit village en bord de mer : paysage breton : côte découpée, falaises à 10km de Santillana et de Comillas.IMG_2430IMG_2433IMG_2431IMG_2436
IMG_2443 IMG_2441

IMG_2290

DESERT DES BARDENAS REAL

Jeudi 9 :

Hier soir, nous nous sommes garés au parking camping-cars à Arguedas au pied des maisons troglodytes. Habitées jusqu’en 1965, celles-ci sont maintenant des attractions touristiques. Plus personnes n’y habitent et pourtant avec 38° dehors, celles-ci sont drôlement fraiches. Bon, niveau confort c’était un peu spartiate. Le soir, les montagnes s’illuminent et nous avons un son et lumière, non juste la lumière (on a préféré).IMG_5862IMG_2161IMG_2167

IMG_2174IMG_2187 IMG_2186 IMG_2185 IMG_2184
IMG_2182

Ce matin, nous partons pour les Bardenas. Arrivés au centre d’information, Gérard crève ou plutôt son vélo ! Heureusement, on avait prévu… et pourtant on a une bande anti-crevaison.
IMG_5865

Les Bardenas est un site classé Biosphère par l’Unesco et s’étend sur 42000 ha.

Nous visitons la Bardena Blanca qui entoure une zone militaire, le Polygone de Tir.

IMG_2194Des sols en argile et en gypse ont été façonnés au fil des siècles par les eaux. Le tour des Bardenas fait 34km mais comme on est parti de Arguedas nous avons pédalé dur 52 km. Nous avions prévu 3l d’eau et nous avons bien fait car le soleil tape sur ce sol désertique. On a l’impression que des cow-boys vont apparaître sur leurs chevaux mais non ce n’est ni le Grand Canyon, ni Monument Valley !

IMG_5867IMG_2300 IMG_5885
IMG_2270 IMG_5874 IMG_5872

IMG_2341 IMG_2338 IMG_2312

TF1 avait fait un super reportage sur la région le midi et nous avions gardé ça en mémoire et nous n’avons pas été déçu. On peut faire les Bardenas en voiture, en camping-car, en moto, en vélo et même à pied pour les plus courageux.

Ce soir, nous avons entendu que l’essence, en France, a atteint son niveau le plus haut depuis 2018 et bien en Espagne c’est 10 à 15 cts de moins et dans les stations PL qui sont souvent dans les zones industrielles, on paie le GO 1.16 voir 1.12€ !

Ça vous fait rêver !

IMG_2133

LE CHÂTEAU D’OLIVE

Mercredi 8 : départ pour les Bardenas Reales, il fait toujours aussi chaud avec un grand soleil. (90KM)

Sur notre route, arrêt à Olite  qui est un petit village médiéval surplombé d’un magnifique château construit par et pour les Rois de Navarre. C’est Charles III, roi de Navarre mais aussi Comte d’Evreux qui a bâti ce château, au XIVème S

Au XIXème, pendant la guerre d’indépendance, le palais fut incendié pour éviter aux troupes françaises de l’investir. Il ne restait que des ruines et c’est seulement à partir du 1937 que le château a fait parti d’un grand plan de rénovation qui a duré plus de 30 ans et qui lui a permis de retrouver toute sa splendeur.

Visite à 2€ pour les séniors au lieu des 3,5€ pour adultes. On rêve !IMG_5860

IMG_2108 IMG_2110 IMG_2111 IMG_2114 IMG_2121 IMG_2125 IMG_2127 IMG_2128 IMG_2133

En sortant, nous parcourons les petites ruelles médiévales puis on trouve un marché de quoi acheté un melon, des tomates et des fruits : pêches et raisins qui sont bons, sucrés, gouteux et mangeables de suite. Pas besoin d’attendre qu’ils murissent dans la corbeille et qu’ils s’abiment aussitôt.
Dans la région de Navarre, le masque contre le Covid est obligatoire à l’extérieur comme à l’intérieur et c’est assez bien respecté.

On mange au camion puis sieste pour Gérard et Djinn qui se sont mis à l’heure espagnole. Nous repartirons après pour Arguedas, porte d’entrée du désert des Bardenas Real. Toujours pas de Wifi et ce n’est pas demain dans le désert que j’en aurai alors le blog ce sera pour plus tard….Bon je me suis connectée avec mon téléphone ….