IMG_3193

SAN SEBASTIAN

Comme nous avions pris l’option de faire la côte entre Santander  et Sans Sebastian sur le retour  (rappel : nous étions descendu directement à Pamplume), nous voilà parti de Tapia et de cette très belle plage de Serantes pour la côte Biscaye.

Pas de chance, c’est le week-end et toutes les plages sont bondés, les camping-cars sont à touche touche : tout ce qu’on déteste. On roule, on s’arrête mais non vraiment ça ne nous plait pas. On regrette un peu d’être parti si vite de Serantes mais peut-être que là aussi la plage est pareillement bondée.

Direction San Sebastian, par l’autoroute en 2 petites heures, nous y sommes. Et là aussi, l’aire de camping-cars prévue pour 40 est bondé : 50 à 60 camping-cars sont tassés les uns sur les autres, ils peuvent à peine ouvrir leur porte ! les rues adjacentes sont pareillement pris d’assaut. Nous préférons nous éloigner et c’est en périphérie que nous trouverons notre bonheur : un immense parking de centre commercial vide sur l’arrière du centre. Nous y passerons une nuit tranquille et comme le lendemain, c’est dimanche. Pas de bruit.

 

Nous descendons les vélos et par la piste cyclable nous arrivons en moins d’une demi-heure à la plage de la Concha. La plage emblématique de San Sebastian ! c’est un peu comme les Niçois avec la promenade des Anglais ou Marseille et la Cannebière.

La baie est magnifique, la plage immense bordée par une esplanade et des jardins. IMG_3193Les tamaris sont les arbres fétiches de San Sebastian. Ils ont été importés au XVIIIème S par Paul Ducasse, jardinier de son état.IMG_6361IMG_3208

On parcourt la jetée et passons devant la Perla, centre de thalassothérapie et le café de la Concha,  bâtiments qui datent de la Belle Epoque donne un petit air rétro. Nous sommes dimanche et les Espagnols se promènent à pied ou en vélo mais surtout pas en voiture, on les voit à peine, elles sont inexistantes en ville.IMG_6366IMG_3191 IMG_3192IMG_3244IMG_6359

Moins connue, la plage de Ondarreta en prolongement de la Concha juste séparée par un rocher IMG_3222 IMG_3223

Il fait beau, il fait chaud et il y a beaucoup de monde par contre, nous sommes stupéfaits : depuis plus de 3 semaines que nous sommes en Espagne, les gens portent automatiquement le masque aussi bien dans la rue, sur la plage, dans les magasins. Ils le retirent uniquement au restaurant et au café. Ou s’ils sont seuls mais aussitôt que l’on croise quelqu’un, aussitôt le masque est remis. Pourtant, leur couverture vaccinale est très importante, l’une des meilleurs d’Europe et il se dit même que 99% des plus de 70 ans sont vaccinés avec les 2 doses. A San Sebastian, ce n’est pas 90% de la population qui a le masque mais 90% qui ne l’a pasIMG_6367IMG_3202IMG_3206 IMG_3207IMG_3243

Balade sur le port IMG_3236IMG_3241et puis nous partons vers la vieille ville et ses rues étroites.IMG_3210

Plaza de Constitution : place avec des arcades, vous remarquerez les portes fenêtres sont numérotés  car jadis la place servait d’arènes et les balcons servaient de tribunes.IMG_3227IMG_3226
A l’église Santa Maria, c’est l’heure de la messe et on peut constater comme partout ailleurs, la ferveur religieuse n’est plus aussi importante qu’avant. Quelques dizaines de personnes suivent le service religieux alors qu’il y a des milliers de personnes dans les rues ! La basilique a été reconstruite dans un style baroque et est superbe.IMG_3211IMG_3212

Nous profitons  aussi pour goûter aux fameux tapas appelés à San Sebastian : pintxo. Un échantillon de pintxos avec une sangria pour moi et une bière pour Gérard fera notre repas du midi.IMG_3232

Nous rentrons au camion en milieu d’après-midi et nous décidons de partir pour la frontière qui n’est qu’à quelques dizaines de kilomètres. Il n’y a aucun intérêt de rester sur un parking.

Ç a sent la fin de notre périple espagnol ….mais avant on refait le plein du camion bon, on est près de la frontière donc on le paiera 1,22€

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *