Nous voici en UKRAINE

Nous avons passé la frontière polonaise en 10mn et la frontière ukrainienne en30mn après avoir rempli les papiers d’immigration avec des douaniers très aimables.Changement de décor : route défoncée avec des nids de poule, habitat  ouimmeuble style soviétique en piteux état par contre des villas en constructionsde grande dimension.

PICT1322 PICT1324Comme toutes les républiques annexées par l’URSS, l’Ukraine a énormément souffertdu joug soviétique par les déportations d’habitants et la famine et peine à serestructurer.L’Ukraine, 48 millions d’habitants, boit 350 millions de litres de Vodka par an et de la bièreà ne plus tenir debout!Change 7UA = 1 €GO entre 6.90 ET 7.15 UAPremière étape de notre voyage : L’VIVUne ville avec un certain charme et une très belle architecture.Dommage, nous sommes venus un peu tôt mais,dans 20 ans, elle sera restaurée et ressemblera  à Prague, avec, peut-être,autant de touristes. Pour l’instant, nous sommes  peut-être les seuls touristes étrangerset les batiments ont bien besoin d’être réhabilités.  Les seuls qui ont bénéficiés d’untraitement de jouvence sont ceux de la vieille ville autour de la placecoeur de la ville, et l’avenue qui donne sur un superbe opéra.

PICT1341 PICT1380l’opéra                                  Vue de la tour de l’hôtel de ville

PICT1312 PICT1354

l’hôtel de ville by-nightLa vie est bon marché pour nous peu de restos mais beaucoup de cafés,le restaurant coûte entre 2.5 et 10€ avec bière ou vin.

PICT1421 PICT1308carte en cyrillique , on choisit au pif……….Beaucoup d’antiques Lada mais aussi de 4×4 rutilants.Aucune infrastructure pour le camping donc nou s dormons soit chez l’habitant, en sauvage ouen ville, nous optons pour les parkings TIR ( transports internationaux) gardés ouencore les parkings des sites touristiques. L’eau, nous la faisons avec l’essenceet ça se passe pas trop mal.PICT1265 PICT1431

Aucun problème, les gens sont sympa mais ne comprennent pas l’anglais et encore moinsle français et tout est écrit en écriture cyrillique y compris les panneaux! alors noussommes devenus adeptes du langage des signesAujourd’hui jeudi, nous avons fait le musée des oeufs peints les « Pyssanky » à Kolomyyadans les Carpates et ce soir, nous sommes à Ktothyn.

LE CAVIAR

Vous désirez savoir si nous en avons mangé, la preuve en photos….

PICT1438

et à la petite cuillère…………….

La Russie a contingenté  la vente du caviar et nous avons donc mangé du

caviar « rouge », les oeufs de saumon.

PICT9729 PICT9727

et avec le poisson fumé et la vodka

Pourquoi? Trop de pêche intensive sous l’URSS a tué les esturgeons. Une maman esturgeon met 15 ans avant d’avoir des oeufs et peut vivre plus de 100 ans et qu’elle pond tous les 2à3 ans si elle est relâchée.

Au BIOS, banque de reproduction de l’esturgeon, des milliers de petits esturgeons sont relâchés 45 jours après leurs éclosions dans les rivières pour renouveller l’espèce. une maman esturgeon de 32KG a 5kg d’oeufs mais la pollution est un facteur aggravant de la disparition de l’espèce autant que le brarconnage.

un pêcheur gagne environ 300 € par mois et un braconnier 3500€pour la saison!

La population d’esturgeon à été divisé par 40 en 15 ans.

Le KG de caviar coûte 950€ à Moscou, au noir 450€et à bruxelles 3000€ quand à Paris…..

Contrairement à La Libye, nous n’allons pas stocké de l’essence dans la soute mais du caviar :

ç’est petit et ça peut rapporter gros!

L’Ukraine a mieux géré la production d’esturgeons, enfin c’est ce qui ce dit…….