DSC_5684

Samedi 7 mai : VILLAMAR et LA COSTA VERDE

 

Ce matin, mais l’épicière nous l’avait prédit, il pleut mais plus de vent alors la balade dans le parc est remise à plus tard.

Nous passons par VILLAMAR, village qui comme Orgosolo, possède des peintures sur les murs. Les peintures étaient à l’origine pour contester les décisions du pouvoir (de Rome). On ne les restaure jamais quand le temps les efface, d’autres sont redessinées et avec quel talent. C’est plus sympa que nos tags. Ah non, il faut dire « art street ».

IMG_4519IMG_4524IMG_4529Seuls 4 villages, dont Orgosolo le plus connu, ont cette coutume en Sardaigne.

s

IMG_4533

 

Nous prenons la route de la COSTA VERDE (côte ouest de l’île) mais il pleut et nous avons de la brume. Nous passons par Montevecchio, la région minière la plus importante de l’île mais toutes les mines sont abandonnées : plus rentables.

IMG_4536

DSC_5679 (1)

ce qui est bleu vert sur le sable ce ne sont pas des algues mais des toutes petites méduses. Elles sont translucides lorsqu’elles échouent puis deviennent bleues.DSC_5680DSC_5684 Toute la journée, nous aurons la pluie enfin presque alors qu’en France, c’est le grand soleil !!!! Bon pour les photos, regardez plutôt sur SARDAIGNE 2013, vous aurez de belles photos de la côte.

Nous avons du retard sur la parution du blog mais pas de wifi, nous somme en pleine nature, plage de San Nicolo vers le cap Pecora

 

 

DSC_5625

Vendredi 6 mai : BURIMINI

Du vent ce matin, beaucoup de vent. Nous prenons la décision de modifier notre itinéraire. Nous partons pour l’intérieur des terres en pensant que le vent faiblirait. Que nenni.

Direction BURIMINI et le site de nurage classé par l’UNESCO : SU NURAXI. Village nuragique du XIIème S av. JC avec les tours de la forteresse bien conservés.
Dans toute cette région d’Aristano à Burimi, nous sommes dans une région agricole. C’est le grenier de la Sardaigne, on y cultive du blé, de l’orge, on y élève des moutons et oui si on veut du bon « picorine » (pour les incultes c’est du fromage) , Su Nuraxi avait une position stratégique et militaire : bien approvisionné, de l’eau fournit par un puits dans la forteresse et de là, on pouvait soutenir un siège. La forteresse ne servait qu’à des fins militaires et n’était pas habitée. Le village autour de la forteressse était construit comme tous les villages nuragiques en cercles concentriques avec au milieu une pierre pour piler le grain et sur un côté le foyer pour le feu. Afin de protéger au mieux la forteresse, l’entrée était à 7m de haut : on y grimpait avec des échelles de cordes. Heureusement pour nous, maintenant il y a un escalier.

DSC_5625DSC_5638DSC_5641

DSC_5656

En fin d’après-midi, nous allons à 3km du site à Tully on nous avons une aire de service pour les vidanges des camping-cars et surprise, sur cette toute petite commune une aire de service bien aménagée avec même un parking avec électricité. Balade dans le village, nos sommes accueillis comme les enfants du pays par l’épicière, les villageois ou le responsable de l’aire.

On nous conseille d’aller au parc Glara di Gesturi, plateau dominé par le Mont Zeparedda. A cette époque de l’année, le parc est en fleurs et on peut voir des chevaux sauvages. Ce sera notre rando de demain. L’épicière nous montre des photos et des vidéos du parc : superbes. Le village est typique et les maisons sont restaurées ou en cours. Elles sont en pierre et les gouttières sont en cuivre. Des citronniers avec des citrons énormes et des cactus géants colonisent les jardins fleuris. Les roses sont en pleine floraison ainsi que les géraniums. On retrouve aussi les bougainvilliers. Les sardes aiment les fleurs.

DSC_5665DSC_5669DSC_5673

ON s’extasie dans cette petite épicerie de la longueur du rayon pâtes

DSC_5674 DSC_5675

Gérard et Richard ont flasché sur la vespa. Mais rentrera t elle dans le camping-car ?

DSC_5660

DSC_5530

Jeudi 5 mai 2016 : THARROS

Nous avons sorti les affaires d’été : débardeur, short, maillot de bain et crème solaire, il fait beau et chaud : 25°

Nous descendons la Sardaigne côté ouest et après Alghero, Bosa, nous sommes à Tharros.

Visite de THARROS, ce matin. Ville fondée au VIIIème S av. JC par les phéniciens sur un ancien site nuragien. A cette époque, la ville devient l’une des plus importante de Sardaigne.

DSC_5512DSC_5520DSC_5530Rando jusqu’au capo S. Marco à travers le maquis jusqu’à la « torres ». Puis première baignade pour Gérard et Richard sans oublier Djinn.

DSC_5566 (1)DSC_5576DSC_5577

Visite du musée de Cabras. Petit musée très intéressant, on y retrouve les statues, les urnes funéraires du « tophet » qui est un cimetière ou était enterrés les urnes funéraires des enfants, des vases, monnaies….

DSC_5588DSC_5592Direction Oristano, visite de la ville. Des anciens remparts, il ne reste que la tour. La célèbre Eleonora d’Arboria trône toujours sur la piazza. Cette dame s’est rendue célèbre parce qu’elle élabora une chartre qui donnait aux femmes une place et des droits dans la société ce qui était révolutionnaire au XIVèS. Rappelons de même un statut juridique a été crée pour les serfs.

DSC_5597DSC_5600DSC_5605DSC_5622

Notre Bivouac à THARROS