LA TURQUIE en camping car, ce que nous avons aimé et ce que nous n’avons pas aimé

Ce que nous avons aimé : en tout premier, la gentillesse des gens surtout dans l’Est de la Turquie et dans les zones les moins touristiques. Le « tchai » (thé), l’évolution de la société en 15 ans, le réseau routier et les efforts sur les infrastructures dans l’Est du pays, la beauté des paysages, la volonté des turcs au travail, le soleil et la chaleur, les marchés de fruits et légumes, les eaux turquoises de la mer et sa douceur, les bivouacs en plein nature, aucun sentiment d’insécurité

P1030736.JPG P1030773.JPGCe que nous n’avons pas aimé : dans l’Est, les poubelles à ciel ouvert, les plages polluées par les détritus, le gaspillage de l’eau, l’urbanisme et l’architecture, le prix des musées et des sites (dans les zones les plus touristiques : Troie, Pergame, Aphrodisias), le prix du gaz-oil : 1.30 euros et de mauvaise qualité, la conduite dans les grandes villesP1020631.JPG P1020633.JPGpartons avec regret de la Turquie pour un nouveau pays : l’Albanie…..

Une réflexion sur « LA TURQUIE en camping car, ce que nous avons aimé et ce que nous n’avons pas aimé »

  1. Bonjour,

    Nous partons en mai-juin vers la Turquie et nous souhaiterions avoir votre avis sur la nécessité
    voire l’obligation de souscrire une assurance en cas de rapatriement des personnes que devient le camping-car type Europ Assistance, Mondial assistance

    cdlt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *