DSC_3182

ARAMON

Première halte : AMRAMON

Nous avons apponté lundi soir à ARAMON, une halte fort sympathique. Accueil au top : aimable, serviable, dynamique. La halte a été crée l’année dernière et les idées ne manquent pas. Cours d’œnologie, vols en mongolfière ou hélicoptère, massage. Ce sont les heureux propriétaires de la plus vieille péniche française en fonctionnement, le « Vixit » qui date de 1862 et qui à l’époque avait 2 roues à aubes puis à vapeur et maintenant avec moteur. 3 fois la péniche a connu des avaries mais elle a toujours été reconstruite. Une autre péniche le « Helios » est devenue chambre d’hôtes. Dans les projets : ouverture d’une guinguette. Donc une halte agréable. Le capitaine nous a vanté les mérites de Aramon et nous décidons d’y aller demain matin.

DSC_3182Nous avons un temps magnifique et plus de vent. Il fait très chaud.

DSC_3143Aramon : petite ville provençale de 3000 habitants, ancien oppidum pré-romain. Pendant la période romaine, Aramon était un abri pour les navigateurs comme en témoignent le quai qui s’étire tout le long du village, il protégeait la ville des inondations. C’est la construction du barrage de Vallabrèges et l’endiguement du Rhône que la branche du fleuve qui passait devant Aramon a été asséché en 1970. Le village se situe maintenant à 300m des rives du fleuve.

On rentre par la porte de Montfrin et c’est l’une des 8 porte de la ville . La vieille ville possède de beaux hôtels particuliers   Les Hôtels de Laudun et Hôtel de Posquière coseigneurs d’Aramon datent du XVII siècle . L’église St Pancrace du XIIèS est en pleine restauration.

DSC_3172En haut de la haute muraille de 12m on aperçoit le château du XIIème S. mais des rénovations successives au XVIII et XIXèmeS luis donnent son aspect actuel. Le château a subit de grands dégats pendant les guerres religieuses et la Révolution. Il est la propriété du Sauvan d’Aramon depuis 1653

En fin de matinée, nous partons pour Avignon à 1 heure de navigation.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *