DSC_2912

La remontée du Rhône en bateau

Lundi 10 août

Le camping-car est resté au garage et nous voici pour un périple en bateau sur le Rhône.

DSC_2910Beau temps avec une léger vent qui forcera dans la journée.Partis de Aigues-Mortes, nous allons remonté le Rhône jusqu’à Lyon et puis après nous verrons….

DSC_2923

Le Rhône, nous l’avons appris tous en primaire est un fleuve irrégulier et le plus puissant des fleuves français. Il prend sa source……en Suisse au Mont Saint Gothard, traverse le lac Léman et rentre en France pour faire le grand plongeon dans la Méditerranée en formant un immense delta aux alentours de Arles. Le delta est formé par le Petit Rhône jusqu’aux Saintes Marie de la Mer (et passant par Aigues Mortes) et le Grand Rhône jusqu’à Port Saint Louis du Rhône. Le Rhône est long de 812 km et a un débit irrégulier que des aménagements ont faciliter la navigation.

Le début de la navigation à vapeur date des année 1829 et nous avons pu voir la péniche la plus ancienne de France , classée au M.H. la « VIXIT » qui date de 1862 et qui navigue toujours. Elle est basée au relais fluvial à Aramon (près d’Avignon)

Le bateau est un DELPHIA de 10m de long avec Claude à la barre et Nicole aux manœuvres. L’objectif est de remonter le Rhône jusqu’à Lyon soit 330 km, de passer 14 énormes écluses à grand gabarit puis balade sur la Saône puis Claude et Nicole continueront sur le canal de Bourgogne, du centre et de Briare.

DSC_2912

Sur le Rhône, nous sommes tout petit à côté de ses immenses barges car le Rhône est une voie commerciale avec ses barges impressionnantes de 4400 tonnes soit 220 camions de 20 tonnes) et ses bateaux de plaisance.

DSC_3063

On voit des roselières à perte de vue, des chevaux en liberté le long des berges . Nous passons l’écluse de Saint Gilles : immense, nous étions habitués aux écluses du canal du midi. Là, c’est 190m de long et 11,40m de hauteur.

DSC_3015DSC_3086DSC_3091DSC_3094Nous trouverons un ponton perdu en pleine nature pour notre pause déjeuner. Djinn et Bambou sont bien contentes de retrouver la terre ferme et de l’herbe pour gambader. Nous ne croiserons que 2 barges et un immense bateau de tourisme suisse. Nous savions que cette première journée ne serait pas la plus intéressante. En effet, nous ne voyons rien : aucun village visible sur le Rhône, les digues les protègent. De Beaucaire, nous ne verrons rien mais le château de Tarascon se trouve sur les berges et nous pouvons l’admirer. Pas d’arrêt possible : un immense bateau de croisière est amarré au ponton de Tarascon ne laissant aucune place disponible pour notre bateau.

DSC_2983
Passé Tarascon, voici l’écluse de Beaucaire qui fait 190m de long et 15,50m de haut . Deux bateaux sortent de l’écluse : on dirait des maquettes à côté de l’immense ouvrage.

On remercie l’éclusier, nous lui faisons des grands signes d’au revoir ….pour apprendre le soir à notre halte qu’il n’y a plus d’éclusier dans ces grandes tours : tout est géré de Vienne ou Montélimar on a pas trop su et ce ne sont que des caméras qui informe l’éclusier des venues des bateaux.

La halte fluviale de Vallabrègues nous informe qu’il n’y a pas de place et nous continuons sur Aramon ; Nuit à Aramon

 

 

 

 

Une réflexion sur “ La remontée du Rhône en bateau ”

  1. bonjour,
    le bateau avec lequel vous avez fait la remontée du rhône avait une longueur de 10 m, mais quelle était sa puissance de motorisation ? le mien fait 8,8 m avec un moteur nanni de 43 cv. a votre avis, est-il suffisant hors crue et hors mistral ?
    cordialement. MG

Répondre à michel guillien Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *