OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les fjords de Patagonie : de Puerto Natales à Puerto Montt

Lundi soir, nous laissons Thanasinh sur le parking de Navimag après avoir fait encore des papiers administratifs au près des douanes. Des papiers, des tampons et encore des tampons. Pourtant on ne quitte pas le Chili puisque l’on part de Puerto Natales pour Puerto Montt et que l’on reste dans les eaux chiliennes. Mais c’est l’administration, ça veut tout dire….IMG_8708

Nous embarquons vers 22h et le camion comme le reste de la cargaison seront montés à bord dans la nuit par le personnel de Navimag qui garde les clés des véhicules : camions, voitures, motos.

Nous partons pour 4 jours et 3 nuits.

Le ferry mesure  124 m de long et  25m de largeur.  Il est de 1978 et a été construit à Marseille. Confort d’un ferry c’est à dire pas grand chose…..et pourtant nous avons pris une cabine individuelle avec salle d’eau mais le chauffage pour cette 1ère nuit est en option : les moteurs n’étant pas en plein régime puisque l’on part seulement le mardi matin à 6h, pas de chauffage  mais ça, on ne le savait pas….. et dehors, il ne fait que quelques degrés.

Pas de  gros et chaud pyjama Bunny, on sait geler tout la nuit même avec les chaussettes, Bilan : je tousse, je tousse, je tousse…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lever du soleil sur le canal de Kirke. Nous passons Angostura White, canal Union, canal Sarmiento.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme d’habitude, cliquer sur la photo pour l’agrandir !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La 1ère journée est féérique : nous passons d’un canal à l’autre, entre les îles et longeons les Andes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERALes sommets sont enneigés et les glaciers somptueux, le passage le long du « campo de Hielo Sur » est particulièrement beau._DSC7567_DSC7578

_DSC7587OLYMPUS DIGITAL CAMERA

_DSC7581

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEn plus, sur le bateau, il y a pas mal de voyageurs français et nous avons tous sympathisé. Nous passons d’agréables moments entre les anecdotes de chacun. Ne pas oublier Ruido, l’italien….de Naples et Bernard. Certains sont en vélo, d’autres en voitures, motos, bus.

IMG_8715

Au petit matin du 2ème jour, nous passons devant Puerto Eden mais le temps a changé : il fait gris, froid, brumeux, et il pleut.

_DSC7667Changement de décor radical et ce pour la journée. Puerto Eden est un petit port au milieu des fjords uniquement ravitaillé par bateau, pas de route…..Toute la matinée, nous passerons dans des passages étroits entre les îlots, le capitaine et ses seconds sont sur la passerelle. Nous y sommes invités mais pas de bruit…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vers 15h, le capitaine nous a prévenu que, nous passerons le golfe de Penas, et là, ce sera la mer ou du moins le Pacifique et ça devrait bouger. _DSC7673

Nous sommes à la liaison des plaques techtoniques et ici, les creux peuvent être impressionnants et la mer vite démontée.

En prévention, il est préférable de prendre des cachets. Le soir, nous étions juste une petite vingtaine au repas du soir sur une centaine de passagers et encore l

Au 3ème jour, nous avons retrouvé les canaux et c’est plus calme. Les passagers ont retrouvés des couleurs : il y a plus de monde au déjeuner. Nous sommes désespérés : pas de baleines, quelques dauphins et oiseaux. Enfin, en fin d’après-midi, des baleines sont signalées mais….loin, très loin. On est franchement déçu.  C’est ici que l’on voit à grande échelle les fermes d’élevage du saumon chilien. Le Chili est le 2ème exportateur mondial de saumon après la Norvège. Les pays importateurs du saumon chilien sont les U.S.A., le Japon et le Brésil. Tout l’économie de Puerto Montt et de sa région tourne est basée sur le saumon et la pêche.

Dans la journée, des conférences en anglais et espagnol sur la faune et les fjords : ça nous occupe…. Puis les repas, alors là franchement, Navimag fait dans l’économie : nourriture roberative  mais peu qualitative mais ça nourrit son monde. Surtout que vu le nombre de malade, les économies sur la nourriture sont substantielles.

Bref, nous arrivons vendredi matin à Puerto Montt avec un bilan mitigé.  Traversée chère, très chère pour les prestations proposées, très beau la 1ère journée, banal les autres jours.

Et cerise sur le gâteau,  nous avons débarqué à 8h30 mais les véhicules ont été bloqués plus de 2h : des clés étaient égarées, perdues ….

On se rend au marché aux poissons de Puerto Monqtt à Angelmo. Devenu touristique, la rue est devenu un grand bazar ouvert où l’artisanat chilien est vendu avec certainement beaucoup d’ »artisanat » chinois en prime.

Par contre, même si le marché aux poissons attirent des touristes, nous avons beaucoup apprécié.

Des étals de poissons, le saumon est roi mais on voit bien que les chiliens sont des pêcheurs, il y a des énormes congres, des calamars, des poulpes, des coquillages, des crabes enfin tout ce que l’on aime.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est à peine midi mais nous ne résisterons pas à déguster de petites huiles et des oursins….à tomber parterre. La ceviche de saumon et crabe était excellente. Aller pour 10€ à 2, nous nous sommes régalés et nous sommes repartis avec du saumon fumé.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des lions de mer, oiseaux et pélicans nous amusent le temps de notre dégustation mais là, nous n’avons plus de batterie.

Puerto Montt nous a déplu, ce n’est pas souvent que je n’aime pas une ville et bien, celle-ci, je ne l’aime pas. A part le tout petit centre ville, la ville est faite de bric et de broc, les maisons en tôle mais ça c’est pas grave mais les cours sont sales, ce n’est pas entretenu. Pas agréable du tout.

Qu’importe nous traversons Puerto Montt  et nous trouvons, du moins nous l’espérons, un atelier de réparation de groupes électrogènes. Nous lui avons laissé le nôtre et partons pour l’île de Chiloe.

Martine.tatangelo.com