Archives pour la catégorie HONGRIE

IMG_2359

L’hôtel Gellert et ses bains : notre 2ème séjour à Budapest/décembre 2019

 

Décollage prévu lundi 8 décembre à 13h à l’aéroport de Roissy mais avec les grèves….Nous avons pris l’option de partir dimanche soir et de prendre une chambre d’hôtel près de l’aéroport. Un B&B avait encore une chambre de libre et nous voici à 20h sur place. On dînera très mal au Campanile puisque l’hôtel n’a pas de resto. Lundi matin, en regardant les infos, nous sommes contents d’avoir choisi cette option : 630 km de bouchon en région parisienne !

Atterrissage à Budapest à 15h30. Ce sera notre 2ème voyage à Budapest.

Nous avons réservé depuis 6 mois à l’hôtel Gellert à un prix très intéressant. Pourquoi le Gellert et non pas le Sofitel, l’Intercontinental ou le Mercure.IMG_2288

Parce que le Gellert est l’hôtel mytique de Budapest. Situé au pied de la colline Gellert sur la rive droite du Danube, côté Buda, ce bâtiment Art Nouveau, d’autres diront style Sécession, il a été construit entre 1912 et 1918.

IMG_2357IMG_2359Nous arrivons de nuit, et oui à 16h, il fait nuit à Budapest l’hiver et l’hôtel est illuminé et il est superbe. Dans le hall, de magnifiques vitraux d’époque et une réception magnifique. C’est bientôt Noël et un énorme sapin trône en plein milieu.IMG_2361

A l’accueil, on nous remet les clés de la chambre, la 376. La décoration de la chambre est tout naturellement des années 30. Seule la TV à écran plat nous rappelle que nous sommes au XXIème S.

Nous profitons, avant d’aller dîner, de visiter les alentours. Déjà, ici, il fait beaucoup plus froid qu’en France alors nos 1erachats seront bonnets, écharpes et gants. Nous passons par les thermes pour nous mettre un peu dans le bain !!!! Ils ont un accès direct à l’hôtel ça c’est sympa.

20H ! Dîner dans la salle à manger :  décoration Art Déco, parquet en bois clair d’époque. Assis à une table près de l’orchestre, on est presque déçu de ne pas voir arriver les dames en robe longue et les messieurs en smoking. On est vraiment plongé dans les années 1900. Nous nous régalons, moi d’un poisson et Gérard d’un goulasch. Comme dessert, nous choisirons un struddel aux pommes, exquis.

 

Les bains sont une institution à Budapest. Il y a les bains Gellert, Rudas, Széchenyi pour les plus célèbres mais aussi de plus petit tels que les bains Kiraly ou Veli Bej. Grâce aux différentes sources d’eau chaude , parait-il plus de 123, provenant des montagnes environnantes, l’eau jaillit entre 21 et 76°. Elle soigne les rhumatismes (ça tombe bien).

le hall des thermes

le hall des thermes

L’eau des bassins est entre 34 et 40°.  Piscines intérieures, extérieures, à vagues, hammams, saunas, massages et traitements médicaux, tout est fait pour le bien être.

les cabines de massages

les cabines de massages

A Gellert, les bains existent depuis le XVIIme S. quand les turcs ont envahi cette partie de l’Europe de l’est.

Les thermes de Gellert sont réputés pour la beauté des lieux. Des mosaïques décorent les bassins intérieursIMG_2618IMG_2614IMG_2374 la piscine est entouré de colonne en pierre avec un petit air rétro.

la piscine intérieure, le jour

la piscine intérieure, le jour

la piscine intérieure de nuit

la piscine intérieure de nuit

L’hiver, seul un bassin extérieur est en service, la grande piscine à vagues est fermée.

la piscine extérieure

la piscine extérieure

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les Incontournables de Budapest

  • La basilique Saint Etienne :

Nous nous sommes donnés RDV mardi avec Gérard au pied de la basilique qu’il n’a pas pu visiter à notre précédent voyage en juin.  Et moi, je l’ai revu avec plaisir. Toute en marbre, avec une coupole magnifique et des mosaïques splendides, la basilique est sublime. C’est aussi ici que la main momifiée de Saint Etienne, 1er roi de Hongrie, est conservée religieusement.IMG_2345IMG_2322 IMG_2323 IMG_2321

 

  • Le parlement :

Un seul mot pour qualifier cet énorme édifice : magnifique !IMG_2495IMG_2505

268m de long au bord du DanubeIMG_2502

du Danube

du Danube

face au Palais Royal (parait-il pour contrecarrer le pouvoir des Hasbourg), nous avons pu le visiter vendredi. Attention, il faut s’y prendre à l’avance. Uniquement des visites avec guides mais dans toutes les langues. On ne visite qu’une toute petite partie du parlement mais qu’importe. On nous explique aussi la vie parlementaire hongroise à savoir qu’ils n’ont qu’une seule chambre. On visite la salle des congrès.

4km de tapis rouge ...

4km de tapis rouge …

IMG_2521

rénovation à la feuille d'or

rénovation à la feuille d’or

la salle du Congrès

la salle du Congrès

le plafond

le plafond

Pas de photo de la coupole qui est magnifique, en son centre trône la couronne de Saint Etienne, 1er roi de Hongrie, et l’épée. En plus, aujourd’hui, la Hongrie reçoit une délégation étrangère (on suppose l’Italie, il y a des drapeaux italiens) alors les lustres sont tous éclairés. La coupole est haute de 27m et a un diamètre de 20m et repose sur 16 piliers en marbre. Tout autour, les rois et saints qui ont comptés en Hongrie.

l'escalier d'honneur

l’escalier d’honneur

le plafond

le plafond

 

  • Le Palais royal, le bastion des pêcheurs et l’église St Mathias

Nous avions vu que les extérieurs du Palais Royal en juin

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAet là nous voulons visiter les musées. Jeudi, il pleut. C’est l’idéal. Pas de chance, c’est exceptionnellement fermé ce matin ! Partie remise. On part visiter le musée Hongrois

l'église Saint Mathias

l’église Saint Mathias

Le bastion des pêcheurs

Le bastion des pêcheurs

Le Palais Royal et le Pont ElizabethIMG_2364

  • Les bains Gellert : voir l’article de l’hôtelIMG_2359
    la piscine intérieure, le jour

    la piscine intérieure, le jour

    IMG_2618IMG_2614

 

  • Le musée hongrois :

Faute de voir les musées du Palais Royal et sa bibliothèque, nous allons au Musée Hongrois.  Un grand escalier monumental donne accès à ce bâtiment néo-classique. IMG_2355Dommage, les explications sont inexistantes, le peu sont en anglais. Il faut connaître un peu l’histoire de la Hongrie pour apprécier ce musée.

l'escalier d'apparat

l’escalier d’apparat

On démarre par l’archéologie au sous-sol puis on suit la chronologie de la Hongrie avec ses ses guerres et les différents couronnements. IMG_2474 IMG_2475On apprend aussi que la Hongrie a perdu après la dernière guerre plus de 2/3 de son territoire et non pas des moindres : son accès à la mer et ses territoires miniers. Cela ne l’empêche pas d’avoir actuellement le taux de chômage à 3,5% et une progression économique de 4% l’an

 

  • La grande synagogue :

Au mois de juin, nous avions un appartement près de la Synagogue mais avec les soins dentaires de Gérard, nous n’avons pas pu la visiter. C’est chose faite. La synagogue est construite en briques jaunes et rouges avec 2 tours à bulbes.IMG_2346 On nous fait passer par des détecteurs comme dans les aéroports et comme d’habitude, je fais tout sonner. Je passe une, deux, trois fois avant de leur faire comprendre que ce sont les prothèses qui sont la cause mais d’après eux ce n’est pas possible mais c’est sans compter sans mon clou et mes agraphes …Enfin, la sécurité nous laisse passer. On visite donc la synagogue normalement on doit avoir un guide en français mais comme nous sommes les seuls, pas de guide. Bon à part vous dire que c’est la 2ème plus grande au monde après celle de New-York et que l’intérieur est très beau comme beaucoup de lieu de culte, on pourra pas vous en dire plus. IMG_2347 IMG_2350On a lu que dans les jardins plus de 2800 juifs hongrois morts pendant la guerre sont enterrés ici.

 

  • Le bois de la ville :

est le poumon de la cité. Un grand parc avec un lac, l’été et une patinoire, l’hiver. Avant d’arriver, on passe devant la place des Héros, immense place avec la tombe du soldat inconnu. Les colonnes abritent les hommes d’état de la Hongrie. La colonne de 26m de haut édifié en 1896 à l’occasion du millénaire de la conquête des Magyars et la création de la Hongrie. Tout en haut, l’archange Gabriel offre la couronne de Hongrie à Etienne 1er.  De chaque côté de la place, le musée des beaux arts et le Mücsarnok qui sert aux expositions.IMG_2626

Dans le parc, le château de Vajdahunyad construit en 1895 possède le musée de l’agriculture.IMG_2636 IMG_2639 IMG_2646 C’est ici que se trouvent les bains Széchenyl. Ce sont les plus importants thermes de Budapest et d’Europe avec 3 piscines extérieures et 15 bassins intérieurs. Ils ont été crées au début du XXème S.IMG_2648

Il y a même un zoo mais nous n’irons pas.

L’été, le lac.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA L’hiver, la patinoire….IMG_2634

 

  • Le parc des statues :

dans un vaste parc à peine entretenu ont été mis au rencart les statues de l’ancienne ère communiste. De Budapest, on prend le métro 4 puis le bus 150 pour arriver au Memoral Park. On paie 3000 Fn pour accéder au parc. Beaucoup de ces statues ornaient les places de Budapest et certaines l’étaient encore en 1990 à la chute de l’ancienne URSS. D’ailleurs elles ont bien le style russe. On a vu les mêmes en Russie….En voici quelques unes.IMG_2572 IMG_2574 IMG_2589 IMG_2590 IMG_2588 IMG_2601

 

  • Le grand marché couvert :

le Nagycsarnok en hongrois. C’est bientôt Noël et les échoppes regorgent de toutes les spécialités : terrines de foies gras, miels, paprika en boites, en collier, en poudre, Tokay.IMG_2295IMG_2298 IMG_2297

 

  • Quelques bâtiments emblématiques :

 

La pâtisserie Gerbaud, la pâtisserie la plus chic et la plus réputée de BudapestIMG_2465IMG_2426IMG_2430

Le Vigado,  salle de concert construit en 1864 ,IMG_2442

L’hôtel NewYork :

 

Le pont des chaînes au pied du château Royal. Ce sont ses lions en pierre qui font du pont des chaînes le plus beau pont de la ville. Il date de 1849 et a été bombardé pendant la guerre et reconstruit juste après et les bords du DanubeIMG_2436 IMG_2440 IMG_2439

La citadelle et le monument de la liberté. Au pied, la chapelle de la grotte fermée pendant la période communiste et réouverte en 1992. Comme la citadelle est fermée, nous n’y sommes pas montés.

IMG_2362IMG_2557 IMG_2562 IMG_2561

L’opéra : la façade est en travaux et un échafaudage la cache…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’école de musique de Litz, bâtiment Art nouveau

Le musée de la terreur, musée qui montre les horreurs pendant la période communiste : cellules, tortures, photos..

 

  • Quelques rues incontournables

La rue Vaci, rue commerçante avec des immeubles art nouveau, art Déco…IMG_2395

La rue Andrassy, magasins chics

mais aussi les petits bistrots, la gastronomie….IMG_2552 IMG_2551 IMG_2553 IMG_2607 IMG_2606

 

 

la même photo mais la nuit

Les marchés de Noël à Budapest

La 1ère des 4 semaines de l’Avent marque le début des marchés de Noël de Budapest. Je dis des marchés puisque chaque grande place a son marché.

Mais d’abord comment circule t-on dans Budapest :

  • a pied, le centre est suffisamment petit pour le faire à pied et on peut profiter de voir les immeubles Art Deco.IMG_2402 IMG_2403
  • on peut aussi utiliser les tramways, ils sont très fréquents et nous emmènent partout et rapidement. Le carnet de 10 tickets coutent  3000 Fn soit 10 euros. Ils sont valables pour le métro. Gérard ne paie pas, à  partir de 65 ans on est exonéré moi, je paie encore (normal, je suis jeune !!!!)
  • 4 lignes de métro complètent le réseau
    le métro

    le métro

    IMG_2570 IMG_2569 IMG_2568 IMG_2567

  • les taxis pas très chers lorsque la circulation est fluide mais devient vite cher quand il y a des bouchons. Pour une même course ça peut varier du simple ou triple ou plus si le compteur du taxi n’a pas été mis et après c’est au bon vouloir du chauffeur ! dans tous les cas, bien vérifier que le compteur est enclenché. On les reconnait à leur couleur jaune.

Nous, on a essayé les 4 solutions : à pieds, en tram, en métro et en taxi.

De l’hôtel, je décide de rejoindre la basilique St Etienne à pied. J’ai le temps, Gérard est parti à  la clinique dentaire et nous devons nous retrouver vers 13h. Je traverse le pont de la Liberté ou Szabasdsag hid.

Le pont de la Liberté vu de la grotte

Le pont de la Liberté vu de la grotte

et  passe devant l’université puis tout de suite après le grand marché couvert, le Nagycsarnok.

L'université puis le marché couvert

L’université puis le marché couvert

le marché couvert :

le marché couvert :

C’est bientôt Noël et les échoppes regorgent de toutes les spécialités : terrines de foies gras, miels, paprika en boites, en collier, en poudre.`IMG_2299

 

Face au marché couvert, un tout petit marché de Noël, pas plus intéressant que ça. Je continue par la rue Vaci Utca qui est le poumon commercial de la ville pour aller jusqu’à la place Vörösmarty.

La place de nuit

IMG_2470 IMG_2463Un grand sapin trône sur la place et des petits chalets en bois proposent l’artisanat hongrois : boules peintes, miniatures en bois, fourrures et forcément des immenses restaurants de plein air : saucisses, jarrets, goulash…

du sumon fumé

du sumon fumé

IMG_2339IMG_2407

la Goulash soupe servie dans du pain..

la Goulash soupe servie dans du pain..


toutes les spécialités hongroises regroupées ici  sans oublier le vin chaud. Vin blanc, rouge, jus de pommes le tout chaud avec épices : cannelle, badiane et j’en passe … et avec un supplément on peut avoir en plus une bonne rasade de rhum mais c’est juste contre le froid…IMG_2406Sur cette même place, il est incontournable de ne pas aller manger un gâteau à la très réputée pâtisserie Gerbaud à la façade Art Nouveau et l’intérieur est sublime.IMG_2415IMG_2423

Je  continue vers la basilique Saint Etienne où j’ai RDV avec Gérard.IMG_2343

IMG_2334 IMG_2317

la même photo mais la nuit

la même photo mais la nuit

Nous profitons pour visiter la basilique (voir l’article sur les incontournables de Budapest) . Au pied, le marché de Noël a casé au pied du sapin une minuscule patinoire. On revoit à peu de chose près les mêmes chalets et les mêmes articles. Ici, on déguste comme dans toute la Hongrie au moment de Noël, cette viennoiserie faite au feu de charbon de bois : le kurköskalac. IMG_2318C’est une pâte à pain roulé sur un rouleau en bois et cuit sur un barbecue : du sucre, de la cannelle, de la coco en finition pour lui donner un goût de fête. Le nôtre était à peine cuit, dommage. Toutes les rues adjacentes sont très animées aussi et les marchés se poursuivent bien au-delà des places.

La journée, pas trop de monde mais aussitôt que la nuit arrive (à partir de 16h), les rues s’animent.IMG_2456 IMG_2469IMG_2466

 

La sécurité des marchés est importante : toute les places sont fermées par des blocs béton pour éviter tous passages de voiture. La police, les militaires sont très présents.

 

Puis, on reprend la rue Karoly et c’est une succession de petits chalets. La ville est superbement décorée et comme il fait nuit à 16h, la ville est illuminée et ça donne un air de fête à cette magnifique cité.IMG_2460

 

Sur la basilique et la pâtisserie Gerbaud, on projette à la nuit tombée, sur les façades, un son et lumière.IMG_2471

 

Au Bois de la ville, la municipalité transforme le lac en une immense patinoire qui ouvre le matin et puis à partir de 17h le soir jusque 21h.IMG_2634

IMG_0786

BUDAPEST – du 10 au 13 juin 2019

Pour ce séjour express, nous avons laissé notre camion au hangar et sommes partis en avion pour 3 jours seulement.

Nous avons pris l’avion à Charles de Gaulle avec un temps pluvieux et gris pour atterrir à Budapest à l’aéroport international Liszt avec 30° en 2h et sans décalage horaire. Il est 20h, nous avons 1h de retard sur l’horaire prévu, le vol a été retardé en raison de gros orages sur l’Allemagne.

Notre chauffeur nous attendait pour nous emmener en une petite demi-heure dans Budapest où nous avions un appartement de réserver bien situé près du quartier Belvaros, quartier commerçant de Budapest.

Après avoir branché la clim’ , nous sommes allés juste en face de l’immeuble manger une pizza. Déjà 23h, nous rentrons nous coucher, demain, nous avons RDV à 9h.

la Hongrie fait partie de l’Union européenne mais a gardé sa monnaie : le Forint mais pratiquement partout vous pouvez payer en euros. Plus ou moins avantageux mais on a déjà la possibilité. Partout des DAB vous permettent de retirer de l’argent. 1€ = 3,3 Ft

Budapest est réputée pour son tourisme dentaire et c’est pour cela que nous sommes ici. Tarifs avantageux, soins de première qualité, c’est ce que vantent les brochures de ces cliniques.

Gérard a RDV a 9h rue Erzsebet à la clinique dentaire qui se trouve à 1,5 km de l’appartement.  Nous déjeunons dans un café tout près de notre appartement et de la grande synagogue,  le « mon chéri », spécialiste de cafés et de chocolat viennois (un pur bonheur).

"le Cheri" café connecté

« le Cheri » café connecté

la plus grande synagogue d'Europe

la plus grande synagogue d’Europe

Ils fait super beau et nous partons, plan à l’appui, à notre RDV. Je laisse Gérard à la clinique et moi, je profite de flâner dans Budapest qui est une jolie ville très aérée avec beaucoup d’immeubles Art Nouveau mais aussi baroque et néo-classique.

La ville est partagée en 2 avec le Danube  qui traverse la ville . D’un côté sur la colline : Buda, de l’autre côté : Pest.

Côté Buda, le château, le mont Gellért et les thermes, Obuda. Côté Pest : les quartiers de Lipotvaros, Erzsebeltavos et Belvaros.

Comment visiter Budapest : en métro, il y a 4 lignes, en bus ou en tramways beaucoup plus rapides. On peut acheter les billets à l’unité ou en carnet (moins cher) mais aussi prendre un pass-touristique de 24 ou 48h, les bus vision (il y a 2 compagnies) . Les taxis sont bon marché et ils sont très nombreux.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour cette 1ère journée, je flâne dans le quartier de Erzsebeltavos. Je passe devant l’académie de musique Franz Liszt et sa rue piétonne bien agréable. Les restaurants et bistrots ont profité des arbres centenaires pour installer leurs terrasses.IMG_0709

L'académie de musique

L’académie de musique

Je débouche sur la rue Andrássy qui fait quelques 2,5km de long jusque la place des Héros. Sur cette très belle avenue ombragée, inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco, on peut y découvrir de très beaux immeubles ainsi que l’opéra national et le musée de la terreur qui est l’ancien quartier général de l’ancienne police secrète du régime communiste et fasciste et les grandes marques de luxe.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je visite la basilique Saint-Etienne, la plus importante de Hongrie et qui renferme la relique la plus vénérée du pays : la main droite momifiée d’Etienne 1er, 1er roi du pays (997-1038).  L’intérieur est sombre et plutôt austère. Par contre, le dôme est magnifique. Quand à la façade principale, une énorme estrade a été construite devant pour un festival prévu la semaine suivante!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La cathédrale Saint Etienne

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

le dôme

IMG_0714 IMG_0713

Il fait très chaud 33°, j’achète crème solaire (que la douane française m’a confisquée) et casquette et je retrouve Gérard. Le soir, nous irons dans le quartier de Belvaros et nous trouverons près de la rue Vaci U pleins de petits restaurants et bistrots sympas.IMG_0825

Notre 2ème journée sera bien remplie : nous prenons un ticket pour un bus vision ce qui nous permet de voir l’essentiel de la ville et descendre aux endroits stratégiques. Nous avons opté pour cette solution comme il est prévu de revenir une semaine en décembre, nous aurons le temps de faire les musées. Autant profiter du beau temps !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

la place des héros

la place des héros

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous prenons l’un des 1er bus, l’arrêt se trouve près de la grande synagogue qui se visite mais il est trop tôt et lorsque nous rentrerons, il sera….trop tard. Ce sera pour notre prochaine visite.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous ferons une halte à Buda . C’est le poumon de la ville : collines verdoyantes, sentiers ombragés. Le bus nous dépose au pied du petit train à crémaillère près du pont des Chaînes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Construit en 1874, le train grimpe 3,7km en 14 minutes jusqu’à Széchenyi à 427m d’altitude. On le nomme le Siklo. Nous sommes dans le quartier du Château classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Siklo

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le château surplombe le Danube et l’on y voit tout Pest

De Buda on surplombe toute la ville

De Buda on surplombe toute la ville

l'une des 3 entrées

l’une des 3 entrées

Plusieurs portes d’entrées : avec la 1ère entrée, on prend l’escalier des Hasbourg, la 2ème entrée est gardé par un grand corbeau noir symbole du roi Mathias Corvin (XVème S)

et encore une

et encore une

Le Palais Royal a été construit il y a plus de 700 ans mais a été souvent rasé et reconstruit au cours des siècles et abrite 2 musées.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

O

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

un peu de fraicheur au pied de la fontine

Nous faisons, sous un soleil de plomb, le tour de cet immense château. Nous réserverons notre visite aux musées au mois de décembre quant le temps sera froid !  Nous continuons vers le bastion des Pêcheurs : vue magnifique sur la ville avec une terrasse pourvue de 7tours. C’est la guilde des pêcheurs qui défendaient cette partie du château. Les 7 tours symbolisent les 7 tribus magyares fondatrices de la Hongrie. Juste à côté, l’église Mathias.IMG_0750 IMG_0752 IMG_0722 IMG_0731 IMG_0737 IMG_0747

C’est ici que Mathias 1er épousa Béatrice en 1474 mais c’est aussi ici que Sissi fut couronnée reine de Hongrie avec son époux François-Joseph1er en 1867.

Déjeuner tardif près de l’église Mathias puis nous redescendons vers le pont des Chaînes pour retourner à pied vers Pest. Nous reprenons un bus pour retourner à la clinique. Gérard à RDV à 17h.

En fin d’après-midi, nous prenons un taxi car nous avons pris un ticket pour une croisière sur le Danube et, à pied, nous sommes trop loin. Le Danube est aussi fréquenté que l’autoroute : barges, péniches, bateaux de croisière… IMG_0766
IMG_0820 IMG_0792
IMG_0776 IMG_0779

Le parlementIMG_0788

Les superbes thermes Gellért

Les superbes thermes Gellért. Nous avons réservé pour décembre dans l’hôtel une chambre…

IMG_0805Nous finirons notre soirée dans un restaurant  toujours dans le quartier Belvaros.IMG_0825
IMG_0810

Nous reprenons l’avion demain mais nous reviendrons à Budapest une semaine en décembre, il y a encore beaucoup de choses à découvrir.

Budapest est une destination bon marché. Les vols, en si prennant, à l’avance sont abordables entre 70 et 110 euros A/R. Le logement aussi, compter entre 30 et 60 euros la nuit pour un appartement et pour décembre nous avons réserver à l’hôtel Gellért (pour profiter de ses thermes) à 72€ la nuit avec le petit déjeuner.