Archives pour la catégorie Syrie- 2009

p1060421.jpg

La Syrie, la Jordanie en camping-car : ce que nous avons aimé et ce que nous n’avons pas aimé

Ce que nous avons aimé : les sites bien entendu, bien qu’en Syrie, il n’y a aucune mise en valeur des sites à part leurs deux fleurons : le Krack des chevaliers et Palmyre , la gentillesse et l’ouverture des gens peut-être encore plus en Jordanie qu’en Syrie, le prix du gaz oil, les autoroutes (enfin si on peut les qualifier d’autoroute) gratuites. Le temps et même s’il faisait très chaud, c’était une chaleur sèche très supportable avec le vent thermique, les bivouacs en plein nature sans aucun problème de sécurité. P1070325.JPGCe que nous n’avons pas aimé : la saleté des villes (en Syrie), les poubelles à ciel ouvert et les plastiques dans les champs (toujours en Syrie, moins en Jordanie), les plages merveilleuses polluées par les déchets en tout genre, la conduite des taxis, de mini-bus et cars très agressive, les coups de klaxons : pour démarrer, pour changer de direction, pour dire bonjour, pour dire…….en fait pour tout dire. En syrie : pas ou peu de panneaux routiers et enfin les passages de certaines douanes : pas de problèmes au niveau de l’immigration mais toujours au niveau de la douane et surtout pas d’indication sur la marche à suivre pour l’achat des taxes, assurance….P1080330.JPG P1070771.JPG

En général : le réseau routier est correct, la conduite en ville sportive mais plus cool en campagne . Aucune infrastructure pour les routards camping-cars mais on peut stationner partout sans problème et même sur les parking des sites. Nous avons eu de l’eau partout par les habitants, les stations services ou les sources (pompe vide-cave et groupe électrogène bien venu). Aucune insécurité ou malaise pendant nos bivouacs, nous nous sommes vraiment arrêtés où l’on voulait. Djynn a adoré l’ensemble des bivouacs en pleine nature, moins en ville avec les enfants qui n’arrêtait pas de la cajoler, les baignades dans les oueds, dans la mer enfin partout il y avait un peu d’eau…..Et c’est en voyageant que l’on se rend compte de la gravité de la pollution par les plastiques et les déchets en général : rien n’est recyclé tout est dans la nature quelle désolation pour la planète….et pour nous !

P1060421.JPG P1060326.JPG

p1080333.jpg

Serjilla, ville morte Bizantine

Ca y est, nous l’avons trouvé, Serjilla….. Rappelez-vous la 1ère semaine de notre séjour,impossible de trouver ce site. Bon, là on l’a trouvé pas sans mal. Serjilla fait parti de cette centaine de ville bizantine abandonnée dans les alentours d’Alep. Lorsque vous vous promenez, vous voyez ici et là des ruines bizantines, des tombeaux, des sarcophages dans les champs (champs c’est beaucoup dire) plutôt dans des terrains

P1080333.JPG P1080353.JPG

voilà à ne pas vendre de bière (et d’apéro) l’aubergiste a déposé le bilan…P1080355.JPG P1080379.JPGP1080365.JPG

Nous n’avons pas vu de gardien, il devait dormir, nous sommes arrivés en plein milieu d’après-midi et la sieste est sacrée, c’est vrai qu’avec 40°. Demain, vendredi, nous passerons la frontière syrienne…..P1070821.JPG

p1080320.jpg

Les norias de Hama

Hama est une grande ville sans beaucoup de charme, seules les norias incitent les touristes à s’y arrêter mais il faut dire que la municipalité fait de grand travaux et aménage autour des principales norias un parc. Hama sera peut-être une ville agréable dans quelques années…..P1080310.JPG.

en attendant, savez-vous ce que sont les norias : c’est un système d’irrigation mis au point au XIème S à Hama pour remonter l’eau aux maisons et irriguer les champs. Les roues font 14, 18 et même 21 mètres de diamètre pour la plus grande avec un système de godets pour déverser l’eau, très ingénieux mais l’ensemble de la roue est en bois y compris l’axe ce qui fait un bruit infernal lorsque nous sommes à côté, nous avons l’impression d’être dans une scierie.P1080320.JPG P1080298.JPGP1080313.JPG

Palmyre

Palmyre, une oasis dans le désert mais les touristes ne viennent pas pour les oliviers, les grenadiers ou les dattes, ils viennent pour le site et là, c’est une merveille. Vous arrivez directement sur le site qui est ouvert , seuls sont payants : les tombeaux, le temple de Bel et le théatre. Nous avons eu la chance le soir de notre arrivée d’assister à une soirée privée avec un son et lumière et nous avons été invité de le voir. Superbe surtout avec le décor du théatre en toile de fond. Nous sommes restés 3 jours à Palmyre malgré la chaleur. Visite du musée de Palmyre

P1080094.JPG P1070869.JPG

P1080131.JPG P1080142.JPG

P1080202.JPG P1080209.JPG

P1080284.JPG P1080254.JPG

Nous voici de nouveau en Syrie…..et route vers Palmyre

Après épluchage des passeports et en seulement 1h de paperasserie et un peu d’angoisse, nous voici de nouveau en Syrie sans fouille et avec des sourires et oui ça arrive même aux douanes les plus compliquées. Arrêt à Damas pour les chocolats puis nous avons pris direct la route de Palmyre par la route du désert et pendant 3 heures de route, nous n’avons vu que du désert de rocailles où rien ne pousse mais rien de rien. 100km avant Palmyre, halte au café : Bagdad 66; Accueil sympa et thé

. P1070783.JPG P1070801.JPG

P1070855.JPG P1070858.JPG

Puis a bout de cette longue route désertique, au loin du vert et une superbe oasis, nous voici arrivé à Palmyre. Une oasis dans le désert et un site archéologique à vous couper le souffle. Nous avons trouvé au pied du Temple de Bel un camping sous les oliviers et les grenadiers avec piscine….un délice en plein désert quand la température atteint allègrement les 45°

P1070866.JPG P1080216.JPG

AH, nous sommes contents…..

d’avoir de vos nouvelles, nous avions peur que la chaleur soit trop forte en France et que vous n’aviez plus la force de nous répondre. Ce n’est apparent pas le cas, alors nous lirons vos commentaires toujours avec plaisir. Bonnes vacances JL et Eva, préparez-vous à la chaleur, nous n’étions pas très loin….Bisous à tousJe vais essayer si ça passe de vous mettre la carte de notre voyage à jour, n’hésitez pas à a consulter en cliquant sur le côté gauche du blog…….notre itinéraire

p1050614.jpg

Le Monastère de Saint Moïse

Faire une retraite au Monastère se mérite : une bonne demi-heure de grimpette et pas une grimpette de fainiant, non une bonne grimpette. Nous avons dormi la nuuit au pied du monastère et de bonne heure le matin, nous avons attaqué la montée. Une vue magnifique sur le désert syrien. Le monastère a été relevé de ses ruines, il date du XIème siècle par un père chrétien italien qui vie ici en retraite avec quelques moines et moniales et accueille les visiteurs et pélerins. Vous pouvez y passer un moment et vous êtes même invités à y passer la nuit. Un lieu de calme et de sérénitude….P1050589.JPG P1050597.JPG

Nous avons passé la soirée (excellente) avec deux norvégiens qui sont arrivés trop tard pour monter au monastère, notre anglais progresse tous les jours.P1050599.JPG

et oui il est tout là haut, et encore là, on a zoomé….P1050627.JPG P1050631.JPGP1050614.JPG P1050633.JPG

mais il nous faut partir car nous devons passer en Jordanie impérativement ce soir, nous avons payé les taxes pour 1 semaine et la semaine a passé vite, nous roulons vers Damas par l’autoroute. Nous passons juste à Damas, le temps d’être dans la pagaille de la circulation et après avoir fait 3 fois demi-tour afin de trouvé la route de la Jordanie que les militaires avaient fermée en raison d’un déplacement de chars, nous nous sommes tout de même arrêté acheté les fameux chocolats de Damas.Bon les faubourgs de Damas ne sont pas très reluisants…

.P1050648.JPG P1050649.JPGP1050660.JPG P1050682.JPG

notre vendeur de pêches : 1 euro les 5kg

P1050686.JPG

sur les routes, beaucoup de camps de travailleurs saisonniers qui vivent dans des conditions misérablesP1050657.JPG