Archives pour la catégorie Russie 2008

pict2603.jpg

Notre nuit devant la frontière moldave : 26-27/08/08

Départ de la citadelle vers 10H30 et l’on roule vers le poste frontière de RENI, le

plus au sud avec un transit en Moldavie qui est accepté sans visa.

PICT2589

Un exemplaire de l’écriture cyrillique, nous avions

2cartes et aucune avec les mêmes écritures!

Il nous a fallu la journée pour rejoindre RENI, la route est la pire que nous avons eu :

il est vrai que c’est loin de Kiev et  des éventuels touristes! c’est aussi la route des

camions bulgares et turcs.

Arrivés enfin vers 18h à la frontière ukrainienne-moldave : pas de problème, comme

d’habitude : passeports, carte grise, carte d’immigration, une visite guidée de camion

avec des Oh!super puis dito avec les moldaves avec des bienvenues et en prime le

paiement de la taxe « écologique » 3 € enfin l’équivalent…on nous propose même sans

visa de rester visiter la région!

Pour le peu que nous avons vu du sol moldave, c’est comme l’Ukraine et même

niveau de vie sauf des voitures Lada réformées des autres pays de l’est qui eux se sont

mis aux 4X4et Mercedes rutilents!

PICT2597 PICT2598

nous arrivons au poste frontière moldave-roumain vers 18H45, deux petits km de voitures mais

c’est la foire d’empoigne, c’est à celui qui prendra la place de l’autre, celui qui revend sa

place au + offrant…..un merdier sans nom et en une heure seule une dizaine de voitures est passée!

PICT2603

a 20h, on décide de demander à la station service, 500m avant de nous garer sur son parking la nuit car nous avons avancé seulement d’une dizaine de mètres!

Ah quelle nuit : la station est restée ouverte mais le pompiste devait s’endormir entre les clients alors coups de klaxonne des clients pour le réveiller qui réveillaient les chiens qui aboyaient

et nous réveillaient (sauf Gérard qui avait mis des boules Quies!)

A 6h, nous reprenons notre place dans la file d’attente qui n’a pas bougé et on nous

explique que la frontière est fermée la nuit et n’ouvre qu’à 8h!

Re-attente, on déjeune, on s’occupe et en attendant c’est toujours la foire d’empoigne,

les derniers arrivés se mettent en double file voir en triple file jusqu’à l’arrivée de

2militaires pour essayer de mettre un minimun d’ordre!

A 8H, coup de théâtre, on nous fait signe de passer devant la file de voiture et de nous présenter de suite au poste et là, miracle : des douaniers sympas qui nous souhaitent la bienvenue et

en quelques minutes s’occupent des formalités d’ailleurs un des douaniers parlent très bien

le français et après la sacro-saint visite du camion, on arrive au douanier roumain.

Que c’est beau l’Europe : bonjour, bienvenue, passeports, visite de curiosité, bon voyage et

vive l’Europe. ah! j’oubliais la vignette autoroute mais comme on l’avait déjà, on a pas repayé.

Et maintenant on roule pour le delta du Danube……..

PICT2605 PICT2610

on passe le bac et le Danube à Galati pour rejoindre Tulcéa et le delta

pict2523.jpg

au revoir l’Ukraine

Lundi 25 aout : ça y est, pour certains, les vacances, c’est terminé et bien, nous, nous allons pensé au retour.

Départ pour Odessa et la citadelle de Bilhorod Dnistrov’kyllchivrs’k. Nous avons perdu des degrés,

au lieu des 38, nous avons 28 : je revis!

PICT2523 PICT2550

Nuit au pied de la citadelle

Mes impressions sur l’Ukraine, ce pays immense.

Pays avec 60 ans de retard dans les infrastructures : routes; logements, transports routiers

ou ferrovières, hôpitaux mais par contre tous ont le téléphone portable!

PICT2508

ils ont oublié aussi ce qu’est la propreté : le moindre espace vert, parking, muret, trottoir sont

jonchés de bouteiiles de bières, de plastiques, de papiers et détritus en tous genres.

Les gens sont peu communicatifs et peu souriants voir dans des magasins ou même

dans quelques restaurants, désagréables parce qu’ils ne comprennent pas. d’autres, après

la barrière de la langue et la timidité sont super, gentils et serviables. Plus d’un ont pris leur

voiture pour nous remettre sur le bon chemin, d’autres, nous ont donné des pastèques

en guise de bienvenue!

PICT2004

par contre, un fléau : l’alcool. Je n’ai jamais vu autant d’alcooliques au m²

jeunes, moins jeunes, vieux : ça boit et beaucoup et ça fume!

L’économie nous semble au point mort : usine déffactée depuis le départ des soviétiques,

centrales vétustes, rien n’est entretenu. Beaucoup ont plusieurs petits boulots.

L’agriculture est en pleine expansion : des millions de km² de céréales et de cultures maraichères

des plaines à pertes de vues.

Le tourisme est national, russe ou bielorusse, avec nos camions et nos scooters, nous

avions l’impression de venir d’une autre planète, on nous regardait comme tel, d’ailleurs, nous nous sommes fait arrêter par la police pour leur montrer les camions!

aucun effort pour les langues même pas quelques mots d’anglais (heureusement, la toubib,oui!)

par contre les Ukrainiens se disent européens pour les subventions qui aideraient le pays

et pour l ‘indépendance qu’ils pourraient avoir alors vis à vis de Moscou

Aucune insécurité, nous avons campé sur les sites, sur les parking, aucun problème.

nota de Gérard :

l es femmes sont belles, très belles et d’une très grande féminité. Nos jeunes filles devraient

prendre exemple!

nota de martine et monique :

PICT2281

les hommes, bof! on a pas craqué, on rentre avec les notres mais richard et gérard, on ne les tenaient plus!

Richard en flagrant délit.

pict2169.jpg

SUITE ET FIN DE LA CRIMEE

PICT2275 PICT2280

vendredi, visite de contrôle pour mon épaule et visite chez Igor (la personne sympa

qui nous a aidé pour l’hôpital.

réponse a cedric : non étant la seule étrangère sur le sol de la Crimeé : traitement de faveur, je suis passée avant tout le monde mais rien ne vaut les hopitaux français

ici, salle de soins à 2, hommes femmes.. pas de compresses stériles : gaze à, la découpe,

sur les lits : pas de papiers mais de la nappe plastique et les gants de chirurgie sont lavés pour

servir plusieurs fois! et j’en passe et des meilleurs ……

merci à tous, Gérard me bichonne et je patiente….

PICT2169

le nid d’hirondelle, symbole de la Crimée

est en fait un resto italien tout petit

sur un promontoire construit au début

du XXème

samedi départ pour Bakcchysarai

60km mais d’une route sinueuse et en épingle à cheveux, ils nous a fallu

presque 5 heures pour arriver au palais du dernier Khan que Catherine II n’a pas détruit

car elle le trouvait « romantique »

PICT2325

une belle route mais aïe aïe mon épaule dans

les virages!

PICT2377 PICT2395

bizarre de trouver ce petit coin de Turquie en pleine Crimée, souvenir de l’envahisseur

ottoman! la mosquée, le palais et le harem. ce sont les Tatars, minotité ethnique .

Pour aller voir les troglodythes, nous avons trouvé un  4×4 qui nous a emmené aussi

au monastère : les C.Car ne passaien  t pas

PICT2421 PICT2452

PICT2480 PICT2487

Nous avons dormi sur le parking du village.

Dimanche : fête nationale mais nous n’avons rien remarqué de spécial.

PICT2512

Nous avons remonté jusqu’à Mykolaiv et nous avons dormi au bord de l’eau. Le coin était sympa mais à

l’effigie du pays c’est à dire sale!

Lundi route vers Odessa

nous avons eu des nouvelles de Damien, tout va bien, il se trouve en Roumanie vers

SIbiu

pict1954.jpg

La conduite dans les pays de l’est

Nous avons fait la Russie, les Pays Baltes, une incursion en Roumanie

et maintenant l’Ukraine et la Crimée

Normalement, nous avons tous le même code de la route mais

les interprétations changent d’un pays à l’autre.

Lignes blanches qui ne servent que de décoration ou peut-être l’hiver

pour les guider en cas de brouillard

Les dépassements se font aussi bien sur la droite que sur la gauche,

sur le bas côté ou sur le terre plein de l’autoroute sur 2 voir 3 files

quand la route n’a que 2 voies!

Ca passe mais ça casse aussi!

Je ne vous dis rien sur la qualité de revêtement, vous avez suffisament eu

des commentaires

Sur les autoroutes roulent des vélos, des moissoneuses-batteuses, des

tracteurs mais aussi des vieilles ladas, des cars d’un autre âge et des

camions poussifs mais il y a aussi des voitures rutilantes et neuves et

des camions qui font l’international.

PICT1280 PICT1945

les camions en surcharge                                  1/2 tour annoncé

L’autoroute passe dans des villages et il n’est pas rare de voir traverser

des piétons ou des villageoises vendre le surplus de leur jardin.

PICT1525 PICT1954

PICT1951 PICT1950

on vend de tout sur l’autoroute………

Tomates à 1UA le kg, fleurs…..

Le tout avec un contrôle de police efficace pour la vitesse et ….le

racket.

De la pollution avec des camions et des cars vétustes, N. Hulot n’est pas encore

venu leur présenter son plan environnementale sur la réduction des effets de

serre!

Les camions ont un peu souffert de cet enfer.

Le Rapido a perdu sur les routes russes ses enjoliveurs de roues et mardi,

à la pause déjeuner, on a remarqué que l’étoile Mercedès était de guingois!

Mercedes, c’est plus ça avec plus de clim et une température extérieure avoisinnant

les 40° . Et bien sûr, nous avons souvent le tournevis à la main. Nous, pour changer,

le frigo est encore en panne : conduite de gez sectionnée! une habitude! Nous

utilisons le 12V.

Ah, au fait, nous aussi, mardi, nous avons testé la police!

Nous nous sommes faits arrêtés à la sortie de la ville pour un soi-disant stop non

marqué! Ce qui était faux forcément.

Amende : 100$ US . Comme on a refusé et demandé d’aller au poste de police, ça

c’est terminé avec 100UA soit 15€

Par contre, nous nous sommes fait aussi arrêtés pour connaître la marque du camion

et le voir! sympa la  police!

L’alcool est un fléau en Russie mais en Ukraine : c’est pire. Dès le matin, jeunes, moins-jeunes,

filles comme garçons déambulent avec bouteilles de bière à la main et si en Russie, c’est

propre, en Ukraine, c’est sale : des détritus partout traînent sans oublier les bouteilles de bière

que l’on retrouvent partout! ça boit dans la rue, au café, à la plage, bref partout et malgré un taux 0, ça roule!

pict1966.jpg

LA CRIMEE

La Crimée est une répubique autonome dans l’Ukraine et est la côte d’azur des Russes

et Ukrainiens

Partis de KIEV de bonne heure, nous avons fait une halte par les jardins de sophia à Uman

Très grand parc mais mal entretenu : dommage!

il fait chaud, 40°

Arrivés en Crimée, notre première nuit, nous l’avons passé sur une pointe sauvage

chez LEONID qui nous a gentiment offert l’hospitalité. Plage à perte de vue,

sauvage et première baignade dans la Mer Noire, de l’eau à 26° peut-être plus, un

délice par cette chaleur.

PICT1955 PICT1959

Nous avons traversé la Crimée pour aller directement visité le sud : c’est là le plus beau!

D’abord, le relief est montagneux avec de grandes villes et impossible de stationner avec

nos camions. Pas de campings non plus. Ici, ça n’existe pas comme nous le concevons :

ce sont les hôtels qui ont des appartements à louer  qui sont appelés « Kempin » bref le

premier soir, nous avons dormi dans le parc du chateau de Lividia.

Rappel historique : c’est là que Roosevelt, Churchill et Staline se réunirent pour convenir tacitement de confier l’Europe de l’est à l’URSS en échange de la promesse de se tenir à l’écart de

la Méditérannée. C’est Nicolas II de RUssie qui l’avait fait batir;

PICT1966 PICT1968

Nous avons trouvé un hôtel qui nous héberge, hôtel avec piscine, le luxe quand on voit la

plage de Yalta! bondée, normal c’est les vacances!

PICT1996

Sale, normal comme le reste du pays!

PICT2019 PICT1992

Damien, tu hésites, les photos sont pour toi, par contre les filles sont jolies, non,  superbes!

Dimanche, en revenant de la plage et des courses, je suis tombée et patatras : urgences de l’hôpital de Yalta. Igor, un ukrainien nous a trouvé un taxi : une vieille lada qui je crois,

a fini d’achever le travail

Les mécontents en France, taisez-vous! appréciez les services médicaux français même

si les urgences ce n’est pas toujours le pied!

Vous arrivez dans un hall à peine éclairé : les 3/4 des néons ne fonctionnent pas, mais ça cache la misère des lieux!

une docteresse m’ausculte, jeune, efficace dans un bureau où nous sommes

plusieurs et m’envoie à la radio.

PICT2049

avant tout de chose :

Le radiologue nous précise ses honoraires : 8UA (1€)

et fait la radio avec un appareil d’un autre âge

mais arrive à tirer un cliché. Tu ressors, si tu paies,

avec le cliché avec un morceau de fil de fer pour le

tenir et le faire sécher : pas d’enveloppe!

diagnostic : bras cassé donc plâtre. alors là, c’est pas mal, tu rentres dans un bureau adjacent et c’est l’atelier de potier. On met des journaux par terre pour éviter de trop salir et plâtre à l’ancienne,ici on ne connaît pas la résine!

montant des honoraires : 150 UA soit 20E

entre temps, les urgences se remplissent : alcooliques, bagarres, pied cassé enfin je pense le

lot quotidien des urgences.

Igor était toujours là et a emmené Gérard chez le pharmacien pour les médicaments : c’est aussi un trait de caractère des Ukrainiens : ils sont gentils et serviables.

Le lendemain, visite de contrôle et je la revoie en fin de semaine!

PICT1990 PICT2060

CHERCHEZ L’ERREUR………

PICT2053 PICT2050

l’hôpital et ses consultations externes…….

pict1809.jpg

KIEV, capitale de l’Ukraine

Après des milliers, non des millions de trous, dos d’ânes, de plaques d’égout mal

scellées, nous voici enfin à Kiev avec une moyenne à faire pâlir d’envie un

escargot entre 40 et 45km/h et sur les soit-disantes autoroutes du 60 km/h.

Kiev est une ville très agréable, de grandes artères (mais polluée), et de beaucoup

de parcs.

Dommage que la guerre et le  régime soviétique ont détruit nombres de

batiments et palais.

Nous avons beaucoup aimé cette ville.

En Ukraine, la religion est tout aussi importante qu’en Russie : c’est la religion

qui rythme la vie quotidienne et le culte ne manque pas de dons et les églises

se construisent ou se rénovent. Donc, nous avons fait comme tous les

touristes, nous avons visité Sainte SOPHIE avec ses fresques de 1041! L’une des

seules églises à sortir presque indemne des conflits puis en face de Ste Sophie,

de l’autre côté de la place, le monastère St Michel, lui a été détruit par les

Soviétiques mais à été reconstruit en 2000 à l’identique!

PICT1809 PICT1820

Sainte Sophie  1041                                      Monastère Saint Michel flambant neuf

PICT1828

Descente de la rue Andriyivsky

Ouzviz, une rue des anciens quartiers

des artisans mais qui regorgent à présent

de vendeurs de souvenirs made in China.

Sous un soleil de plomb (34°) nous avons l’après-midi visité la Laure des Catacombes :

28ha de parc avec un splendide ensemble d’églises (et oui, encore) aux coupoles

dorées avec des catacombes. La cathédrale est superbe d’extérieur mais l’intérieur

ne se visite pas. Pas grave, c’est une copie, l’original a elle aussi été dynamitée!

Les popes, ici, n’acceptent pas les dames en pantalons alors on nous prête des pagnes

et des fichus pour les épaules nues et des foulards pour cacher nos cheveux!

PICT1846 PICT1852

la Laure des Catacombes, haut lieu orthodoxe

PICT1902 Balade dans les rues de Kiev en scooter, nous

sommes ereintés avec la chaleur et

nous faisons une halte à la place de

l’indépendance, place de la révolution orange.

PICT1882 PICT1901

Le palais fermé pour travaux                      la très belle rue Khrechtchatyk

LE Palais de Mariyinsky est en travaux et nous finissons la soirée au restaurant ukrainien

spécialiste des varinisky (sorte de raviolis fourrés de viandes ou de légumes.

Nous avons dormi à 12km de Kiev dans un petit camping  situé dans un ensemble d’hôtels

le Prolissok, sur la E40 puis nous avons sorti les scooters mais la conduite est

sportive.

Route vers la Crimée avec arrêt à Uman

Cédric, oui nous irons au chateau de Dracula à notre retour en Roumanie!

a l’heure de la publication soit 14h30 pour nous, il fait 37° à l’ombre!

pict1538.jpg

LES CARPATES

Jeudi soir, nous avons dormi à côté de la forteresse de Khotyn : impressionnant château

qui surplombe le Dnister. Avec des mur de 40m de haut et 6m de large, il

a été construit au XVème siècle. En cours de restauration, les toits ont été

refaits en tavaillons (tuiles en bois)

PICT1538 PICT1557

La forteresse de Kothyn

Puis direction kemaniets et son immense forteresse mais beaucoup de

restauration en cours et ce n’est pas terminé..

PICT1576 PICT1590

la forteresse de Kemaniets où Richard a été enfermé pour excès de vitesse…

depuis, il a été  libéré!

PICT1610 T

Traduction de la carte de restaurant

Nous avons traduit l’essentiel par dessin ou

par lettre cyrillique lorsque l’on savait mais

ne vous inquietez pas, tout ce passe bien!

La veille, en consultant, la carte (routière), nous avons remarqué être tout près de la

frontière et des monastères fortifiés des Carpates roumaines et plus préci-

sement de la Bucovine.  Nous avons décidé d’y aller.

Direction la frontière : passage en quelques minutes aussi bien du côté

ukrainien que roumain!