Les Iles Lofoten, 15 au 19 août

La traversée vers les îles est calme et au loin, nous apercevons des pitons rocheux en plein milieu de la mer. Une terre balayée par le vent et on se doute que la vie sur terre doit être rude. Nous débarquons sur l’Ile d’Austvagoy avec un temps gris, nous aurons passé le cercle polaire en bateau. Arrêt sur le port de Svolvaer pour acheter des crevettes. En fait, on a fait rigoler le gars du coin : ici, en Norvège, on achète le poisson ou les crevettes qu’en ….surgelés, et il est vrai qu’à part dans les supermarchés, nous n’en trouverons qu’en surgelés, et les saumons, à cette époque de l’année,  fumés. Ce n’est pas la saison pour pêcher les saumons. Sur le marché, on nous renseigne pour un bon et typique restaurant de poissons. Nous réservons pour le soir dans une auberge au décor antique : forcément en bois comme toutes les maisons des Lofoten et décoré avec plein de vieux outils et de souvenirs de pêcheurs. Toujours sur ce même marché, nous achèterons des vestes norvégiennes tricotées en pure laine avec ses motifs si particuliers.

Lorsque vous arrivez au Lofoten, le soleil est d’humeur changeante alors les maisons sont toutes rouges pour donner un air de fête. Les paysages sont très beaux : pitons rocheux, plages de sable…

Le soir, comme prévu, nous allons en scooter, au restaurant. Nous avons un superbe buffet de poissons fumés, en carpaccio, grillés. Un délice. Nous prenons un apéritif en entrée et une bouteille de vin rouge pour nous 4. Nous restons deux bonnes heures et partons tranquillement sur notre scooter pour regagner le camping. A la sortie de la ville, la police nous arrête : test d’alcoolémie. Aïe, ici le taux autorisé est de 0,20. Gérard passe sans problème le contrôle mais Richard est à la limite : il restera une petite demi-heure le temps que le contrôle soit négatif. Les policiers ont été indulgents car nous sommes étrangers….. Nous ferons dorénavant attention de ne pas boire lorsque nous prendrons le volant ou le scooter.

Pour aller d’une île à l’autre, nous prendrons des tunnels (sans éclairage) directement taillés dans la roche ou des ponts.

Nous visiterons l’Ile de Vestvagoy en sccoter et ses belles plages de sable fin. Nous avons essayé de mettre le pied dans l’eau mais on vous confirme, elle est froide, très froide. Eggum, Unstad, Stamsund….A Leknes, ce sera encore un arrêt pour acheter des …..cannes à pêche et des leurres. Parce que notre attraction favorite le soir, c’est la pêche. Les résultats ne sont pas toujours à la hauteur de nos espérances mais qu’importe, nous passons de bons moments.

Visite l’île de Flakstadoy et de l’île de Moskenesoy. Nous achèterons dans une boutique du saumon fumé, un vrai délice mais aussi toutes sortes de poissons fumés à A, superbe petit village aux maisons toutes rouges, les pieds dans l’eau. Nous irons visités le musée  de la pêche : Norsk Fiskevaersmunseum. Nous avons ainsi appris plein de choses sur la morue et oui, les îles Lofoten sont réputés pour leur pêcheurs de …morues en fait de cabillauds qui une fois séchés sur des claies en bois deviennent des morues et sont expédiées au …Portugal. Ce n’est pas la saison, le plein moment, c’ est janvier à avril, mais il reste pour les touristes de passage quelques morues qui se dessèchent au soleil (et ça sent la morue !). La pêche est la principale activité sur les îles : il y a plus d’une centaine d’usines à morue sur les Lofoten.

Nous aurons bivaqué sur les Iles sans aucun problème, sur les plages face à la mer. Le temps est nettement plus frais, les températures sont entre 15 et 18°, nous irons au camping pour les pleins d’eau car se sont souvent des prés sans vraiment de confort et toujours avec un accueil froid voir glacial. Les fins de semaine, les norvégiens prennent leurs immenses caravanes et vont en bord de mer profiter du week-end et les campings sont pleins.