OLYMPUS DIGITAL CAMERA

SALTA, la linda…

Lundi, nous étions à Encarnacion lorsque nous avons appris que nos pneus avaient du retard et qu’il ne seraient à Ascension qu’à la fin du mois….Nous avons profité de l’après-midi pour nous baigner dans le Parana.  Les plages côté paraguayen sont superbes et nous en avons bien profité.

Le Parana

Le Parana

Mais nous prenons la décision de partir pour Salta en Argentine. Située à l’extrême  nord-ouest, entre les frontière du Chili, de la Bolivie et du Paraguay, cette région de hautes montagnes nous permettra peut-être de souffler un peu car depuis 1 mois, les températures sont entre 35 et 40°, il fait chaud.

Nous avons 1200km à faire de ligne droite pour aller sur Salta et nous traversons la région du Chaco qui est une région quasi-désertique faite de broussailles, de forêts primaires entrecoupés de temps à autre de champs de maïs.

1200 km de ligne droite....

1200 km de ligne droite….

Il fait +45°. A notre bivouac du mercredi soir, on nous a certifié que la température était presque clémente car elle pouvait, à cette époque, dépasser les 65°……C’est la saison des pluies, on espérait un orage mais non rien de rien juste cet air brûlant.

Nous arrivons jeudi après-midi à Salta et nous allons au camping qui a une piscine. Pas de chance, elle est vide…

Dans la nuit, l’orage tant attendu est arrivé, violent et avec beaucoup d’eau donc ce matin, il fait 20° on a presque ….froid. On visitera Salta sous les nuages et la bruine mais c’est comme ça.

Salta est la ville la plus importante du NO argentin. Des maisons coloniales tout autour de la très belle place 9 de Julio et très bien mises en valeur.

la rue piétonne à 11h le matin

la rue piétonne à 11h le matin

la même rue mais à 15h pendant la sacro sainte sieste.

la même rue mais à 15h pendant la sacro sainte sieste.

Nous voulons faire du change car en Argentine, c’est la galère pour avoir de l’argent. Dans les TAB, on ne peut retirer que 2000 pesos soit 121€  et ça pas plus de 2 fois et pour faire du change euros-pesos, il faut aller à la banque nationale où tu passes 2 à 3h. Nous avons vérifier le taux de change ce matin et nous changeons dans la rue. On perd quelques centimes mais on ne perd pas de temps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

autour de la plaza 9 julio

autour de la plaza 9 julio

Tout se passe autour de cette place centrale, restos, bistrots, orchestres mais eux, ont plié bagages en raison de la pluie._DSC4715

artistes, orchestres...tout autour de la plaza

artistes, orchestres…tout autour de la plaza

Visite de la très belle cathédrale de Salta. il est vrai qu’ici en Argentine, on ne voit pas beaucoup de belles églises, ce ne sont souvent que des maisons, des bâtiments tout a fait quelconque.

Cathédrale de Salta

Cathédrale de Salta

tout est doré ...

tout est doré …

même l'autel

même l’autel

En prime, vous avez droit àl’Eglise San Francisco avec sa tour de 54m de haut.

l'église San Francisco et la statue de St François d'Assise

l’église San Francisco et la statue de St François d’Assise

le christ Miracle

le christ Miracle

Dans la rue, on remarque que les gens sont beaucoup plus typés, ici, c’est le dernier bastion amérindien d’Argentine. Certains parlent le « quechua », langue de leurs ancêtres. C’est peut-être pour ça quand reprenant le bus pour rentrer au camping, on a rien compris et on a fait le tour  complet. Mais rassurez-vous on est bien rentré tout de même…