IMG_9581

Retour chaotique à Lima puis la Panaméricaine direction l’Equateur


Après plus de 15 jours de retard, nous voici  de retour à Lima. Nous retrouvons sagement garé Thanasinh dans le parking sécurisé de l’hôtel Hitchhiker à Miraflores.  Avec la pollution de Lima, il a plutôt sale mine ! L’humidité ou le mauvais sort a eu raison de la fiabilité de notre Vectron (c’est lui qui nous change le 12V des batteries en 220V) et on a plus d’électricité seuls quelques lampes et le frigo en 24V fonctionnent. Vu le décalage horaire, on se couche. Il fera jour demain !

Jeudi matin, Gérard vérifie les connections, démonte, remonte rien y fait, le vectron ne redémarre pas ! Sur Internet, on voit des revendeurs de la marque au nord de Lima.

Nous avons donc plongé dans la folle circulation de Lima : embouteillages monstres, incivilités, bruit, pagaille enfin l’horreur et heureusement que Thanasinh est costaud et imposant, on peut nous aussi montrer des dents et passer en force….IMG_9578

On arrive enfin après 2heures rue Paruro. Vu le quartier, pendant que le réparateur et Gérard s’occupe du vectron, je surveille le camion car il a fallu décharger la soute pour l’accès…. Le verdict tombe, il faut démonter, le mettre sur le banc et vérifié si on peut réparer. En attendant, on nous prête un similaire vectron de plus petite puissance. On devra revenir demain en fin de journée pour récupérer le notre. 

Le temps de recharger la soute, la cabine qui est restée sans surveillance 5 petites minutes, adieu  téléphone, lunettes et spot. Quelle idée d’avoir laissé mon sac dans la cabine : jamais, on ne laisse jamais rien ! Ça nous remet tout de suite dans le bain. Heureusement dans mon sac, il n’y a que des photocopies des papiers et très peu d’argent. Les originaux et l’argent sont dans le coffre.

Vendredi matin, Gérard a mis des serrures renforcées fermées par des cadenas. Ce n’est pas esthétique mais ce sera plus efficace du moins on l’espère…surtout que nous allons vers la Colombie qui n’est pas non plus une destination sans risque.

 

Puis, c’est shopping pour racheter une tablette. A Miraflores, quartier huppé de la bourgeoisie de Lima, on trouve des centres commerciaux à l’européenne.

Chez nous, pour avoir un iPad ou iPhone, on doit aller dans les boutiques AppleStore, ici, n’importe quel magasin, boui-boui en vend et la mariée parait trop belle, a des prix défient toute concurrence. Comme dit Cédric, regarde bien, tu y verras peut-être la tienne ! On préfère un centre commercial et on achètera une Androïd. Tant pis pour notre infidélité à Apple.

 L’après-midi, on retourne chercher le Vectron. Pas de bol, on casse deux  rotules sur la barre de direction. Il faut avouer qu’avec presque 70 000 kms sur les routes sud-américaines ce n’est peut-être pas étonnant. C’est réparé dans la foulée…

Comme c’est une journée de merde, le vectron n’est pas réparable, on le récupère donc et on achète celui qu’ils nous ont prêté même s’il est moins puissant on fera avec.

Il nous faudra bien la soirée pour remettre sur notre tablette les logiciels dont nous nous servons le plus sans oublier maps.me et Iovolander …. Habituellement, c’est Allo Cédric ou Allo Damien !

Pour se remettre de tout ça, on va au restaurant à côté de l’hôtel qui propose des langoustes cuisinées de toute les façons possible. Un vrai régal ! IMG_9582

Aujourd’hui, on se casse de Lima. Ras le bol ! 

Le but est d’aller rapidement sur le nord du Pérou et l’Equateur. Nous n’irons pas sur Camajarca et la route de la mort. On va préserver les reins de Gérard si on ne veut pas rentrer prématurément en France !

La sortie de Lima s’est faite sans trop de problème et nous retrouvons la Panaméricaine.

Notre 1er arrêt sera pour laver le camion qui en a bien besoin et les panneaux solaires vont certainement mieux donnés. Lavage pour 15 soles ! (4 Euros) Imbattable le prix, mieux que chez l’Eléphant Bleu de chez nous !IMG_9593

 

Ici c’est le début du printemps. On récolte déjà asperges, carottes, fraises.

IMG_9591Pour les fraises, c’est 20 soles les 8kg (env. 5,2€) et pas de détail. On goutte, elles sont délicieuses, on achète et dimanche matin, c’est atelier confiture dans le camion ! Ici, les confitures sont trop sucrées à notre goût. Ce ne sont pas des confitures « Bonne Maman », ce sont des « Bons Papa » : c’est Gérard qui les fait ! Une première et elles sont très bien réussies.IMG_9592

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

la confiture mijote…

 

Je vous rassure, on a aussi acheté des asperges et des carottes !

IMG_9595

IMG_9601

Depuis que nous avons quitté Lima et son temps gris, nous avons retrouvé le soleil et la chaleur.

1er bivouac au Balnario de Barranca.

Au pied du Corcovado, il peut rien nous arriver !

Au pied du Corcovado, il peut rien nous arriver !

IMG_9628

2ème Bivouac à Puerto Morin et déconvenue à notre réveil, la roue arrière est crevée. Avec le système d’air, la roue se regonfle et on peut arriver sans encombre à Trujillo.

On s’arrête au « Euromaster » local. On en profite pour faire monter les pneus tout terrain à l’avant. Ce sera fait pour l’Equateur. OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détour au centre commercial immense avec magasin de marque française (Cardin et j’en passe) et américaine. Pourtant le centre est blindé. On trouve un opticien et nous achetons des lunettes de soleil qui sont restées à Lima ! 

Et on roule sur la Panaméricaine, toujours aussi mortellement ennuyeuse . Gérard râle après les péages tous les 100kms mais comme on paie 3-4€, il exagère quand même !  Nous ferons notre 3ème bivouac à Pimentel.  A chacun de nos bivouacs, la police vient nous faire un petit coucou. Nous avalons les kilomètres puisque nous avions déjà visité les sites précédemment .

Gérard répare les phares, l’un était cassé et l’autre branlant ! Puis c’est la visite de Tucume au nord de Chiclayo.

Tucume est un centre politico-religieux Sican. Nous avions visité le Musée des tombes des Rois de Sipan en juin dernier, l’un des plus beaux du Pérou et peut-être d’Amérique du Sud.

Ici à Tucume, ce sont quelques 26 huacas (pyramides) très érodées dont la plus grande d’Amérique du Sud : 700mx280m et 30m de haut. On peut même dire qu’il n’en reste vraiment pas grand chose. Construite en adobe (briques de terre), les intempéries les ont beaucoup endommagées. Heureusement que quelques unes sont protégées par des préaux. Gérard trouve que ce sont de grands tas de terre et quelque part, il a raison mais comme on a payé, on fait la balade de quelques 4 km pour faire le tour….

_DSC1582_DSC1589

 

_DSC1540

_DSC1544

_DSC1547 (1)On y a retrouvé des sacrifices humains, des tombes de dignitaires…On leur coupai la tête !

Visite dans la foulée du musée très intéressant sur la culture Sican

_DSC1567_DSC1571_DSC1560Il est 17h et vu l’heure, on décide de rester la nuit sur le parking gardé du musée, à 18h, il fait nuit ! C’est Rubikub pour la soirée !

Ce matin, nous sommes partis pour la frontière. La route est longue et ennuyeuse, nous passons par un désert de dunettes, pas une maison, pas de villages, pas de station essence sur plus de 250km et on voit la jauge d’essence passer au rouge, on sert les fesses….1030km au compteur et toujours pas de station. On trouve un boui-boui de restaurant qui nous vendra…. Euréka…20l de gas oil. Ouf ! Tout ça pour acheter l’essence moins cher en Equateur ! Quelle connerie ! On respire…..Il est vrai qu’aujourd’hui c’est la Saint Gérard !

Nous passons par Macara qui est une petite frontière afin d’éviter l’affluence sur Tumbes et nous avons eu raison car les formalités se sont faites rapidement.

Nous voici donc en Equateur ! Bivouac à Macara dans un hôtel avec …piscine, un rêve, nous avons eu très chaud aujourd’hui !

7 réflexions sur “ Retour chaotique à Lima puis la Panaméricaine direction l’Equateur ”

    1. Je confirme les langoustes étaient délicieuses. Ton bras devrait aller mieux, bientôt un mois ! bon courage bises

    1. Gérard te fait aussi de gros bisous. Ici tout va bien, nous sommes à quelques kms de la frontière équatorienne que nous avons passé hier. Tes paquets sont-ils finis et à quand le changement ? Bises

  1. Bonjour à tous les 2
    Même si nous sommes silencieux on pense bien à vous et à votre nième voyage un peu contrarié même si votre optimisme à toujours raison de vos em…
    Sommes à Puerto Deseado où nous avons fait une sortie en mer par beau temps et avons vu le petit dauphin. Hélas les gorfous sauteurs n’arrivent que dans 15j. Biz et à bientôt

    1. Vous continuez donc votre descente vers Ushuaia. Profitez bien, nous nous sommes régalés bien que le ruta 3 soit quelque peu monotone mais la Terre de Feu vaut bien ce sacrifice !

  2. que de beaux souvenirs vous allez garder, nous vous suivons avec envies.profitez bien de ces voyages et souvenirs.
    bises A BIENTÔT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *