_DSC5396 (1)

QUITO et la Mitad del Mundo

Nous sommes sur le parking San José près de l’aéroport de Quito. Parking sécurisé donc nous pouvons laissé Thanasinh et nous, partir visiter la ville sans crainte. Il fait beau et chaud.

En Equateur, les musées ferment à 16h alors il faut démarrer de bonne heure la journée comme les équatoriens debout à 6h le plus souvent. 

Nous partons en taxi pour le centre historique. Les équatoriens disent la « vieille ville » en opposition avec « Mariscal» qui est la ville nouvelle avec ses immeubles neufs, ces centres commerciaux, ces boutiques de luxe et le siège des grandes entreprises. C’est ici qu’habitent les cadres, la vieille ville étant plutôt habitée par les ouvriers. 

Quito est entourée par les volcans et se situe à 2850m. 

Nous arrivons à la « Plaza Grande », le coeur de la ville coloniale qui a été classé par l’UNESCO.

Plaza Grande_DSC5108

La cathédrale,

La cathédrale et le palais épiscopale

La cathédrale et le palais épiscopale

le palais du gouvernement

le palais gouvernemental

le palais gouvernemental

et de beaux immeubles encadrent une place où a lieu une manifestation. 

Visite de la cathédrale et du musée située dans le palais épiscopale juste à côté.

_DSC5110Le musée contient une collection d’objets religieux de toute beauté et d’une richesse comme seule l’église peut avoir. Dans la cathédrale, on y voit le mausolée du libérateur des conquistadors, le maréchal Sucre, le héros de l’Indépendance avec Simon Bolivar._DSC5112

Nous passons devant le palais du gouverneur, la foule en colère est massée devant le bâtiment sous les yeux des militaires.

Sous les arcades, les cireurs de chaussures,

Nous prendrons la direction de la place San Francisco et visite de l’église. Ah ces églises, heureusement qu’il y en a ! Que visiterions nous sans elles. _DSC5155

L’église est bien plus belle que la cathédrale qui somme toute, était très sobre. 

_DSC5161 _DSC5169Il est midi, nous assistons au son de la cornemuse à un discours mais on y comprend rien. C’est une coutume car tous les jours, c’est pareil. On retrouve les vendeurs à la sauvette._DSC5173

Nous rejoindrons l’église de la Compagnie de Jésus par des rues avec des maisons coloniales superbement bien restaurées. _DSC5174_DSC5179

L’église de la Compagnie de Jésus est somptueuse. Quand on pénètre à l’intérieur, « waouh » : c’est une splendeur. Quelques photos que nous aurons volés, c’était tellement tentant et tellement beau !  Visite du musée .

L'église de la Compagnie de Jésus

L’église de la Compagnie de Jésus

_DSC5142_DSC5144

Nous repassons par la Plaza Grande : les manifestants se font plus nombreux, la police ferme les accès à la place. Nous profitons pour aller déjeuner 2 rues plus loin. 

Ce n’est pas vraiment pour la cuisine que nous avons choisi ce restaurant mais pour son emplacement : le dernier étage d’un immeuble avec terrasse et vue à 360° sur Quito. Il fait beau et nous pouvons apprécier la vue. Même pas besoin de prendre le téléphérique ! Et tout compte fait, ma truite était excellente et les pâtes de Gérard aussi. _DSC5184_DSC5187

Il est déjà 14h, il nous faut vite prendre un taxi pour aller dans la ville nouvelle voir le musée nationale qui renferme de très belles expositions. _DSC5192

Nous avons à peine 2h devant nous et bien ce n’est pas trop. Le musée est agréable et contient des collections bien mises en valeur de 6000 ans av.JC jusqu’à la colonisation et même jusqu’à la création de l’Equateur et au delà. Une galerie de peinture contemporaine pour finir. _DSC5201_DSC5209

Belle collection de masques et parures en or

Belle collection de masques et parures en or

16h : les musées ferment ! On a encore une bonne heure avant de rentrer, on ce décide pour le jardin botanique qui ferme, lui, à 17h. Bon le temps de sauter dans un taxi, de rouler comme des fous et nous voici devant le jardin botanique. Nous avons dû le faire au pas de course dommage, il méritait mieux. _DSC5235

serre aux orchidées

serre aux orchidées

Gérard a particulièrement aimé l’exposition temporaire sur les bonzaÏs ._DSC5305

Tiens, un qui a soif

Tiens, un qui a soif

Mercredi matin, nous partons de Quito pour la Mitad del Mondo. C’est devenu un parc d’attraction mais bon. On fait comme tout le monde : la photo un pied au nord et l’autre au sud, les pieds sur la ligne d’Equateur et l’oeuf qui tient tout seul et ça marche ! On perd 1kg grâce à la gravité  mais on a pas essayé pour le tourbillon de l’eau. 

Sur la ligne d l'Equateur

Sur la ligne d l’Equateur


_DSC5405

Dans le pavillon français, on nous rappelle (Cocorico !) que c’est Charles Marie de la Condamne                 qui a procéda aux relevés pour affirmer que la terre n’était pas tout à fait ronde…

Sans trucage

Sans trucage

_DSC5411

Puis route pour Mindo….