La frontière Israelienne…en camping-car

Impressionnant d’arriver à la frontière israélienne : vous êtes attendu avec des douaniers mitraillettes au poing. Vous êtes pris en main par un douanier qui vous demande de descendre du véhicule pour le fouiller entièrement tiroirs, placards, soutes; Il faut savoir que toute personne qui rentre sur le territoire peut être un terroriste et donc un suspect donc fouille puis on vérifie les papiers si tout est en ordre. Alors seulement après toutes ces démarches, sourire de bienvenue, étonnement car c’est la première fois qu’un camping-car passe la frontière. Pour passer la frontière, il faut jouer d’astuce car il faut savoir qu’il ne faut pas de tampons israéliens sur votre passeport pour retourner en Syrie ou en Egypte donc il faut demander de faire les formalités sur une feuille volante annexée à votre passeport qui sera détruite après le retour sur le territoire jordanien mais il ne faut surtout pas non plus que les jordaniens notent que l’on soient sortis de leur territoire. Bon pour toutes ces formalités, nous pourrons donné tous les renseignements aux personnes interessées. Puis, vous arrivez au bout de quelques km dans les « territoires occupés » soit la Cisjordanie. Tout le long de la vallée du Jourdain, char, missile, chek-point militaire, c’est oppressant. Militaire ou police, ce sont des jeunes gens et jeunes filles qui font leur service militaire pendant 3 ans mais qui sont prêts à tout pour leur pays

P1070355.JPG

A ce moment vous commencez à comprendre les enjeux du conflits : la vallée du Jourdain est très fertile et très bien cultivée (par rapport au Jordanien de l’autre côté de la rive) et c’est certainement un poumon économique important pour Israel : culture et eau qui lui font cruellement défaut. De plus, en récupérant la Cisjordanie, Israël a réunifié Jerusalem qui est une manne financière avec les touristes sans oublier les enjeux religieux.Au bout de 120km, vous arrivez au « mur » de Jérusalem : pour nous européens qui n’avons plus de frontière, passer la frontière est stressant mais voir ce mur qui entoure la ville, c’est impressionnant non opressant. Je ne sais pas trop comment le direP1070369.JPG P1070375.JPG

des portes ou check points sont prévus et là, il faut montrer patte blanche : passeport, refouille…. et on passe. Le mur ceinture Jérusalem et sa banlieue. Une fois à l’intérieur, vous pensez vous retrouver en occident. Côté palestinien : sale, peu développé, pas d’usine. Côté israélien : propre, efficace….En cas de problème, les portes sont fermées.Nous sommes à quelques Km de Jérusalem dans un village résidentiel, le soir, les habitants ne sont pas étonnés, comme nous l’avons été, d’entendre des tirs palestiniens!

2 réflexions sur « La frontière Israelienne…en camping-car »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *