Les fjords, du 7 au 12 août

Bergen est la porte des fjords et nous partons en direction de Flam par le Sognefjord, c’est le plus long fjord du monde. Il coupe la Norvège d’ouest en Est sur plus de la moitié de la largeur du pays. La Norvège est un pays de montagnes et nous avons des sommets à plus de 2400m qui tombent en pente abrupt dans la mer : dénivellations vertigineuses, rives abruptes, cascades. Nous trouvons  un camping à Flam sur les hauteurs et tout près de la toute mythique ligne de chemin de fer Myrdal-Flam. Le soir même, nous irons voir pour réserver notre billet pour le lendemain mais déjà les premiers trains sont complets. Nous aurons un billet pour 10h. Dans la nuit, arrive un bateau de croisière dans le fjord, on a l’impression du camping que le bateau s’est échoué devant la gare, c’est irréel. Flam n’a aucun intérêt : un petit village quelconque avec force de cafétérias et boutiques de souvenirs. Le train de Myrdal-Flam est un train touristique qui parcourt un paysage extraordinaire, le train roule lentement et l’on découvre un paysage sublime : montagnes, dénivelés de plus de 850m, cascades dont la célèbre cascade de Kjosfossen haute de 93m. On s’y arrête pour prendre quelques photos et on droit à un mini-concert avec l’apparition d’un nymphe sortie des eaux.

Nous prendrons le lendemain le ferry de Gudvangen au fond d’un fjord magnifique. En fait, pour admirer les fjords, il faut absolument les voir de la mer. 2 solutions : les bateaux de croisières ou les ferrys. Les ferrys font les mêmes traversée que les bateaux de croisières mais beaucoup, beaucoup moins chers. Le Nayroyfjord se faufile entre les parois abruptes des montagnes, il est d’un magnifique vert émeraude. C’est grandiose en plus nous avons un temps magnifique. Nous arriverons à Kaupanger et nous irons au camping au bord de l’eau. Température de la journée 26°, on ne nous dira pas qu’en Norvège il fait froid. Par contre, la température de l’eau ne nous incite pas à nous baigner.

Le lendemain, nous prendrons la route des églises en bois debout. Tout d’abord celle de Borgund bâtie au XIIè siècle. C’est l’une des églises les mieux conservée du pays. On peut admirer à l’intérieur tout un mobilier en bois sculpté mais ma préférence ira pour l’église de Urnes. Il faudra prendre un bac (uniquement pour les piétons)  pour rejoindre cette vieille église et marcher une demi-heure avant de pouvoir l’atteindre. Toute simple à l’extérieur, l’intérieur est tout simplement superbe avec ses panneaux peints et ses colonnes. Le soir, nous trouverons un bivouac au bord d’un lac aux alentours de Stryn. Le soir, nous aurons la pluie.

En arrivant par la route de Stryn, le spectacle est éblouissant sur le Geirangerfjord. On fait une halte pour faire des photos, la vue est magnifique. Dans la soirée, pêche. C’est moi qui attrapera le premier……lieu. C’est pas encore le saumon mais qu’importe, nous ferons une belle pêche avec Monique. Passage obligé par la route des Aigles.  De Geiranger, nous prendrons le ferry pour Hellesyit, la traversée dure 1heure et les paysages sont fabuleux. Le fjord est l’un des plus étroits de Norvège. De magnifiques cascades le long des parois rocheuses : les 7 soeurs, le voile de la mariée. Route vers Molde et Trondheim.

Nous bivaquerons vers Sunndalsora sur la route 17, le long du fjord et nous pêcherons. Nous prenons l’apéro à 10h et à minuit il fait encore jour, nous faisons des photos du soleil de minuit ou plutôt du crépuscule. Gérard et Richard pêchent (jusqu’à 1h du matin) et un dauphin joueur leur facilite la tâche : le dauphin rabat les poissons vers la rive et Gérard et Richard s’en donne à coeur joie. La pêche est bonne : des lieux, des maquereaux mais toujours pas de saumons. Pourtant nos pêcheurs amateurs sont équipés : à toutes les boutiques d’articles de pêche des villages que nous traversons, ils achètent des leurs de toutes formes et toutes couleurs.

Le lendemain, nous visitons Trondheim et nous devons faire du change. Nous nous arrêtons à une banque du centre ville. Gérard change 1000 euros, Richard aussi. La caissière nous fait le change au bon taux mais pour Richard elle se trompe et au lieu de noter 1000 euros, elle note 10000 euros et donne les couronnes. Richard lui explique gentiment qu’elle se trompe, qu’il n’a donné que 1000 euros mais rien ni fit. C’est vrai, notre anglais est médiocre mais la caissière ne fait aucun effort pour nous comprendre. Au bout de 5 bonnes minutes, elle se rend compte de son erreur à la force de lui montrer les 2 changes, le nôtre et celui de Richard. Un déclic : elle reprend l’argent et sans un mot de remerciement et sans un sourire nous reprend l’argent. Nous sommes déçus de son comportement mais ce sera le comportement de tous les norvégiens rencontrés aussi bien sur les marchés, au camping, au restaurant  : ils sont indifférents et hautains, aucun dialogue possible.

La traversée des fjords en ferry nous coûte une fortune : 2100 euros. En Norvège, nous avons le porte-monnaie toujours à la main…. Il est souvent moins cher de manger dans un fast food que d’acheter à manger mais c’est vraiment insipide ou sinon régime  pizzas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *