p1160668.jpg

LE HAUT-ATLAS : la route des caravaniers

Nous partons de Merzouga avec une température de 30° et  plus de vent pour Fès par la route qui traverse le Haut Atlas par Ar-Rachidia, les gorges du Ziz et la palmeraie de Tafilalet ( la plus grande du Maroc avec 700 000 palmiers-dattiers), le tunnel du Légionnaire et le col du Zad à 2178m par Midelt, Arzou et Ifrane.P1160668La route est belle et grimpe doucement, la palmeraie de Tafilalet est très belle alors qu’aux alentours tout est aride et sec. Nous arrêtons pour la halte déjeuner au barrage Hassan d’un bleu magnifique dans un paysage lunaire.  Nous passons juste en hauteur au tunnel et nous dormons après le col du Zad avec une température avoisinant les 3° la nuit. Ca nous change des 30° de Merzouga ! C’était l’ancienne route des caravanes qui venaient du sud de l’Afrique.

P1160689 P1160672Puis ce sont de hauts plateaux avec encore de la neige, les sommets alentour avoisinent les 3200m et ce sont d’immenses troupeaux de moutons qui paissent tranquillement. Les fermes sont par contre misérables et fait de brics et de brocs. Ils n’existent pratiquement plus de bidonvilles au Maroc, nous avons constaté des dizaine de projets immobiliers de relogement des populations et même dans les coins les plus reculés sauf là dans la montagne où vivent çà et là quelques familles de nomades et de bergers. D’ailleurs, la radio, la semaine dernière, annonçait Tanger comme débarrassé de ses bidonvilles. Le Roi a engagé un vaste programme de relogement afin que tous les marocains soient logés décemment et son pari va être gagné car nous n’en voyons pratiquement plus.

P1160687 P1160699P1160700 P1160702Nous nous sommes fait arrêtés pour excès de vitesse en pleine montagne : à 66 km au lieu de 60 bon mais après négociation nous sommes repartis avec un avertissement. Il y a des contrôles partout on se plaint en France mais au Maroc c’est partout et encore la gendarmerie est clémente avec les touristes mais pas avec les marocains. Nous avons compté plus de 10 radars sur un parcours de 150 km et sur les entrées de ville comme Marrakech 4 ou 5 à la suite……ah aussi le comble, c’est que nous nous sommes fait arrêtés par la gendarmerie qui était en panne de radar pour cause de piles défectueuses : il nous demandait de leur donner des piles ! on leur en a donné parce qu’ils nous ont fait sauter la contravention (mais c’était des vieilles piles) !!!!!!!P1160711 Juste avant Arzou, nous changeons de décor : forêt de cèdres et paysage de montagne : nous sommes dans la région des singes magots (qui sont plus malins que nous, nous n’en verrons pas), c’est terminé pour les paysages désertiques sahariens, nous voici avec des paysages méditéranéens . Arzou est la capitale des cerises : dommage il est encore trop tôt ! Nous voici presque en Alsace, les cigognes sont venus passés l’hiver ici et il y en a partout, elles ont fait leur nid sur les minarets. Ifrane nous apparaît comme une ville européenne avec ses maisons avec des toits, ses grandes avenues, c’est la ville résidentielle estivale des gens de Casa, Rabat ou Marrakech, l’été il y fait frais, la famille royale y a d’ailleurs un palais d’été. Il est vrai qu’elle est encore à 1700m d’altitude.

P1160718 P1160717

Une réflexion sur “ LE HAUT-ATLAS : la route des caravaniers ”

  1. apres un probleme de reseau internet nous revoilà !!! votre voyage a bien progressé et la corruption aussi …..quel bonheur pour vous… du soleil ! ici la pluie et encore la pluie pas terrible pour le boulot bisous JL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *