P3220131.jpg

Les pistes du Sud : Merzouga-M’Harech-Tafraoute

Mercredi soir, nous avons dormi,  encore, dans l’erg Chebbi. Jusque tard dans la soirée, les voitures du rallye des Aïchas ont tournés en rond pour retrouver leur bivouac, nous les voyons passer. Jeudi matin,  il n’y a plus de vent de sable  et c’est tant mieux car hier, on n’y voyait rien.

P3220048    P3220054

P3220059 A Merzouga, nous avons acheté des légumes, la viande, on s’en est passé. Nous avions décidé de prendre la piste la plus au sud de Merzouga pour rejoindre Zagora vers la frontière algérienne. Pendant mes achats à la supérette (!), Gérard discute avec un guide qui le dissuade de prendre cette piste trop sablonneuse et avec trop de risque d’ensablement et comme nous sommes seuls, nous ne voulons pas en prendre. Il nous indique une autre piste un peu plus au nord. C’est donc par celle-ci que nous partons. La piste est roulante sur des plateaux rocheux et nous passons par quelques oasis et qui dit oasis dit village. On se demande de quoi ils vivent : rien, pas de pâturage, un carré de jardin, pas d’élevage…. mais le camion, à peine arrêté, pour la pose déjeuner au milieu de nulle part et nous voici envahi d’enfants venus de Dieu c’est où..

P3220075 P3220083

puis plus rien pendant une centaine de kilomètres, nous croiserons trois camions chargés de caillasse qui viennent de mines dans les montagnes. Et là, au milieu de ce désert de roches, une auberge et surtout une halte pour les 4×4 ou les motards, il y a des chambres, rustiques mais d’une propreté méticuleuse. On s’y arrête question de faire marcher le commerce et nous buvons un coca avant de repartir. La piste devient plus sablonneuse : nous passons à travers des oueds et Gérard est content du camion. En 4×4, il s’arrache bien.  Nous poursuivons notre chemin pour nous arrêter dans une autre auberge où pour dîner, nous mangerons un couscous.

P3220093  P3220131

P3220139

Nous avons eu chaud aujourd’hui, dans les 40° aussi, préparer le blog dans la soirée dehors avec un petit vent frais bien agréable, un pur bonheur surtout en pensant à vous tous sous la grisaille ou la pluie.

Ce matin, nous avons dû trop pensé à vous, nous  nous sommes levés avec un temps gris et nous avons même eu quelques gouttes d’eau, un comble dans le désert alors qu’ils n’avaient pas vu de pluie depuis des lustres. Nous avons de M’Harech à Tafraoute passé de superbes paysages et des palmeraies. A Tafraoute, nous avons acheté notre pain aux femmes du village qui le faisaient cuire dans des fours en pierre.

P3230141  Nous devions prendre une piste sur la gauche mais nous ne l’avons pas trouvé  à cause des dunes de sable, nous avons continué sur la piste principale qui nous a ramené sur la route de Zagora. Tant pis, notre périple sur les pistes du sud s’arrêtera là.  Nous avons coupé en travers par le Jbel Sarhro  pour rejoindre les gorges du Todra. La pluie nous a rattrapé, il pluviote….Nous sommes au camping à l’entrée des gorges. Gérard vient de faire le tour du camion pour nettoyer les filtres après le sable que nous avons eu sur les pistes et on vient de s’apercevoir que le groupe électrogène a pris feu dans son coffre : heureusement le réservoir était dans l’autre. Gérard a trouvé la raison : les silenblocs devaient être trop souples, le boitier de commande a cassé et arqué sur le filtre à air! Bref, il est fichu et on a eu une sacré veine que le feu s’étouffe de lui-même.  Comme quoi sur la piste, il faut multiplier le coefficient de résistance.  Par contre, à l’intérieur, à part la baguette au dessus de la lingère, rien a bougé.

P3230093   P3230103

P3230112 P3230129

4 réflexions sur “ Les pistes du Sud : Merzouga-M’Harech-Tafraoute ”

  1. et bien non martine on a beau temps….et ceci pour toute la semaine a venir les affaires reprennent et j ai le sourire enfin !!! vous avez eu beaucoup de chance avec ce groupe electrogene…bonne route a bientot J Luc..

  2. bonjour,

    Je viens de me branché,il est vrai que ces pannes sont bénéfique ce qui vous permet de bien le regler.Enfin nous commençons a avoir chaud est du soleil.nous sommes toujours a montargis car je suis en panne avec mon 4×4 (le contact)et pour avoir une pièce j’entame la 3ème semaine d’attente enfin!!!je pense que vous serez en pleine forme pour votre cure A+

    1. Au Marco, on te trouve la pièce sans avoir besoin de la carte grise, du N° série, de l’année du véhicule et ça dans la demi-heure qui suit……

  3. j’adore la pose diner dans le desert avec le papis au sol (tres chic).j’aime aussi le fait que vous ayez trouve un arbre pour le camion.ca c’est fort.malgre les tracas divers que gerard resoud avec brio vous faites un periple super qui nous rappelle des souvenirs tres sympa .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *