Archives pour la catégorie A la une

DSC_4356

LE CANAL DU CENTRE

Du mardi 18 août au vendredi 21 août

A Chalons sur Saône, nous bifurquons sur le canal du Centre puisque le canal de Bourgogne est fermé.

Nous redescendons vers Monceau les Mines et Digoin pour reprendre soit le canal du Nivernais ou le canal latéral de la Loire.

On nous confirme que le canal du Centre n’a pas de problème d’eau malgré la sécheresse en effet il y a 11 réservoirs qui alimentent le canal dont un réservoir de 175ha avec une profondeur à la bonde de 17ml.

DSC_4162Sur le Rhône, nous avons fait quelques 300kms et passer 14 écluses. Sur le canal du Centre, c’est 112 km et 61 écluses. On est toujours en train d’écluser pas de temps mort. Sur le Rhône, on avait le temps de lire, de faire des mots fléchés, là pas question. On peut enchaîner 7 écluses à 300m d’écart les unes des autres.

DSC_4167Quand il y a un chemin de halage propre, on prend le vélo soit Nicole soit moi, on précède le bateau à l’écluse, on récupère les boutes si besoin et on déclenche le mécanisme de l’écluse. C’est sympa de faire du vélo sur la voie verte. Au bout de 2 jours, on arrivait à attraper au vol les bollards et déclencher le mécanisme de l’écluse sans descendre du bateau uniquement avec la perche. On écluse en 10mn . Heureusement car les écluses sont automatiques mais s’arrêtent à 19H et démarre le matin à 9h

Nous allons donc plus doucement par contre le paysage est beau, nous passons vers Chagny qui a d’ailleurs une très belle halte

DSC_4188 puis St Léger sur Dheune, autre halte sympa. Nous sommes dans les vignobles du Bourgogne : Rully, Santenay…

Nous dormons rarement dans les haltes fluviales, nous ne sommes jamais à la bonne heure donc on dort en plein nature.

DSC_4185Plus de cygnes, ils sont restés sur la Saône et le Rhône, on voit par contre énormément de canards. Djinn est folle de les voir et de ne pas pourvoir plonger derrière. Beaucoup de hérons. On aperçoit de temps à autres des ragondins.

DSC_4206Après St Léger sur Dheune, le paysage est plus quelconque. La voie verte existe par intermittence et les berges du canal ne sont guère entretenues.

A Ecuisses, on peut voir le musée du canal dans une péniche qui repose sur le sol. On déjeunera à Blanzy à la halte fluviale.

On passe à Montceau les Mines, on patiente devant la passerelle et les pont levants et on perd presque 3/4h

DSC_4281 puis nous faisons halte à Génélard petit village mais très jolie halte nautique avec halte pour camping-car. C’est de Génélard que sont partis dans les années 1930 les pavés de Paris par péniche, En effet il y a beaucoup de carrières et les péniches montaient en 20 jours à Paris leur chargement. A l’époque, passaient 1000 péniches par an.

Visite de Paray le Monial, de sa basilique. Quelques courses et on déjeune à bord avant de repartir de Digoin pour bifurquer sur le canal latéral de la Loire.

DSC_4334

DSC_4361

DSC_4356

DSC_4001

TOURNUS – CHALON SUR SAONE

Nous avons des problèmes sur les canaux, nous n’avons pas de wifi, ni même de 3G alors ne parlons pas de la 4G donc les photos seront rajoutés pour les articles précédents  dès que possible

TOURNUS – CHALON –

Mardi 18 août

 

En fin de semaine, Tournus fête la Saint Philibert et c’est l’effervescence en ville. On profite de ce début de matinée pour visiter l’abbaye du 11ème et 12ème S . L’église abbatiale, le cloître,, la salle capitulaire, le réfectoire et le cellier constitue le seul ensemble monastique du XIIème S. conservé d’Europe. Une très belle crypte sous l’église. Balade dans la vieille ville et nous voici en route pour Chalon sur Saône.

DSC_3968DSC_3975Rappel à VNF, c’est bon pour les canaux du Nivernais et latéral à la Loire. La seule contrainte sera de passer l’écluse après Chalon à la bonne heure car maintenant il n’écluse que toutes les heures pour éviter trop de perte d’eau.

Nous passons l’écluse d’Ormes avec plusieurs bateaux de plaisance. Sur la Saône, on retrouve les bateaux de plaisance et les bateaux de location.

DSC_4019

 

BELLEVILLE – MACON- TOURNUS

BELLEVILLE – MACON – TOURNUS

Lundi 17 août

 

Partis de Belleville sous un beau soleil, nous passons l’écluse de Dracé. Nous apprécions le paysage. Bientôt nous arrivons à Macon. Le temps devient moins beau : on remonte vers le nord et les nuages sont de retour. On se gare le long des quais, la halte nautique est loin du centre ville et comme on ne reste pas, le parking le long des quais est autorisé et surtout plus pratique. De Macon, on ne connaît que ses vins et le panneau d’autoroute on en profite pour visiter la ville. L’église St Pierre, la cathédrale la « maison en bois » vieille de 600 ans. Nous déjeunerons dans une brasserie d’excellentes quenelles et d’un Saint Veran blanc excellent

A Lyon, nous avons appris qu’il y avait des problèmes de navigation sur le canal de Bourgogne mais avec le 15 août puis le dimanche nous n’avons pas pu obtenir de renseignements. Aujourd’hui, nous appelons VNF pour apprendre que le canal de Bourgogne est fermé par manque d’eau. Nous passerons donc par le canal du Centre puis le canal du Nivernais ou le canal latéral à la Loire. Nous n’avons pas eu les renseignements pour les 2 autres canaux et ce n’est pas les mêmes subdivisions qui s’en occupent.

Ce soir, étape à Tournus. On a une bonne vitesse de croisière, nous n’avons plus le courant du Rhône

Arrivés à Tournus, nous appontons le long du quai.

LA SAÔNE : LYON – BELLEVILLE

LA SAONE : LYON – BELLEVILLE

Dimanche 16 août

Départ le matin et nous profitons de la traversée de Lyon pour revoir avec plaisir la ville.

La Saône est plus petite, les écluses aussi. Nous n’avons plus que 4,00m de dénivellé : une rigolade par rapport au 12/15m du Rhône. Par contre, que des bollards fixes, pas pratique.

Nous passons devant le restaurant de Paul Bocuse

Nous apprécions le paysage, ville, village, restaurant, guinguette, beaucoup d’animation le long des berges : promeneurs, cyclistes, pêcheurs, des haltes nautiques nombreuses et bien équipées. Sur le fleuve, plein de petites embarcations, de ski nautiques, aviron.. A midi, nous nous arrêtons à Trévoux. Merci pour l’adresse, Josette, mais pas de grenouilles uniquement le vendredi et samedi soir. Un petit tour dans la ville et nous voici partis.