OLYMPUS DIGITAL CAMERA

AMTOUDI et l’oasis d’Id-Aïssa

 

Nous avons évité la  tempête sur la côte en repartant vers l’anti-Atlas mais nous avons roulé sous  la pluie, un comble dans le désert mais paraît-il que Sa Majesté Mohamed VI avait demandé à tous les marocains de prier pour qu’il pleuve. Sa royale demande a été exaucée car il a beaucoup plu.

Tant mieux pour les marocains par contre il y  a beaucoup de vent et bien qu’il se soit un peu calmé, ça souffle encore beaucoup. Le vent a apporté le froid et malgré le soleil, la température a du mal à grimper. Avons dormi après Bouizakarme bercé par le vent.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERANous sommes revenus vers l’anti-Atlas et sommes sur la route de Tata. Nous avons après Bouizakarne pris la route vers l’oasis d’Id-Aïssa. Le village d’Amtoudi est célèbre pour ses vieux greniers communautaires. Il y en a 2 à Amtoudi, bien restaurés et parfaitement entretenus.  Le guide du routard ne s’est pas trompé en nommant l’endroit sublime. Dommage, le guide vert Michelin, lui est à la traîne, il ne connaît pas encore Amtoudi…

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe grenier communautaire s’appelle « Agadir ». Celui de Amtoudi, le premier que l’on aperçoit lorsqu’on arrive est le plus grand, date du VIIè S. d’après notre guide mais du XII d’après le guide du routard.  Il faut d’abord grimper par un chemin dans la montagne les quelques 700 mètres de dénivelé.

Près de 700m de dénivelé par un chemin de rocailles

Près de 700m de dénivelé par un chemin de rocailles

Un gardien nous ouvre la porte. A l’époque où le grenier fonctionnait encore, 4 gardiens gardaient l’édifice.

OLYMPUS DIGITAL CAMERASouvent les greniers sont creusés dans la montagne alors que là, la construction s’est faite autour de la montagne et chaque famille du village avait une « chambre » où était conservé ses réserves : blé, orge, dattes, légumes.

l'entrée de l'agadir

l’entrée de l’agadir

Ici, il y avait 75 chambres. Des ruches par centaines, une citerne et des abreuvoirs car le grenier servaient aussi de refuge en cas d’attaque.

dédale de ruelles de l'agadir

dédale de ruelles de l’agadir

Dans une des chambres, on peut découvrir des anciens documents, des outils, serrures et fusil.  L’agadir d’Amtoudi a été utilisé jusqu’en 1962.

une des 75 chambres

une des 75 chambres

l'intérieur de la chambre a plusieurs compartiments

l’intérieur de la chambre a plusieurs compartiments

De l’agadir, nous avons une vue magnifique sur la palmeraie.

vue de l'oasis de l'agadir

vue de l’oasis de l’agadir

Chaque famille dispose d’un lopin de terre qu’il cultive, l’irrigation est faite par des caniveaux et chaque jour, des champs différents sont irrigués. On cultive le blé, l’orge, les carottes, les navets et les oignons.

culture du blé, orge, oignons, carottes...

culture du blé, orge, oignons, carottes…

Dans la palmeraie, on y trouve aussi des amandiers, quelques fruitiers et bien sûr des dattes. Les amandiers sont en fleurs.

les anciennes ruches sur la plateforme de l'agadir

les anciennes ruches sur la plateforme de l’agadir

 

les amandiers sont en fleurs

les amandiers sont en fleurs

Le lendemain, nous avons continué notre visite par une promenade dans la palmeraie et ses superbes gorges jusqu’au vieux village d’Amtoudi et son ancien Agadir.

l'agadir de l'ancien village

l’agadir de l’ancien village

Celui-ci a été restauré et l’on peut aussi le visiter depuis cette année. Le prix de la visite est de 15Dh par personne. La moitié pour le salaire du gardien et l’autre moitié pour l’entretien et la rénovation du site. La mairie veut  attirer les touristes à Amtoudi, elle a bien compris les enjeux et les bénéfices que la population peut avoir. Le terrain de camping est gratuit actuellement et la mairie promet de faire des travaux d’amélioration pour le rendre plus attractif.

balade dans l'oasis

balade dans l’oasis

Nous avons mangé la spécialité qui est la tagine de chevreau ou plutôt de la chèvre car la viande était dure mais les légumes étaient délicieux.

la tagine de chevreau ou plutôt de vieille chèvre

la tagine de chevreau ou plutôt de vieille chèvre

Ici, les femmes bédouines portent des jupes bleues alors que les femmes berbères portent des robes colorées très belles. Nous avons été invités à la cérémonie du thé chez notre guide et la cuisson du pain se fait encore au four à pain famillial et il es délicieux.

chaque famille dans les régions les plus reculées a un four à pain

chaque famille dans les régions les plus reculées a un four à pain

Sommes  partis pour  Akka, le vent est tombé et il fait très chaud :  30°….

2 réflexions sur “ AMTOUDI et l’oasis d’Id-Aïssa ”

  1. Les greniers sont fabuleux.Le site est absolument incroyable,magique.Je voie que vous avez bien grimpe.Ton genou Martine doit etre au top [l’autre par contre doit etre bien douloureux].Bref vous avez bien merite uncouscous a l’arrivee.Bisous;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *