OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les gravures rupestres d’IMAOUN, TATA et sa région

Nous sommes partis d’Akka pour Imaoun par les pistes.  Nous traversons des villages authentiques. La région d’Akka et le djebel Addanna avaient des gisements de minerai de cuivre et d’argent qui ne sont plus, depuis la fin du protectorat, exploités d’ailleurs les montagnes sont gris-vert, la piste est très bonne puis nous arrivons sur des roches de grès et d’ardoises.

la lessive .....

la lessive …..

Le décor est très beau.

paysage traversé par la piste

paysage traversé par la piste

Les 6 derniers kilomètres pour atteindre le site d’Imaoun ne sont pas faciles : on traverse 3 oueds. Le site des gravures d’Imaoun est le plus grand répertorié au Maroc, il a été découvert par A. SImoneau et une étude signale que plus de 700 gravures ont été relevées. Des gravures de bovidés mais aussi de figures géométriques.

Pour trouver les gravures, nous avons les points GPS donné dans par Gandini mais une fois arrivés sur le point, nous avions une grande falaise de grès. Après avoir déjeuner d’un carré d’agneau au barbecue, nous avons grimpé 400m de caillasse sous 30°, enfin on les trouve.

carré d'agneau au barbecue par un chef 3*

carré d’agneau au barbecue par un chef 3*

et ça grimpe, et ça grimpe toujours....

et ça grimpe, et ça grimpe toujours….

on se sent tout petit et on n'est pas encore arrivé au sommet....

on se sent tout petit et on n’est pas encore arrivé au sommet….

Sur un plateau en bord de falaise sur 70m de long et 3m  de largeur, on découvre les gravures. L’état commence à se dégrader sérieusement : le grès et la falaise se délite et la falaise s’effrite. Les motifs sont moins marqués dus à l’érosion de la pierre.

Djinn a trouvé avant nous les gravures

Djinn a trouvé avant nous les gravures

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans toute la région, on peut voir des gravures rupestres. Faut-il s’en donner les moyens car forcément elles ne sont pas en bordure de route, il faut crapahuter pour les voir mais on peut voir toutes sortes de bovidés, des éléphants et même des autruches !  Donc il y a 6 ou 7000 ans, dans cette partie du monde, il y avait des éléphants et des autruches.  (des autruches on le savait car je vous rappelle que ce sont à causes des belles dames françaises des années 1900 que les autruches ont été exterminées pour leur plume)

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

même Djinn a chaud...avec +30°

même Djinn a chaud…avec +30°

Le soir, nous sommes arrivés à Tata qui est une ville de garnison mais aussi une très jolie ville rose dans une palmeraie et c’est ici aussi la porte sur le désert du Sahara. Il pleut très rarement à Tata et il fait très chaud.

la fontaine de Tata

la fontaine de Tata

Tata aux portes du désert du Sahara

Tata aux portes du désert du Sahara

Nous avons loué un taxi pour visiter Agadir-Lehna, un petit village au nord de Tata. C’est encore un ancien village en pisé mais de plus en plus on abandonne les maisons traditionnelles en pisé pour les construire en parpaings mais on garde toujours le ravalement couleur ocre. Le charme n’est plus le même mais le confort pour les habitants n’est pas le même non plus. En plus il y a certainement moins d’entretien avec le parpaing qu’avec du pisé. Selon les régions et selon les tribus, les costumes sont différents. Ici, les femmes portent une jupe blanche. Les jupes bleues sont portées par les femmes berbères.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe gardien de l’eau nous montre l’horloge à eau appelée « tanast ». La source Ain Affra irrigue les cultures mais c’est le responsable de l’horloge qui réglemente l’irrigation. Chaque matin, le responsable décide du temps d’irrigation et c’est le gardien de l’horloge qui fait respecter les décisions.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA L’horloge est composée d’un chaudron d’eau et dedans il y a un bol percé qui se remplit en 42mn et coule. C’est le temps imparti pour l’irrigation d’une parcelle ou d’un secteur pour environ de 200m3 d’eau.

l'horloge

l’horloge

Le gardien fait un nœud et note la parcelle arrosée très précisément. A ce moment précis où la coupelle coule, on ferme les canaux d’irrigation  de la parcelle arrosée et on ouvre d’autres canaux pour les prochaines parcelles. Ce système marche toujours actuellement et le gardien nous a tout expliqué et était ravi de faire la photo souvenir.

le réseau d'irrigation

le réseau d’irrigation

Détour par la Zaouia où l’on vient étudier le Coran mais c’était fermé. Zaouia veut dire « le refuge de paix ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERAC’était un très grand centre mais aujourd’hui il ne reste plus grand chose. Un cimetière entoure la zaouïa.

Nous partons pour le Mellah de Tazzert qui est un ancien village juif  qui a été abandonné. Il est situé sur un escarpin rocheux et l’ensemble est saisissant. Au pied, la palmeraie est encore exploitée.

la mellah est maintenant abandonnée

la mellah est maintenant abandonnée

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

pièces de monnaie juives d'époque

pièces de monnaie juives d’époque

Notre chauffeur nous montre des pièces d’origine juive qui servaient de monnaie dans le mellah