P3270066.jpg

A la recherche des gravures rupestres….quelque part dans un désert de cailloux

Des gorges du Todra, nous sommes retournés à Arfoud pour le changement de notre batterie que nous avions acheté 5 jours plus tôt (oui, je ne veux plus vous raconter nos déboires électriques car ça continue mais nous gérons)  puis après une nuit dans un camping 4, non 5 étoiles (du pratiquement jamais vu au Maroc), nous partons sur la route de Zagora.  Hier soir, nous avons eu un gros orage tout comme aux gorges du Todra, c’est le soir donc  pas gênant et en plus ça rafraîchit l’atmosphère et les marocains sont contents car ici, il n’a pas plus depuis 5 mois…Aussitôt les oueds débordent sur les routes. 

P3270007   P3270013

Nous roulons dans un paysage désertique, il fait très chaud et lourd.  Quelques oasis par-ci, par là donne un peu de vie et de couleur à ce paysage.

P3270017   P3270106

Nous savons que vers Alnif,  il existe des gravures rupestres. Nous nous arrêtons à la boutique des fossiles trilobites et nous tombons sur Mohamed, un passionné de fossiles qui nous montrent quelques uns de ses plus beaux spécimens qui ont 500 millions d’années. Vous ne pouvez pas manquer sa petite boutique, une pancarte sur la façade attire le regard et on peut y lire : Celui qui voyage sans rencontrer l’autre, ne voyage pas mais se déplace (de David Neel).

P3270034   P3270036

Mohamed nous renseigne sur les gravures rupestres qui sont effectivement pas très loin : à une dizaine de kilomètres en prenant la piste au milieu du village.

P3270093  Au dos d’une carte, il nous fait le plan et nous donne les indications : devant le terrain de foot (terrain vague avec 2 poteaux), tourner à droite, longer les maisons. A compter de la dernière maison, il faut faire 6à7 kilomètres sur une piste,  traverser un premier oued, laisser à gauche une montagne en forme de pyramide et lorsque nous trouverons sur la droite un puits, retraverser un 2ème oued puis nous verrons 2 plateaux. Les gravures sont là. Nous partons pour un vrai jeu de piste avec un road-book réduit à sa plus simple expression.

P3270063    P3270095

Sans problème, nous parviendrons à trouver le puits, puis l’oued mais là, nous nous écartons de la piste principale et nous n’arrivons  pas à trouver.

P3270059    P3270090

                                    Gérard  cherche la piste……Djinn aussi…..

Gérard se rappelle que Mohamed a emmené un groupe de touristes en 4×4 hier et Gérard cherche des traces de pneus récentes, nous tournons un peu en rond  mais avec de la persévérance nous parviendrons enfin à trouver les gravures. Eurêka !

P3270064   P3270066

P3270068   P3270085

7 réflexions sur “ A la recherche des gravures rupestres….quelque part dans un désert de cailloux ”

  1. bravo;cela devait etre sympa à l époque, des chevaux ,des éléphants, pas de TV, pas de Sarko, pas de Hollande, pas de crise,enfin c est vite dit!! pas de chiote!! pas de PQ !!! bref.. je dérape …cela dit si vous avez des problèmes électrique branchez une éoliennes au cul du camion les soucis seront résolus paroles d eva joly (petite parenthèse rigolote)bon courage bisous J Luc…….

  2. Un petit coucou avant de partir vers la Mongolie le 3 mai
    Félicitations à Gérard pour la transformation du camion.
    Martine, le bulletin web doit te manquer hi ! hi !
    Profitez au maximum, Le Maroc est vraiment un beau pays.
    Amitiés
    Jean Louis

  3. Merci bcp mon cher ami Gérard pour ta visite . J’espère pour une autre fois . Mohammad bouyiri Alnif . Fossiles trilobites .face à la station service afriquia

    1. Merci de ta gentillesse. Nous adorons le Maroc et nous y reviendrons avec plaisir. Pour l’instant, nous sommes en Amérique du Sud pour 2 ou 3 ans.
      Cordialement Martine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *