_DSC2258

BRASILIA, capitale du Brésil, classée par l’Unesco

Nous quittons Pirenopolis par une belle route. Nous passons devant la très belle cascade de Corumba

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Goias  fut un temps le repaire des orpailleurs mais vite abandonné car les filons étaient trop peu prolifiques. Par contre, de l’or jaune on et passé à  l’or vert qui fait les fortunes des fermiers. Des champs de colza, de canne à sucre, de maïs par milliers d’hectares. Il faut rappeler que le Brésil est à 90% autonome en énergie grâce aux bio-carburants et aux centrales hydrauliques.

La banlieue de Brasilia est débordante de vie. Tout le long de la route, supermarchés, concessionnaires auto, mécano…

Nous arrivons vers 11h dans le cœur Brasilia mais avant petit rappel :

Nous sommes en1956, le Président brésililen Kubitschek demande à l’architecte Niemeyer de créer une ville dans le Goias. C’était pour ouvrir l’intérieur du pays au commerce et se tourner vers l’avenir. En 4 ans, le projet devient réalité et d’un terrain nu, la ville se construit avec l’urbaniste Costa.

C’est la seule ville du 20ème S. classée par l’Unesco

On aime ou on n’aime pas mais on ne reste pas indifférent à Brasilia.

Elle a été conçue pour être une ville avant-gardiste et elle l’est même encore de nos jours. Lorsque l’on regarde le plan de Brasilia, on remarque tout de suite le plan en forme de cockpit d’avion. Les avenues sont larges pas moins de 2X6 voies plus le terre plein central qui peut faire entre 50 et 150m, il y a des parcs, des centres commerciaux mais aussi des immeubles tous cubiques ça c’était pour éviter les différences sociales : tout le monde avait le même type de logement.

J’imagine bien les fonctionnaires des ministères, des ambassades lorsqu’il leur a fallu quitter Rio de Janeiro pour cette nouvelle capitale au fin fond du Goias.

Les principaux bâtiments qui font la renommée de Brasilia se concentrent sur l’Eixo Monumental.

Notre 1er arrêt sera pour la très belle place « dos cristals ». Elle, elle n’est pas sur l’Eixo

_DSC2246

Nous faisons la connaissance d’un militaire brésilien en poste à Brasilia et qui fait visiter la capitale à des amis. Il parle très bien le français et se fait un plaisir de nous faire le guide et de nous expliquer la signification de la place qui fait face au bâtiment des Armées. Celle-ci fait un triangle parfait qui signifie les 3 pouvoirs : celui de la justice, celui de l’exécutif, législatif. Le symbole des cristaux de quartz c’est pour la force et la richesse souterraine._DSC2244_DSC2249

 

Après les photos et la promesse d’un mail pour nous indiquer comment faire au mieux l’Amazonie, nous repartons vers le centre.

 

Il y a en tout premier le mémorial du Président Kubitschek que nous visiterons en fin d’après-midi._DSC2253

 

Puis au loin, la tour de TV haute de 224m.Nous nous arrêtons à la cathédrale. Elle est connue dans le monde entier pour son architecture._DSC2258

On passe devant les 4 statues des disciples et on accède par une allée en contrebas.

_DSC2265Le dôme représenterait une couronne d’épines mais c’est surtout très harmonieux à l’intérieur._DSC2268_DSC2271_DSC2272

 

A côté, le musée national. Alors là, Gérard a adoré l’architecture et sa rampe incurvée qui symbolise l’anneau tel Saturne. Prouesse technique surtout fait en 1956 ! l’année de ma naissance. Ce n’est pas non plus si vieux que ça._DSC2256_DSC2295

Gérard qui adore le béton est à la noce._DSC2304

Dans le musée une exposition d’art contemporain. Bon ce n’est pas ma tasse de thé mais c’était sympa._DSC2309

_DSC2311

ça c'est de l'art

ça c’est de l’art !

Gérard préfère celui-ci

Gérard préfère celui-ci

Face au musée national, la bibliothèque nationale._DSC2299

 

En remontant toujours l’Exo Monumental, on a les bâtiments des différents ministères, tous identiques : des parallepipèdes pas très jolis puis le très beau palacio do Itamaraty qui est le ministère des affaires étrangères. Il est entouré de bassins et de jardins flottants._DSC2348_DSC2351_DSC2356

 

Puis ce sera le congrès national avec en fond les tours jumelles du Parlement. L’idée des coupoles symbolise l’ouverture de l’esprit à toutes les idéologies avec les 2 tours jumelles_DSC2342

 

En face, le Palais de la Justice avec devant un bassin avec des carpes.

 

_DSC2392Nous arrivons à la « Praça dos Très Poderes » la place aux trois pouvoirs : législatif, exécutif et justice.

Là, on y voit le Palais de Planalto qui est le siège de la présidence.

_DSC2363

Il est plus de 2h et nous n’avons toujours pas déjeuné, nous trouvons un petit resto typique qui sert des « marmites » et fait cuire sa viande au feu de bois._DSC2384

 

L’après-midi sera consacré au musée des populations indigènes et au mémorial JK. On passe devant le théâtre national.

théâtre national

théâtre national

_DSC2408

une très belle exposition…

_DSC2410_DSC2417_DSC2427_DSC2430

Dans le mémorial JK,

_DSC2479nous sommes accueillis par des employés tout de blanc vêtus : costumes blancs pour les messieurs, tailleurs et gants blancs pour les dames. Tout est calme et feutré. La bibliothèque du président est reconstitué avec ses 3000 ouvrages. Un salon était réservé à Sara, femme du Président qui recevait les hôtes. _DSC2459

A l’étage, des vidéos sur les grands moments de la construction de Brasilia ainsi que les différents hommages des autres pays.

Sous une coupelle de verre rouge, le tombeau du Président…_DSC2467

Une collection des vêtements que portaient le président et son épouse._DSC2449

_DSC2469Nous retournerons à notre bivouac devant la place des cristaux pour une nuit calme. Nous sommes sur les rotules enfin les miennes ça va, elles sont costauds…

_DSC2498_DSC2495

Notre impression sur Brasilia : une ville agréable avec plein d’espaces verts, de parcs, d’espaces mais aussi une ville sans âmes : personnes dans les rues, les distances sont trop longues, pas de petits magasins uniquement des centres commerciaux, des blocs identiques.

Mais on a bien aimé tout de même surtout l’architecture des bâtiments emblématiques de la ville et surtout pour une ville aussi gigantesque : 2 millions d’habitants tout de même pas d’embouteillage il n’y a presque pas de feux ce sont des ponts, des tunnels. Si on retient le nom de l’architecte Nyemeyer, il faut aussi se rappeler l’urbaniste : Lucio Costa.

Vendredi matin, nous irons au sanctuaire Dom Bosco. C’est une église monumentale mais pas comme on a l’habitude en Europe c’est un énorme cube composé de milliers de carreaux de Murano en verre bleu, le résultat est saisissant à l’intérieur . Le lustre énorme de 2,6T en verre de Murano servirait de contrepoids à la structure !

_DSC2510_DSC2500_DSC2503_DSC2506

L’impression de Gérard était  de rentrer dans une mosquée heureusement qu’il y avait la croix pour nous rappeler que l’on était dans une église !

 

 

 

 

2 réflexions sur “ BRASILIA, capitale du Brésil, classée par l’Unesco ”

    1. Nous aussi Brasilia nous a bien plus mais à part les monuments de l’Exo ce n’est qu’une ville avec de gros cubes…..Sommes sur la route de Bahia, nous y serons demain car malheureusement nous avons ete au parc de Chapada dos vadeiros mais il y avait le feu et nous n’avons pas pu le visiter. Dommage les canyons sont magnifiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *