Le Sky Island

EXPEDITION ANTARCTIQUE : le départ

On y est. On embarque aujourd’hui 3 mars sur le Sky Island de Quark Expéditions. Le navire est de petite taille pour un bateau de croisière. Pas plus de 100 passagers auront le privilège de fouler les glaces de l’Antarctique. Nous partons pour une navigation de 9 jours.

Le Sky Island

Le Sky Island

Craint par tous les navigateurs, le fameux passage du Drake et son cap Horn fait 1200 km entre le continent sud-américain et l’Ile Sud Shetland. Nous mettrons 2 jours. Heureusement, nous avons prévu les médicaments contre le mal de mer.

Passage du Drake. Au revoir, Ushuaia

Passage du Drake. Au revoir, Ushuaia

 

Pas de tempête, un temps clément et du soleil. La mer a tout de même des creux de 4/5m  et de la houle mais pour le coin c’est une bagatelle.

creux de 4/5m mais grand soleil

creux de 4/5m mais grand soleil

 

Naviguer dans les eaux tumultueuse du Drake permet d’observer des oiseaux comme le grand albatros ainsi que d’autres espèces, différents dauphins, des requins, des baleines._DSC5553

Le navire passe la limite vrai de l’Antartique. Entre le le 50° et 60° parallèle sud il y a une zone de 30 à 50 km où en quelques heures la température de l’eau chute rapidement à 2/3°, combiné au changement de la salinité, il y a abondance de plancton et nourriture.

La Péninsule fait 1800km d’une longue chaine de montagnes. C’est l’endroit le plus visité d’Antarctique, l’intérieur étant inaccessible. Avec ses montagnes, ses glaciers, sa côte et sa faune, cette région du monde restera un moment inoubliable. Les touristes ne peuvent aller que sur la Péninsule, le reste est interdit sauf aux scientifiques.

_DSC5605

C’est au cours de l’été australe que la plupart de la faune se trouve sur la Péninsule pour la reproduction et la mue.

C’est le seul continent sans résidents permanents. L’altitude moyenne est de 2300m, c’est l’endroit le plus sec et le plus froid de la planète avec un record de -89,2°. Seulement 0,3% des terres sont libre de glace sur l’Antarctique et  3% sur la Péninsule.

Au revoir

Au revoir

Un accord a été signé en 1959 par 12 pays concernant  la gestion du territoire de l’Antarctique et a été ratifié en 2016 par 53 pays. Il couvre la région au delà du 60° parallèle . C’est le plus grand désert de glace au monde.

Mais au fait, savez vous pourquoi les glaciers sont bleus ou blancs ?

La glace non compactée laisse filer les bulles d’air : la glace reste blanche, la glace compactée donne les teintes bleutées.

1er et 2ème jour : Nous nous sommes familiarisés avec le bateau, c’est un petit bateau :

91m de long et 15m de largeur avec 4750 chevaux

Nous sommes une centaine de passagers avec des cabines spacieuses

 

Le petit-déjeuner est à l’américaine, le déjeuner en buffet et le diner servi à l’assiette. Le tout d’une qualité extraordinaire avec une organisation à l’américaine, sans faute et du personnel à nos petits soins.

En attendant, nous avons eu droit à la distribution des anoraks puis des bottes puis c’est la répétition des mesures de sécurité et d’évacuation du bateau : gilets de sauvetage, combinaison de survie, gilets pour les zodiacs, la totale.

Essai des anoraks

Essai des anoraks

_DSC5448

Dès le 1er jour, nous avons photographié des albatros, des pétrels. Au loin, nous avons vu des baleines et des dauphins. Mais nous approchons du but. Des conférences sur les animaux, la nature, les icebergs sont donnés par des ornithologues, naturaliste,  glaciologue mais aussi un historien pour nous rappeler la conquête de l’Antarctique mais le tout en ….anglais.

IMG_1424Une équipe au top d’une dizaine de personnes. Le petit bémol pour nous : tout est en anglais…

Les passagers sont pour l’essentiels des américains, des canadiens, des australiens,  des chinois et quelques indiens. Heureusement, beaucoup ont visités la France et parlent le français. Donc on est bien intégré et les américains et canadiens sont très cool.

Gérard n’aime vraiment pas les bateaux moteurs quand il y a de la houle que ce soient des petits ou des gros. Je dois avoir le pied plus marin car moi j’ai passé les 2 jours de mer sans problème. Nous avons eu de la chance le temps était calme.

Pas trop de photos car c’est la galère pour avoir une bonne puissance internet et je voudrai vous passer l’article qui vous plaira le mieux : l’Antarctique ! Mais avant je vous mets tout de même une photo que je trouve géniale

 

2 réflexions sur “ EXPEDITION ANTARCTIQUE : le départ ”

  1. voyage fantastique .les photos sont fabuleuses ;On manque de mots tellement c’est grandiose . Je compatis pour le mal de mer mais ca valait le coup . Ici nous sommes noyés sous la pluie et le moral du coup n ‘est pas top .on golfe dans la boue depuis plusieurs mois maintenant .Bisous de nous deux.

    1. Nous essaierons de remettre des photos avec une bonne connexion. C’était fabuleux. Il n’y a pas de superlatif pour décrire ce voyage qui est inoubliable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *