DSC_5277

SANTA CRUZ DE TENERIFE – PARC ANAGA

Mercredi 13 janvier : DECOUVERTE DU NORD DE L’ILE

 

Pas de golf, pas de rando. Alors on profite de partir sur Santa Cruz de Ténérife. A partir de La Orotava, nous prenons la très belle autoroute qui nous conduit direct à Santa Cruz. On se gare sur l’immense parking bien après l’auditorium.

Nous serons étonné de la qualité du circuit routier : toutes les routes même les plus petites, les plus abruptes, les plus sinueuses sont dans un état parfait. La conduite n’est pas facile en raison de l’étroitesse des routes et de leur sinuosité mais les chauffeurs sont cools et prudents. Un grand coup de chapeau aux conducteurs de cars…..

Mais revenons à Santa Cruz. Bon c’est déjà une grande ville sans grand charme. Le seul attrait c’est le superbe auditorium qui est l’emblème de la ville et c’est vrai qu’il est très beau.

 

SANTA CRUZ

DSC_5280A part ça, pas grand chose. Détour par le mercado, la rue avec quelques vestiges d’anciennes maisons et retour à la voiture.

DSC_5295On décide d’aller voir la playa de Teresitas, la seule plage de sable blond de l’île. Par quel miracle puisque l’île est volcanique ? En attendant la plage est prise d’assaut par les touristes.

DSC_5313

Pour avoir une plage en sable blond sur une île volcanique, il suffit de faire venir des millions de mètres cubes de sable du …Sahara. Et oui il fallait y penser.

Déjeuner à un resto au bout de la plage. Menu sur ardoise : poisson, poisson et toujours du poisson à toutes les sauces

Départ pour le parc d’Anaga. Nous sommes au nord de l’île et la végétation n’est plus du tout la même, nous retrouvons la forêt.

ANAGA

ANAGA

los gigantes

LOS GIGANTES

Mardi 12 janvier : LOS GIGANTES

Comme hier matin, c’est golf pour Gérard et rando pour moi puis piscine. Dur, dur d’être en vacances.

Déjeuner au bord de l’eau puis départ Los Gigantes. Pour aller à Los Gigantes, nous devons reprendre la route de Santiago del Teide. La route est sinueuse, nous avons compté 98 virages sur 5km entre Santiago et Masca. Nous nous arrêtons au passage pour voir le village de Masca et son impressionnante gorge (le barranco de Masca), l’une des plus importantes de l’île.



DSCN2468

DSCN2464 (1)DSCN2485 (1)On continue sur Santiago et Los Gigantes. Ce sont des falaises de plus de 600m de hauteur.

los giganteslos gigantes

C’est aussi de Los Gigantes ou de Puerto Santiago (situé à 2km) que partent les bateaux pour voir les baleines et dauphins. On est arrivé trop tard pour le dernier départ.

Le Del Teide domine toute l’île et on l’aperçoit toujours quelque soit l’endroit ou l’on se trouve

 

 

 

parc teno

LE PARC NATUREL TENO

Lundi 11 janvier LE PARC TENO

 

Ce matin, golf pour Gérard sur le super parcours de Buenavista.

golf buenavistaPour moi, ce sera rando en bord de mer, une balade de 6km entre bananeraie, mer et golf.

banannier

Et elles sont délicieuses, ces petites bananes.

Température 25-26°

Une superbe promenade avec vue magnifique sur l’océan mais les photos parlent d’elles même.

DSC_5218

Comme je rentre vers 11h, j’ai le temps de profiter de la piscine et du soleil, Gérard me rejoint vers 12h30 et nous partons déjeuner vers 13h30.

DSCN2374Pour le déjeuner, nous trouverons un petit resto à Buenavista et nous mangerons des crevettes à l’ail et des calamars à la plancha toujours accompagnés des petites pommes de terre cannariennes. Ah oui, on nous sert aussi systématiquement deux sauces : une rouge et une verte. On les mange avec tout, le poisson, les pommes de terre…Ces sont les mojo rojo.

Départ pour le parc Teno. Buenavista est situé juste à côté. Toujours des côtes découpées et des vagues qui s’éclatent.


DSCN2159DSCN2140

DSC_5052

LA OROTOVA – DEL TEIDE

Dimanche 10 janvier : BUENAVISTA – LA OROTAVA – DEL TEIDE

 

Gérard a réservé le golf pour les lundi, mardi, jeudi et vendredi matin. Donc aujourd’hui, nous avons quartier libre et nous décidons de partir découvrir la côte ouest de l’île.

Départ pour Garachico,

DSCN2036joli petit port avec de belles maisons coloniales qui a connu en 1706 la colère du volcan Trebejo qui a pratiquement tout détruit. La température est de 24° on est presque en été !

GARACHICO

GARACHICOGARACHICOC’est dimanche et à Garachico c’est jour de fête. Course cycliste pour tous de 3 à 77 ans mais ici on doit si mettre jeune car il y a des côtes, il faut se faire les mollets dès le plus jeune âge….



DSC_4906

garachicoPuis par une belle route le long de la mer, nous prenons la direction de La Orotava.

DSCN2032
Le centre ville est une merveille : maisons coloniales avec balcon en bois richement travaillé. On peut visiter la casa de los Balcones qui date du XVIIèS. Au rez de chaussée, quelques échoppes on l’on peut voir des très belles nappes brodées.

DSC_4937DSC_4969

DSCN2066On peut encore voir les moulins à gofio. Le gofio est un mélange de céréales grillées et broyées. Nous déjeunerons d’ailleurs dans un ancien moulin à gofio de spécialités canariennes : poulpe et pommes de terre à la canarienne. Un régal

DSCN2070

L’après-midi, nous partirons pour le parc Del Teide, le Del Teide est le plus haut sommet de l’ïle soit 3518m. Parfois, il y a de la neige mais pas cette année.

del teide

del teideInscrit au patrimoine de l’Unesco le parc est superbe. D’incroyables paysages de roches volcaniques arides puis on retrouve une maigre végétation puis des arbres. On se demande comment ça peut pousser.

del teide

De belles randos sont possibles dans le parc. Attention d’être bien chaussés et de bien choisir son programme car nous, on n’est pas habitué au dénivelé de 800 à 1000m.

Nous aurons des entrées maritimes en fin de journée et comme nous sommes très haut nous sommes au dessus des nuages.

del teideNous attendrons le coucher du soleil pour repartir.

coucher soleil el teille

 

 

route vers Masca

ARRIVEE A TENERIFE


Samedi 9 janvier : ARRIVEE À TENERIFE

Départ pour les Canaries. Comme nous prenons l’avion à Orly, nous avons prévu d’enregistrer nos bagages de bonne heure afin de pouvoir aller au centre médical pour faire nos vaccins pour l’Amérique du Sud. Ces vaccins ne peuvent être fait que dans des centres médicaux bien ciblés. La liste des centres est sur internet.

Ile de TenerifeA 9h30, nous avons enregistré nos bagages et le sac de golf de Gérard puis direction le centre médical. L’infirmière super sympa, une fana des voyages nous accueille. Nous devons faire la fièvre jaune qui est obligatoire (notre vaccin vient d’être périmé), l’hépatite A et la typhoïde qui sont fortement conseillés. Et hop, les 3 vaccins faits, on est prêt à embarquer : c’est bien la première fois que l’on ne trouve pas le temps long.

Après 4h de vol et un décalage horaire d’une heure, nous voici en train de débarquer à Tenerife, la plus grande île des Canaries au sud de l’île. Encore une heure et nous avons récupéré nos bagages et la voiture que nous avons loué depuis la France.

Les Canaries sont un ensemble de 7 îles volcaniques : Ténérife la plus grande 80km de long et 45 km de larg, la Gran Canaria, Fuerteventura, Lanzarote, La Gomera, La Palma et El Herio.

Vue de TenerifeC’est la première fois que nous allons aux Canaries et nous avons un peu peur vu la réputation très ou trop touristique de l’île mais nous avons été tenté par son éternel printemps. Nous avons choisi un hôtel au nord ouest de l’île à Buenavista loin de la côte sud où sont les grands complexes touristiques de l’île. Il est situé dans le parc naturel du Teno.

De l’aéroport, une autoroute nous emmène jusque Adège puis une belle route jusqu’à Santiago del Teide.

Le circuit routier est de très bonne qualité.

De Santiago del Teide, nous devons prendre une petite route de montagne vers Masca puis vers Buenovista. La route est magnifique mais très étroite avec une pente très abrupte. Très impressionnant. Nous mettrons 2 heures pour faire les 25 km qui séparent Siantago de Buenavista . Nous apprendrons vite qu’ici il ne faut pas résonner en km mais en temps.

route vers Masca

DSC_4787Superbe contre jour. Nous arrivons sur la descente de Buenavista et là, nous avons des entrées maritimes. Les nuages arrivent à une vitesse impressionnantes. On entre dans les nuages puis on retrouve le soleil en dessous de la couche.

entrée maritime

Au loin, le point culminant de l’île : El Teide

El Teide

Nous arrivons à l’hôtel : le Mélia Hiacenda Del Condé, vue sur la mer et le golf attenant. Superbe.

Hacienda Del Conde

golf de Bienaventura

 

carte

PREPARATIFS POUR L’AMERIQUE DU SUD

Problèmes de santé résolus, les petits-enfants à l’école, les plus petits encore trop petits alors la décision est prise : nous partons pour notre voyage en Amérique du Sud. C’est pour ce voyage que THANASINH avait été construit.

NOUS PARTONS, C’EST FAIT, C’EST DECIDE

Sur le principe, nous pensons partir pour 2 ans mais avec un retour tous les 3 mois pour voir les enfants et petits-enfants, la famille et les amis. Nous mettrons en gardiennage le camion pendant notre retour à la maison. A nous de bien penser notre itinéraire pour avoir des aéroports sur notre route.

La décision prise, nous avons pris contact avec C.C.C. Catalina et en 48h d’échanges de mails intensifs nous avons pu avoir une place sur un cargo pour août. Normalement, il faut une bonne année pour avoir des places alors là on prend. On voulait partir sur septembre et bien ce sera un mois plus tôt.

Il faut savoir que seule la compagnie GRIMALDI accepte des passagers à bord et pas plus de 12 personnes et il y a peu de cargo de ce type donc les places sont rares et ….chères.

Nous partirons donc avec GRIMALDI en ro-ro sur le GRANDE SAN PAOLO

carte

L’embarquement est prévu à Anvers vers le 11 août mais avec une amplitude de …10 jours voir plus. Nous débarquerons un mois plus tard à Montevideo en Uruguay. On ne peut plus débarquer à Buenos Aires en Argentine.

Nous allons profité de notre séjour aux Canaries pour faire nos vaccins de fièvre jaune à l’aéroport d’Orly, ils étaient périmés.

Nous avons un calendrier serré jusqu’à notre départ :

Février/mars : nous avons encore du rangement depuis la vente de l’entreprise puis il y aura les sports d’hiver avec les petits-enfants

Puis ce sera :

– modifications et amélioration dans la cellule du camion pour Gérard et moi je m’attaque aux contraintes administrativ:

  • Djinn qui ne peut pas voyager sur le cargo devra attendre notre prochain retour pour repartir avec nous en avion. Elle sera en nounou chez Cédric à partir de septembre mais il nous reste à voire pour le mois d’août
  • Nos visites médicales pour le renouvellement de nos permis PL à tous les 2 et la demande du permis international
  • L’accord de la RAM pour les médicaments pour 4 mois
  • Le règlement des …..impôts et taxes foncières, habitation….tout le reste est en prélèvement
  • Les assurances médicales et rapatriement
  • L’assurance camion pour l’Amérique du Sud
  • La banque pour les frais bancaires à négocier ou changer de banque pour ce voyage
  • La maison à gérer pendant notre absence : entretien, alarme….
  • Essai du camion en France, il n’a pas rouler depuis des lustres et entre temps, nous ferons l’itinéraire de notre voyage même si celui-ci sera flexible, tenir compte de la météo (rappel : les saisons sont inversées)

Au 25 janvier :

– les vaccins fièvre jaunes, hépatite A et typhoïde sont fait. Il nous reste que le tétanos à refaire mais par notre médecin, la rage et le test pour l’hépatie B

– Changement de bateau annoncé : ce sera le Grande America le 14 août et non plus le Grande Sao Paolo qui part en entretien. On nous donne une cabine grand lit avec salon au lieu de la cabine 2 lits sans supplément. Merci

– Les demandes des assurances pour l’Amérique du Sud sont faites par Damien qui parle couramment l’espagnol, on attend les retours

– RDV pris pour la visite PL semaine prochaine et dans l’élan je pourrai faire les permis internationaux

– On a vu notre banque mais finalement nous allons opté pour la HSBC moins chère pour les frais de retrait

Au 23 mars :

  • Les vaccins sont pratiquement tous fait, il ne nous reste que le dernier rappel de la rage
  • Visite médicale PL pour moi faite, Gérard se sera début juin à notre retour de Sardaigne. Pour les permis internationaux, on attend juin car ils ne sont valables que 2 ans la durée de notre permis PL donc on retarde au maximun l’obtention
  • Visite médicale : ophtalmo, dos, mammographie, cardiologue, prise de sang tout est OK. J’ai prévenu le centre anti-douleur de Nemours mais comme la scinté est encore trop juste on met les bouchées doubles.
  • Gérard est sur le camion pour les améliorations et le nouveau groupe électrogène. Les nouvelles mousses pour les banquettes pour le dos ont été refaites maintenant il faut refaire les housses. En effet, nous les avions faites droites et là on a fait un pan coupé pour plus de confort.
  • Damien s’est renseigné pour les assurances mais Cristobal à Buenos Aires n’assurent plus les véhicules étrangers. Je vais faire une demande sur le site de CCRSM
  • Notre banque ne peut rien faire au niveau des frais bancaires, j’ouvrirai un compte au mois de juin sur la HSBC
  • Nous avons trouvé une nounou pour Djinn qui restera 1 mois puis ira chez Cédric. Elle restera en terrain connu puisqu’elle reste sur Varennes.
  • J’ai ouvert une nouvelle boîte mail pour ce voyage
  • Les bateaux, c’est le jeu des chaises musicales, nous avons encore changé mais je pense que ce ne sera pas la dernière fois. Pour l’instant, il est prévu de partir avec le GRANDE ANGOLA. Un autre couple de CCar du Loiret partent à une semaine de décalage et eux aussi le bateau change régulièrement donc on verra.

MAI :

Nous sommes en Sardaigne pour un mois….

JUIN :

Nous voici en pleine forme. Dernières nouvelles : nous prenons maintenant le bateau Grande Brazil le 27 juillet

  • Pour la banque, nous allons rester avec la CIC mais avec un compte « CAP TRANSAT »
  • Nous avons choisi l’assurance médicale avec IMA
  • Relance pour l’assurance Mercosur du camion chez Masterline
  • Tous les vaccins sont faits
  • Permis internationaux demandés et visite médicale PL Gérard, faits
  • commande pour le Wifi du camion
  • Gérard se familiarise avec la tablette, met les cartes A.S. pour utiliser le GPS Osmond
  • La 1ère partie du périple se précise. En raison de la saison, nous débarquerons début septembre donc fin d’hiver, nous irons vers les chutes d’Iguazu et le Panténal car ce sera la saison sèche (35°) et  donc la meilleure période pour visiter cet immense marais brésilien où nous espérons voir quantités d’animaux pour redescendre pour fin octobre sur Valdes  puis Ushaïa pour décembre et revenir pour les fêtes de Noël en France.carte-amerique-du-sud-politique
  • Pour donner un peu les distances Buenos-Aires/Iguazu  : 1300 km
  •                                                                            Iguazu/Panténal nord:  1800 km
  •                                                                            Buenos-Ares/Valdes  :  1400 km
  •                                                                             Valdes/Ushaïa               :  1700 km