DSC_6808

Mercredi 21 mai : LES ILES MADDALENA

 

 Lundi et mardi, le mistral a recommencé a soufflé fort. Cette année, le vent ne nous aura pas laissé beaucoup de répit. Dommage car nous avons du soleil et nous pourrions profiter de la plage….

Lundi matin, nous avons regardé la météo qui nous disait d’aller sur Palau pour avoir, le soleil, et moins de vent. Donc, direction Palau. Heureusement, ici les distances sont courtes en camping-car. Après un arrêt à Castelsardo pour déjeuner, nous sommes dans le golfo de la Saline au pied de capo d’Orso bien à l’abri dans une crique.

DSC_6625

Derrière la mer, il y a un étang, réserve naturelle pour les oiseaux.

DSC_6665Enfin, mercredi, plus de mistral : la veille, nous nous étions renseigné pour aller aux îles de la Maddalena en scooter. C’est 25€ pour 2 avec le scooter et des départs toutes les heures. On peut aussi choisir de faire les îles par bateau. On vous propose des mini-croisières ou des croisières à la journée sur bateau moteur ou voilier. On peut même louer des zodiacs à coque rigide.

Les îles Maddalena sont situées au nord-est de la Sardaigne et seraient les conséquences de la séparation de la Corse avec la Sardaigne voici quelques millions d’années.. Quelques 60 îles et îlots en granit rose et porphyre forment un parc national pour la sauvegarde de la faune et flore.

DSC_6698La plus grande île : la Maddalenna est habitée et en 20mn de ferry on débarque au port.

DSC_6714DSC_6715DSC_6716DSC_6717

La statue en bronze de Garibaldi profite sur un banc des visteurs

DSC_6711La Maddalenna et la Caprera (2ème île en surface) sont raccordées entre elles par un pont. Sur cette île, il y a la maison et la tombe de Garibaldi, le héros national italien. Seul, son descendant a droit de vivre sur cette île. Sur les autres, peu sont habitées, elles servent plutôt de refuges et de réserves aux oiseaux.

Après la visite de la ville de Maddalena et un arrêt à l’office du tourisme pour récuper une carte, nous partons pour l’île de la Caprera. Nous visiterons la maison et la tombe de Garibaldi. Visite faite uniquement en italien. Pour les autres nationalités une feuille avec quelques explications dans votre langue. Un peu léger.

DSC_6757

Ce serait Garibaldi qui aurait planté ce pin maritime à la naissance d’un de ses enfants, il aurait 173 ans

DSC_6762DSC_6764

La statue de Garibaldi dans les jardins de sa maison où il a vécu les 25 dernières années de sa vie mouvementée.

DSC_6767

La tombe de Garibaldi en granit, les autres sont celles de sa dernière femme et de ses enfants

Par contre, les plages sont toutes plus belles les unes des autres. Sur l’île Budelli, il y a la «  plage rose » qui est sévèrement protégée : on n’ a pas le droit de s’y baigner, de se promener et même de marcher sur le sable qui est composé de morceaux de corail, de coquillages et d’éclats de roche granitique.

DSC_6782

Puis retour sur l’île de la Maddalena. La route panoramique fait 24 km et vous pouvez admiré les plages. Nous profiterons de la plage de « Monti d’Arena » mais l’eau est froide, nous nous contenterons de  profiter du soleil.

DSC_6795DSC_6801DSC_6806DSC_6808DSC_6809DSC_6831DSC_6814

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *