la calèche impériale

Petropolis, ville impériale

Il faisait gris à Buzios alors nous avons décidé de partir dans les terres voir Teresopolis et Petropolis. S’il ne reste pas grand chose du passé impérial à Teresopolis, la route est splendide et passe par le parc des « orguaos » d’après les guides.

De la route et du paysage jusqu’à Teresopolis, nous ne verrons rien. La pluie s’est mise à tomber et comme les montagnes sont à 1600m, le brouillard est venu finir de gâcher le paysage.

C'est la meilleure vue que nous avons...

C’est la meilleure vue que nous avons…

Du « doigt de Dieu », on en verra rien et pourtant paraît-il que c’est assez impressionnant. Et cette nuit, pas besoin de clim’.

Mercredi, le temps s’est un peu amélioré, il ne pleut pas mais pas suffisamment pour avoir une vue sur le parc et les fameuses « orgues » que forment les montagnes alentour. La route est sinueuse et bordée d’impatiens et de rhododendronsOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous arrivons à Petrópolis qui doit son nom à l’empereur Pedro tout comme Teresopolis doit son nom à la reine Térésa.

Suite à l’abdication de Pedro 1, son fils Pedro II devient empereur du  du Brésil. Petropolis devient la résidence d’été des souverains lorsque la chaleur de Rio les chasse de la capitale.

On se gare dans la rue près du Palais de cristal et on voit des parcmètres et une…aubergine non pas une aubergine, elle est en jaune citron. On lui demande comment faire pour payer notre stationnement et nous indique que les voitures étrangères ne paient pas. Merci Petropolis et bienvenue aux étrangers !

Nous visitons la cathédrale qui ressemble à nos églises et ce n’est pas si souvent que ça pour qu’on vous le dise mais, là, c’est normal, c’est du « gothique français »….

style gothique français !

style gothique français !

Les tombeaux de Pedro II, de la reine Teresa, de la princesse Isabel et de son mari le comte d’Eu occupent la 1ère chapelle à l’entrée de la cathédrale.

Tombeaux

Tombeaux

Puis tout proche, le palais impérial devenu musée impérial avec un superbe jardin botanique. Le style est bien du XIXème et il est très beau tout rose et blanc.

Le musée impérial

Le musée impérial

_DSC3373

A l’intérieur, on nous donne des patins pour ne pas abimé le très beau parquet. Aucune photo, d’ailleurs on doit mettre au vestiaire sacs et appareils photos. Il est superbement meublé et nous avons l’impression de voir la famille royale dans sa vie quotidienne : tout est en place : de la salle à manger, aux boudoirs, salons, chambres…La couronne impériale est exposée dans une vitrine, elle pèse 1,950 kg, elle est en or avec 750 diamants et une petite centaine de perles.

En sortant, nous allons à la bibliothèque qui maintenant sert de musée à la calèche impériale, aux calèches du XIXème et aux chaises à porteur. Il y a même la locomotive qui amenait Pedro II et sa cour de Rio à Petropolis._DSC3376

la calèche impériale

la calèche impériale

_DSC3379

De belles demeures subsistent de cette époque, le tout bien conservé. Un des palais est devenu le siège de la « prefectura ». D’autres palais comme la « casa de la princesse Isabel » ne se visitent pas mais sont dans un état remarquable._DSC3366

_DSC3355Nous profiterons de faire un tour de la ville en calèche. Ces calèches ont été ramenées d’Europe.

ce n'est peut être pas celle de Pedro II mais tout de même...

ce n’est peut être pas celle de Pedro II mais tout de même…

De très belles demeures abritaient la cour et les dignitaires

_DSC3319_DSC3326_DSC3405

_DSC3360_DSC3420Nous y verrons la « casa de Santos Dumont » pionnier français de l’aviation qui était venu au Brésil pendant la 1ère guerre et qui inventa la « demoiselle »_DSC3408

Le Palais de cristal est superbe dans son parc, il a été fabriqué en France (on retrouve bien le style) et ramené par bateau. C’est le gendre de Pedro II, le comte d’Eu qui a commandé cette verrière pour la collection d’orchidées de Pedro II, maintenant, des expositions culturelles sont proposées dans ce très beau cadre._DSC3321_DSC3323

Pour terminer cette journée bien remplie, nous irons dans la plus ancienne brasserie de bière du Brésil la « Bohemia ».

_DSC3417Depuis 1853, la bière est brassée dans cette usine et après avoir visité le musée, eu les explications sur la fabrication de la bière tout en dégustant différentes bières tout au long des 90mn de visite, nous sommes repartis de Petropolis.

_DSC3424_DSC3448_DSC3467

_DSC3468_DSC3476En effet la ville est enclavée entre les montagnes et la rivière et il n’est pas facile de trouver un bivouac pour la nuit.

Une réflexion sur “ Petropolis, ville impériale ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *