OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Medellin

En partant de la Finca Playa Verde, Gérard a eu un problème de frein et on a reculé dans le ravin Heureusement, un tronc d’arbre nous a arrêté : le ravin faisait au bas mot 50m. Donc direction Perrera pour changer les garnitures de frein.IMG_9754 (1)

une pelle nous a sortie de ce mauvais pas

une pelle nous a sortie de ce mauvais pas

IMG_9769IMG_9784

Dans la nuit un chauffeur bourré, nous a serré tellement prêt qu’il nous a fait valsé la fenêtre des toilettes. Réveil brutal.. Donc dimanche matin, à 7h, avant de partir, Gérard repose la fenêtre ….heureusement pas cassée.

le con !

le con !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir tourner en rond plus d’une heure, nous avons trouvé la route de Cathagène et oui, le dimanche matin certaines artères sont réservés aux coureurs, cyclistes, randonneurs. 

et ça grimpe toujours...

et ça grimpe toujours…

Bon, on ne vient pas à Medellin pour son architecture encore moins pour ces espaces verts, c’est l’une des villes les plus polluée de Colombie. Par contre, Medellin est une ville bouillonnante d’activité et ça grouille de monde.

La route est mauvaise, des nids de poule, non des nids d’autruche, des routes affaissées, des travaux et des camions à la queue leu leu et comme ça grimpe, on roule à 35km/h et on descend à 40 donc on se traîne ….pour enfin arriver à Medellin le soir. OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La police et les militaires sont très présents. Les barrages sont réguliers et les policiers fouillent systématiquement les camions et les voitures…sauf nous….sauf 2 fois mais c’était uniquement parce qu’ils n’avaient jamais vus d’aussi grande « casa rodante » ! Et encore, ils nous ont demandé la permission.

On va dans un  parking sécurisé, le « Pyramide » et on nous fait une place pour la nuit. Le matin, Gérard discute : il y a un mécano (on s’en fiche) mais un carrossier et Gérard se met d’accord avec Juan pour réparer la bosse qu’on avait fait à la Finca et aussi pour passer un coup de Polish sur le camion, il a des rayures avec les arbres. Pendant ce temps, on va dans le centre de Medellin.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous prenons un taxi jusqu’à la Plazoleta de las Esculturas : cette place détient 23 statues de Botero, un sculpteur colombien originaire de Medellin et connu dans le monde entier. OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous profiterons de visiter le musée d’Antoquia : Antoquia est le nom de la région où nous sommes. Le musée est immense et sur 5 étage. Beaucoup de peintres sud-américains et modernes. Ce n’est pas vraiment notre tasse de thé mais on s’est régalé des peintures de Botero car non seulement c’est un sculpteur mais aussi un peintre très prolifique et au moins, on ne peut que se rappeler son style : tout en grosseur et en rondeur.

non, je n'ai pas servi de modèle !

non, je n’ai pas servi de modèle !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous visiterons la plus ancienne des églises de la ville toute blanche et or mais le spectacle se fait dans la rue.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA Nous devons aller chez Movistar pour recharger notre puce de téléphone ce qui nous permet de voir le spectacle de la rue. Nous profitons aussi pour nous faire couper les cheveux pour 10 € pour nous 2. Et pour une fois, je ne suis pas trop mal coiffée.  Ça va nous faire drôle en rentrant : resto entre 3 et 5€, Gas oil à 50cts, fruits et légumes à un prix très bas 3 ananas pour 80cts (et excellent) la viande, on en parle pas, c’est pareil. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petit métier des rues

Petit métier des rues

Nous partons mardi pour Guatapé par une très belle autoroute payante mais les routes le sont aussi et au moins pour une fois, on a une belle route de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *