_DSC5737

Le plateau de la PUNA et les Salinas Grandes

Le 19 mars 2017

Arrivés à l’extrémité de la quebrada à Abra Pampa, sur la route de la Bolivie, nous prenons l’option de redescendre par les plateaux de la Puna. Nous sommes entre 3500m et 3800m d’altitude et nous prenons la piste 11 de 130 km qui traverse ce haut plateau.

_DSC5739_DSC5741Il fait très beau et surtout pas froid malgré l’altitude mais le vent se lève toujours en début d’après-midi.

Les premiers 50km la piste est en tôle ondulée mais ça passe. Nous croisons lamas et guanacos sauvages. Djinn irait bien courir derrière surtout après les guanacos qui se sauvent à notre approche alors que les lamas sont plus curieux.

_DSC5737 Les paysages sont magnifiques mais, me direz-vous, je dis toujours ça. Et oui, ils sont superbes, la nature est belle et grandiose.

_DSC5773_DSC5782

Petite halte pour faire un coup de drone mais les lamas  et les guanacos ont pris leurs jambes à leur cou et se sont sauvés. Vous n’aurez que la beauté du paysage….

Plus nous avançons, plus la piste devient dure et cassante pour arriver près de la lagune et là, ça devient nettement plus sportif. Une trace est faite dans la lagune mais on n’ose pas s’aventurer on a toujours nos pneus route et on ne sait pas si on peut passer avec un camion. On prend l’option 2 : une piste à flan de montagne pas large, caillouteuse avec des ornières et on avance à 10km/h et ça pendant 1 heure pour retrouver, enfin,  un semblant de piste un peu plus roulante. On terminera dans les dunes de sable……_DSC5789

Au loin, on voit les nuages s’ accumuler et devenir noirs : un orage se prépare et l’on voudrait bien être sur la route avant qu’il éclate. Nous terminons la piste sans avoir vu une seule voiture en 130 km juste une mobylette et une gardienne de chèvres……

Nous arrivons à l’intersection de la Ruta 52 et allons vers les Salinas Grandes. C’est un immense lac salé. Nous arrivons en fin d’après-midi, l’orage n’est pas loin mais nous avons le temps de prendre de très belles photos de ce lac tout blanc. On dirait de la neige.
_DSC5856

_DSC5800_DSC5809 Cette couleur blanche est visible seulement de décembre à mars sinon c’est gris.

_DSC5825_DSC5830La cerise sur le gâteau, c’est que ces immenses salines que possèdent le nord de l’Argentine et le sud de la Bolivie contiennent aussi du lithium. C’est le nouvel or blanc. Nous dormirons sur place et l’orage éclatera sur le lac mais nous épargnera sur le parking.

_DSC5841_DSC5843_DSC5850

 

2 réflexions sur “ Le plateau de la PUNA et les Salinas Grandes ”

  1. Un petit coucou de Montargis, quel magnifique voyage ! Merci pour toutes ces belles photos et récits que votre fabuleux périple. Notre planète est quand même merveilleuse , que de trésors à voir et grâce à vous nous en apercevons certains ! Profitez bien de la suite du voyage ! A bientôt ! Biz
    Peggy Bertheault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *